Animation: Marta Pucci

Saignements

Durée des règles : ce qui est "normal"

*Traduction: Alexandra Simon

Les principales choses à savoir :

  • La durée moyenne des règles d'une personne qui n'utilise pas de contraception hormonale ou de stérilet est de 8 jours maximum

  • Les méthodes de contraception hormonale comme la pilule, le patch, l'anneau ou le stérilet raccourcissent souvent la durée des règles

  • Le DIU au cuivre peut prolonger la durée des règles

La durée des menstruations correspond au nombre de jours consécutifs de saignement au cours de chaque cycle menstruel.

Les règles sont le résultat de la desquamation de l'endomètre (la muqueuse de l'utérus). Pendant vos règles, le sang et le tissu endométrial s'écoulent par le col de l'utérus et le vagin. Le premier jour de vos règles correspond au premier jour de votre cycle menstruel.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre la régularité de vos règles.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Les règles sont un phénomène sain et habituel du cycle menstruel. Cependant, des règles abondantes ou longues sont associées à une carence en fer pouvant conduire à une anémie et/ou à une sensation de malaise (1-3). Elles peuvent être également le signe d'un problème médical qui requiert l'avis d'un·e professionnel·le de la santé. Il est possible d'avoir des saignements menstruels abondants même si la durée de vos règles est dans la norme. Des règles courtes sont généralement moins préoccupantes, mais peuvent être le signe d'un problème de santé dans certains cas. Des saignements soudains ou légers peuvent également apparaître au cours de la grossesse (4).

Un spotting ou des saignements survenant en dehors de la période menstruelle ne sont pas considérés comme des règles et doivent être indiqués dans votre application de suivi des règles comme un spotting. Si vos règles sont irrégulières ou trop longues, parlez-en à votre professionnel·le de la santé. Elles peuvent être dues à différents problèmes de santé comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), des fibromes, des polypes utérins ou un trouble de la coagulation (3,5).

Quelle est la durée typique des règles pour les personnes *sans* contraception hormonale ?

Durée des règles de l'adulte

Chez un·e adulte n'utilisant pas de contraception hormonale ou de stérilet, la durée moyenne des règles peut aller jusqu'à 8 jours (6).

Le flux est généralement plus abondant pendant les deux premiers jours des règles, puis il diminue progressivement au cours des derniers jours (7). Des variations dans la durée des règles et du cycle sont fréquentes car les règles changent au cours de la vie reproductive (7,8). Si la durée de vos règles dépasse régulièrement huit jours, consultez votre médecin (6,7).

Durée du cycle à l'adolescence

À l'adolescence, la durée des règles au moment de la ménarche (les premières règles) peut varier considérablement. Les cycles sont souvent irréguliers les premières années. Cela signifie que vos règles ne surviennent pas toujours au même moment à chaque cycle et qu'elles peuvent être légèrement différentes d'un cycle à l'autre. Au fur et à mesure de l'adolescence, la durée des règles et des cycles deviennent plus réguliers, mais peuvent encore être fluctuants (9,10).

La durée typique des règles à l'adolescence est généralement comprise entre 2 et 7 jours, mais peut parfois être plus longue ou plus courte (9).

Quelle est la durée typique des "règles" quand on prend une contraception hormonale (par ex. la pilule, l'anneau, le patch) ?

Les contraceptifs hormonaux combinés (CHC) comme la pilule, l'anneau vaginal ou le patch contrôlent la libération et la régulation d'hormones telles que l'œstrogène et la progestérone dans votre corps. Si la contraception est utilisée correctement, les hormones qu'elle contient empêchent les ovaires de produire et de libérer des ovocytes (ovulation).

Le nombre de jours de saignement et la durée du cycle dépendent du type de CHC que vous utilisez. Des saignements surviennent habituellement pendant les jours “sans hormone“ (quand vous prenez les comprimés placebo de votre plaquette ou quand vous changez d'anneau ou de patch). Les saignements qui surviennent lors de l'utilisation d'une contraception hormonale sont appelés hémorragie de privation et ne sont donc pas considérés comme des menstruations. L'hémorragie de privation est due à la baisse des hormones de reproduction dans votre corps les jours où les taux d'hormones contenus dans votre pilule, patch ou anneau sont bas ou nuls (6,11).

L'utilisation d'une contraception hormonale provoque souvent des saignements légers, voire l'absence totale de saignements (12). Sous contraception hormonale, la paroi de votre utérus ne s'épaissit pas autant. Cela se traduit généralement par une absence de "règles" ou par un flux très léger, en particulier chez les personnes qui utilisent une contraception hormonale depuis plusieurs mois ou années.

Il est également possible de ne pas avoir de saignements lorsqu'on utilise une CHC, en sautant les jours "sans hormones" (soit avec la prise continu de la contraception). Certaines formes de contraception hormonale ont un cycle qui imite la durée d'un cycle typique (généralement 28 jours), tandis que d'autres sont continues, ce qui limite les saignements à une fois tous les trois mois, voire à une fois par an (11).

Quel est le volume des "règles" sous contraception progestative (ex. la micropilule, l'injection contraceptive, l'implant) ?

Il existe de nombreuses formes de contraception hormonale contenant des taux d'hormones différents. Certains types de contraception sont exempts d'oestrogènes et ne contiennent que de la progestine, une forme synthétique de progestérone (13). Parmi ces méthodes figurent les pilules à progestatif seul (la micropilule), les progestatifs injectables ou l'implant (13).

Les saignements peuvent varier considérablement avec la prise d'un contraceptif progestatif. La durée et l'abondance des règles varient en fonction des changements hormonaux. Les hormones jouent un rôle sur l'épaississement et le détachement de la muqueuse utérine.

Des méthodes contraceptives comme l'injection ou l'implant suppriment l'ovulation (14,15). Certaines pilules progestatives suppriment l'ovulation, mais cela dépend du type (13). La plupart des personnes n'ont pas d'ovulation sous l'effet de ces contraceptifs progestatifs, et ont peu ou pas de saignements (13).

Il est fréquent d'avoir des saignements irréguliers ou un spotting lorsque l'on utilise l'un de ces contraceptifs, surtout au cours des premiers mois d'utilisation (16). Ces symptômes disparaissent généralement avec le temps, mais peuvent persister dans certains cas.

Quel est la durée typique des règles pour les personnes ayant un dispositif intra-utérin (DIU) ?

Les règles avec un DIU hormonal

Avec un DIU hormonal, il arrive souvent que les saignements soient irréguliers, légers voire absents (8,13,18). Cela se produit car l'endomètre ne s'épaissit pas autant qu'il le ferait normalement sans contraception hormonale. Les saignements sont alors généralement plus légers voire absents, surtout chez les personnes qui utilisent un DIU hormonal depuis plusieurs mois ou années (13).

Les règles avec un DIU au cuivre

Le DIU en cuivre provoque souvent des saignements plus abondants et plus longs surtout pendant les 6 à 12 premiers mois (13,19). Cela peut être dû à des changements vasculaires ou à des variations du flux sanguin dans l'utérus (18,22-22). Les saignements peuvent s'accompagner de gros caillots de sang et de crampes. L’utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peut aider à réduire les saignements et la douleur (13).

Le DIU au cuivre ne contient pas d'hormones. Les taux d'œstrogènes et de progestérone fluctueront tout au long de votre cycle comme c'était le cas quand vous n'en aviez pas.

Saignement long ou irrégulier sous contraception

La mise en place d'une nouvelle méthode de contraception peut faire varier la durée de vos saignements. Des saignement irréguliers sont fréquents lors du démarrage d'une nouvelle méthode de contraception et disparaissent généralement dans les trois mois.

Surveillez la durée de vos saignements et à comment vous vous sentez lorsque vous prenez une nouvelle contraception. Certaines marques et types de contraception hormonale contiennent des taux différents d'hormones de reproduction. C'est pourquoi certaines d'entre elles peuvent mieux vous convenir que d'autres. Demander à votre médecin de vous prescrire une autre marque si vous avez toujours un spotting trois mois après avoir débuté une nouvelle contraception ou si vos saignements deviennent plus abondants (3).

Des saignements persistants sous contraception hormonale peuvent également être dus à un fibrome utérin ou une infection non traitée (3,23).

Si vous trouvez que vos règles durent trop longtemps ou sont irrégulières, parlez-en à votre professionnel·le de santé. Lors de la consultation, montrez-lui l'historique de suivi de votre cycle. Dîtes-lui si vous avez remarqué des changements inhabituels récemment dans votre corps, tels que des douleurs abdominales inexpliquées, des difficultés à maintenir votre poids ou une pilosité inhabituelle sur votre visage ou votre corps. Cela l'aidera à identifier la cause de la durée de vos règles (13).

Pourquoi les règles varient

La durée d'un cycle typique est déterminée par l'âge, les facteurs génétiques, la santé, l'indice de masse corporelle (IMC), le mode de vie et les méthodes de contraception (23).

Si vous avez vos règles depuis plusieurs années, elles devraient être de même durée et d'abondance à chaque cycle. Il est parfois possible d'observer de petits changements. L'abondance et la durée de vos règles dépendent de de la fluctuation de vos hormones en fonction de certains facteurs tels que l'alimentation, le stress ou la prise d'une contraception d'urgence (la pilule du lendemain) (1,25-27).

Les règles fluctuent en fonction des cycles lorsque l'ovulation ne se produit pas. C'est pourquoi les règles varient au cours de l'adolescence, après un accouchement, pendant l'allaitement et la périménopause (la transition vers la ménopause) (28,10). L'ovulation est moins fréquente durant ces périodes.

L'exercice physique, la consommation d'alcool et de tabac peuvent également affecter la durée et l'abondance des règles (29-34).

Téléchargez Clue pour suivre votre cycle menstruel.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires