pilules contraceptives illustrées en rouge

Illustration: Katrin Friedmann

Règles

A-t-on ses règles sous pilule ?

La pilule, les règles et l’hémorragie de privation

*Traduction: Caroline Bocquet

Les principales choses à savoir :

  • Vos « règles » sous pilule contraceptive sont en fait appelées « hémorragies de privation ». Elles surviennent lorsque le taux d’hormones de votre pilule baisse.

  • L’hémorragie de privation correspond généralement à des saignements moins abondants et légèrement différents de ceux que vous aviez pendant vos règles avant de prendre la pilule

  • Certaines personnes auront des saignements très faibles, voire aucun, les jours de la prise des comprimés placebo

  • Vos saignements sous pilule sont susceptibles d’évoluer au fil du temps

Avez-vous vos règles lorsque vous prenez la pilule œstroprogestative ? Les jours où vous ne prenez pas de pilule ou prenez les pilules qui ne contiennent que peu (ou pas) d’hormones, vous pourriez avoir des saignements. Ceux-ci sont différents de ceux que vous auriez si vous ne preniez pas la pilule contraceptive, et ils seront parfois très faibles, voire inexistants.

Ai-je de « vraies » règles sous pilule ?

Non. Les saignements qui surviennent sous pilules ne sont pas les mêmes que ceux des règles menstruelles.

Techniquement, les règles sous pilules sont appelées « hémorragie de privation ». Ce terme fait référence à l’absence d’hormones dans la pilule et dans votre organisme. La baisse brutale des niveaux d’hormones provoque l’évacuation de la muqueuse recouvrant la cavité utérine, l’endomètre (1). Les saignements peuvent légèrement différer des règles que vous aviez avant de prendre la pilule. Ils peuvent aussi évoluer au fil du temps.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour recevoir un rappel quotidien de prise de votre pilule.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

plus de 2M+ évaluations

Que se passe-t-il dans mon corps exactement ? Est-ce que j’ovule sous pilule contraceptive ?

Non. Si vous prenez la pilule régulièrement et correctement, vous ne devriez pas ovuler. C’est son action principale pour éviter une grossesse. Au cours d’un cycle normal (sans pilule), les taux naturels d’hormones reproductives augmentent et baissent pour préparer l’organisme à la libération d’un ovule, pour libérer cet ovule et pour préparer votre utérus à accueillir un ovule potentiellement fécondé.

Les hormones de la pilule contraceptive empêchent vos ovaires de libérer un ovule. Elles bloquent le cycle hormonal habituel, y compris l’ovulation, la croissance normale de l’endomètre et les règles naturelles.

Pourquoi mes saignements sont-ils différents sous pilule ?

La pilule contraceptive empêche la muqueuse de l’utérus, l’endomètre, de s’épaissir, comme celle-ci le ferait au cours d’un cycle menstruel normal (2-3). Elle bloque également l’ovulation et le cycle normal des hormones reproductives. Les saignements de privation sont souvent moins abondants que les règles classiques.

Il est aussi possible que vous n’en ayez pas ou que vous ayez uniquement du spotting durant les jours où vous prenez les comprimés non actifs (ou les jours où vous n’en prenez pas). Ce phénomène est plus courant chez les personnes prenant de plus fortes doses d’œstrogène ou une pilule comportant un intervalle sans hormone plus court (ou sans intervalle du tout). La plupart des pilules comprennent sept comprimés placebo. Consultez la notice et l’emballage de la votre ou discutez avec un•e professionnel•le de la santé pour obtenir plus d’informations sur celle que vous prenez (4-5).

Quels sont des saignements « normaux » sous pilule ?

La façon dont votre organisme répondra à votre pilule dépendra de son type et de vos hormones. Si vous prenez une pilule monophasique 21+7 (dans laquelle toutes les pilules actives contiennent le même taux d’hormones, vérifiez l’emballage), les saignements peuvent commencer le deuxième ou troisième jour de votre semaine placebo et durent environ 3 à 5 jours. Certaines personnes peuvent ne saigner qu’un jour au milieu de la semaine, tandis que d’autres auront des saignements qui s’étendront jusqu’à la plaquette suivante. Jusqu’à 1 personne sur 10 n’a pas d’hémorragie de privation du tout (mais peut avoir du spotting) (5).

Les saignements sous pilule contraceptive sont également susceptibles d’évoluer au fil du temps. Chez les personnes prenant les pilules 24+4 (24 comprimés actifs et quatre comprimés placebo), environ 1 à 2 sur 10 n’ont pas d’hémorragies de privation significatives jusqu’au 6e jour après avoir commencé la plaquette (4). Les saignements ont aussi tendance à s’atténuer au fil du temps.

L’absence de saignements peut également signaler une grossesse. Faites un test en cas de doute, surtout si vous n’avez pas pris votre pilule correctement au cours des semaines précédentes.

Saignements inattendus sous pilule contraceptive

De légers saignements peuvent survenir en dehors de votre période de saignements habituelle. Il s’agit de saignements intermenstruels. S’ils ne signifient pas que la pilule ne fonctionne pas, ils peuvent être dérangeants (2). Jusqu’à 1 personne sur 5 en fait l’expérience lorsqu’elle commence à prendre la pilule contraceptive (6). Ce n’est habituellement pas inquiétant et ce phénomène s’arrête souvent après plusieurs semaines ou quelques mois (7). Certaines personnes auront besoin de changer de pilule et de choisir des taux d’hormones différents. De nombreux experts recommandent de choisir une pilule au niveau d’œstrogène plus faible (éthinylestradiol/EE) et de ne prendre des doses plus importantes que si les saignements intermenstruels persistent et deviennent problématiques (7).

Des spottings peuvent être également causés par l'oubli d'un comprimé puisque la chute du taux d'hormones provoque des saignements de privation.

Quels genres de saignements sont considérés comme normaux sous pilule contraceptive ?

  • Les saignements inattendus durant les premiers mois de la prise d’une nouvelle pilule (parlez-en à votre professionnel•le de santé s’ils durent plus de trois mois)

  • Les hémorragies de privation plus légères et moins longues que les règles que vous aviez avant de prendre la pilule

  • Les hémorragies de privation qui évoluent légèrement au fil du temps sous pilule

  • Peu de saignements, voire aucun, durant votre semaine placebo après avoir pris la pilule correctement

*Cet article fait référence à la prise de pilule œstroprogestative, qui contient à la fois un œstrogène et un progestatif (le type de pilule le plus courant). Les saignements de personnes prenant une pilule progestative varient de l’une à l’autre.

Téléchargez Clue pour suivre la prise de votre pilule.

Cet article a été initialement publié le 13 novembre 2017

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires