Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Photo: Shari Mahrdt

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

par Anna Druet, Ancienne cheffe de Science et Éducation; et Clár McWeeney, Ex Content Manager chez Clue
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur WhatsApp

*Traduction: Alexandra Simon

Les principales choses à savoir :

  • Les crampes menstruelles sont vraisemblablement dues à un excès de prostaglandines, molécules qui permettent la contraction de l’utérus nécessaire à l’évacuation de l’endomètre. Elles sont une composante nécessaire de ce processus, mais en trop grandes quantités, elles provoquent des douleurs.

  • Pour soulager la douleur, appliquez une compresse chaude et prenez un anti-inflammatoire comme l'ibuprofène

  • En prévention, vous pouvez faire une cure de magnésium. Ce minéral s'avère efficace pour atténuer les douleurs menstruelles sur le moyen terme et permet de réduire la prise d'antalgiques.

Vous avez certainement déjà eu des crampes menstruelles : ce sont ses contractions au niveau de l'utérus que l'on ressent en général dans le bas-ventre, le dos ou les cuisses au moment des règles. Il se peut que vous ayez aussi des douleurs en milieu de cycle au moment de l'ovulation.

Les crampes menstruelles sont très courantes : chez Clue par exemple, près de 3 personnes sur 4 disent avoir des crampes pendant leurs règles ou juste avant.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre les douleurs liées à l'ovulation.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Les crampes menstruelles apparaissent généralement entre 6 mois et 1 an après les toutes premières règles (1). Elles sont occasionnelles au début, puis surviennent à chaque cycle ou presque (à mesure que l'ovulation devient plus fréquente).

On ressent généralement les crampes au moment où les saignements commencent ou juste avant. Elles durent en moyenne de 1 à 3 jours. Elles peuvent être intenses au début et s'atténuer après quelques heures, ou bien survenir de façon plus aléatoire tout au long des règles. Les crampes sont parfois à peine perceptibles, mais elles peuvent aussi être très douloureuses (2). Chez 1 personne sur 10, les activités quotidiennes sont perturbées pendant 1 à 3 jours à cause de la douleur ressentie au cours de chaque cycle. Les douleurs modérées à intenses surviennent plus fréquemment 2 à 3 ans après les premières règles (ménarche) et s'atténuent généralement après l'âge de 20 ans, ou après une grossesse et un accouchement (2).

Si la douleur est sévère, elle est souvent due à une maladie telle que l'endométriose ou l'adénomyose. La douleur des femmes est souvent sous-estimée et/ou sous-traitée par rapport à celle des hommes (3). Il arrive fréquemment qu'une jeune personne souffrant de douleurs menstruelles sévères n'en parle pas à son médecin (4). En ce qui concerne les crampes menstruelles, il est important de se faire entendre et de parler du degré de douleur ressentie à un professionnel de santé. Suivre l'évolution de vos douleurs à l'aide d'une application comme Clue peut s'avérer utile.

En vous familiarisant avec les douleurs liées au cycle menstruel, vous serez plus à même de savoir s'il est nécessaire d'en parler avec votre médecin.

Alors, qu'est-ce qui cause et soulage les crampes exactement ?

Quelle est la cause des crampes menstruelles ?

Remarque : les crampes menstruelles peuvent être "primaires" ou "secondaires". La dysménorrhée primaire (terme clinique désignant les règles douloureuses) est une douleur causée par les règles elles-mêmes. La dysménorrhée secondaire quant à elle correspond à des douleurs menstruelles ayant une autre origine, comme une maladie telle que l'endométriose. Cet article ne parle que de la dysménorrhée primaire.

Les crampes menstruelles sont vraisemblablement dues à un excès de prostaglandines, molécules comparables à des hormones qui sont libérées par la muqueuse utérine (l'endomètre) lorsque celle-ci est sur le point d'être évacuée. Les prostaglandines permettent à l'utérus de se contracter pour que l'endomètre puisse se détacher et être éliminé de votre corps. Elles sont indispensables à ce processus, mais en excès, elles provoquent des douleurs lorsque l'utérus se contracte trop fortement, que le flux sanguin est moins important et que l'apport en oxygène au niveau du tissu musculaire de l'utérus diminue (5).

On ignore encore ce qui prédispose une majorité de personnes à avoir des crampes menstruelles et pas d'autres. Il se peut que ce soit lié à un phénomène inflammatoire. La production de prostaglandines est associée à ce phénomène et les tissus présentant une inflammation ont tendance à produire eux-mêmes plus de prostaglandines (6). Les personnes qui ressentent davantage de douleurs menstruelles présentent des niveaux plus élevés de marqueurs inflammatoires dans le sang, même après avoir pris en compte certains facteurs favorisant une inflammation chronique, comme un IMC trop bas ou trop élevé, le tabagisme et la consommation d'alcool (7). Une inflammation peut également être responsable de l'aggravation d'autres symptômes prémenstruels, comme les changements d'humeur.

On a plus de chances d'avoir des règles douloureuses si on a des saignements abondants ou longs, si on a eu ses règles tôt ou encore si on a des règles irrégulières (8, 9). D'autres facteurs sont associés à des règles douloureuses, notamment le fait de fumer, d'être mince, d'avoir moins de 30 ans, d'avoir une infection pelvienne ou d'être stérile (8). Des recherches menées par Clue en collaboration avec l'université d'Oxford ont également révélé que les utilisateurices de Clue souffrant d'infections sexuellement transmissibles (IST) non diagnostiquées étaient plus susceptibles d'avoir certains symptômes prémenstruels comme les crampes (10).

Comment soulager les crampes menstruelles ?

Si vos règles sont abondantes, irrégulières ou extrêmement douloureuses, il peut être important pour votre santé d'essayer de trouver et de traiter la cause de ces troubles. La contraception hormonale est un moyen de soulager les crampes car elle empêche la formation et l'élimination de l'endomètre.

Chaque moyen utilisé pour soulager les crampes a au moins pour effet de :

  • Réduire l'inflammation

  • Limiter la production de prostaglandines

  • Calmer la douleur

  • Augmenter le flux sanguin au niveau de l'utérus

  • Traiter une pathologie sous-jacente, comme l'endométriose

Voici ce que vous pouvez essayer :

  • Médicaments

  • Chaleur

  • Neurostimulation électrique transcutanée (TENS)

  • Changement d'alimentation

  • Compléments alimentaires

  • Soulagement du stress

  • Arrêt du tabac

  • Exercice

  • Sexe

  • Soins personnels

Les médicaments contre les crampes

Les anti-inflammatoires sont efficaces pour soulager les règles douloureuses (11). Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) comme l'ibuprofène inhibent la production de prostaglandines et l'inflammation. D'autres antalgiques en vente libre peuvent réduire la douleur, mais ont tendance à être moins efficaces pour traiter les crampes menstruelles (12). Les AINS sont également utilisés pour atténuer les saignements abondants (13).

Il est possible de prendre une contraception hormonale comme la pilule ou le stérilet hormonal pour soulager et prévenir les crampes menstruelles. Les hormones synthétiques contenues dans ce type de contraception bloquent l'ovulation et/ou empêchent la formation et la desquamation de la muqueuse utérine. Cela réduit ou supprime la production de prostaglandines qui accompagne les contractions musculaires et les crampes (14).

La chaleur contre les crampes

La bouillotte de nos grand-mères mérite d'être mentionnée. La chaleur constitue une méthode simple et éprouvée pour soulager les crampes menstruelles. Elle est également peu coûteuse et n'a pas d'effets secondaires. Il est prouvé que la chaleur est aussi efficace que les AINS et l'aspirine contre les règles douloureuses (15-17).

Si vous voulez suivre la même méthode que celle utilisée dans l'une des études portant sur le soulagement des crampes par la chaleur et plus précisément sur la "thérapie à faible degré de chaleur topique", vous pouvez appliquer sur votre ventre une bouteille d'eau chaude, un patch ou un coussin chauffant.

La neurostimulation électrique transcutanée

La neurostimulation électrique transcutanée (TENS) est reconnue dans le traitement des crampes menstruelles. Cette méthode fait appel à une petite machine qui délivre un courant électrique de faible voltage sous la peau, capable d'augmenter le seuil de la douleur et de stimuler la libération des endorphines naturellement présentes dans le corps (5).

La TENS peut être combinée à d'autres méthodes comme la chaleur et les médicaments.

Régime alimentaire contre les crampes

À mesure que l'on en apprend plus sur la relation entre l'inflammation et les crampes menstruelles, il est possible de conseiller des régimes visant à prévenir les crampes. Pour l'instant, les données sur ce sujet sont insuffisantes mais néanmoins prometteuses ; il n'existe pas de recommandations cliniques officielles.

Un essai clinique portant sur 33 femmes souffrant de douleurs menstruelles a révélé que les femmes qui suivaient un régime végétarien pauvre en matières grasses avaient moins de douleurs menstruelles que celles qui avaient pris un complément alimentaire sous forme de placebo (18).

Une enquête menée auprès de 127 étudiant·e·s a révélé que celleux qui consommaient 3 à 4 portions de produits laitiers par jour avaient moins de douleurs menstruelles que celleux qui n'en consommaient pas du tout. Cela est peut-être dû à l'apport en calcium et en vitamine D. Un essai portant sur la vitamine D a révélé un effet positif à des doses très élevées, ce que certains praticiens (mais pas tous) considèrent comme dangereux. Des recherches supplémentaires sur le sujet sont donc nécessaires (19-21).

Une carence en magnésium associée à de l'anxiété ou du stress, peut être aussi responsable de crampes menstruelles intenses (22).

Compléments alimentaires pour les crampes

Les preuves de l'efficacité des compléments alimentaires pour traiter les crampes menstruelles ne sont pas bien établies, mais il se peut que vous trouviez quelque chose qui marche dans votre cas. Avant de prendre un complément alimentaire, renseignez-vous auprès d'un praticien ayant une formation en nutrition. Comme tout médicament, ils peuvent avoir des effets secondaires et interférer avec d'autres nutriments présents dans l'organisme. Voici les compléments alimentaires les plus efficaces contre les douleurs de règles :

  • Il semblerait que le gingembre soit aussi efficace que les antidouleurs classiques. Deux revues systématiques portant sur le gingembre dans le traitement des douleurs menstruelles ont révélé que cette racine était probablement plus efficace qu'un placebo pour réduire la douleur (23-24). Des essais cliniques menés auprès de plus de 100 étudiant·e·s souffrant de douleurs menstruelles modérées à sévères ont révélé que la douleur avait diminué de manière comparable chez celleux qui avaient pris du gingembre et celleux qui avaient pris des AINS comme de l'ibuprofène ou de l'acide méfénamique (25-26). Un groupe avait pris des capsules de 250 mg d'extrait de gingembre zintoma dès le début de leurs règles, puis toutes les 6 heures jusqu'à ce que leurs douleurs soient soulagées. L'autre groupe avait pris 1000 mg de "poudre de rhizome de gingembre" par jour (répartis en 4 prises) pendant les trois premiers jours de leurs règles.

  • Une carence en magnésium peut être une cause de dysménorrhée chez certaines personnes (27). Une revue systématique comprenant trois études sur le magnésium a révélé que ce dernier était plus efficace qu'un placébo pour soulager les règles douloureuses et qu'il pouvait réduire le recours aux antalgiques (28). Le magnésium n'a que peu d'effets secondaires, mais il peut cependant provoquer des selles molles. Il est donc nécessaire de le prendre progressivement. Les trois études ont fait usage de doses différentes de magnésium. Il est donc préférable de vous adresser à un praticien pour lui demander son avis. Notre collaboratrice Lara Briden recommande de commencer par une prise quotidienne de 300 mg.

  • La supplémentation en zinc pourrait s'avérer tout aussi efficace que le magnésium, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires (29-32). Lors d'un essai contrôlé randomisé portant sur 120 femmes, la durée et la gravité des crampes menstruelles ont été significativement améliorées chez celles qui avaient pris du zinc, par rapport à celles qui avaient pris un placebo (32).

  • La vitamine B1 s'est avérée efficace pour réduire les douleurs menstruelles. Un essai à grande échelle a révélé que les personnes prenant 100 mg par jour avaient moins de douleurs menstruelles que celles prenant un placebo (35).

D'autres compléments alimentaires ont également fait l'objet d'études pour leur rôle éventuel dans le soulagement des crampes, tels que les vitamines E, B6 et des doses élevées de vitamine D, ainsi que l'arbre à poivre (agnus castus) et l'huile de poisson pendant plus de trois mois (1,20,34). Les résultats obtenus jusqu'à présent sont prometteurs, mais restent mitigés.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Vous utilisez Clue pour suivre votre flux menstruel ?

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Stress et crampes menstruelles

Le soulagement du stress peut contribuer à atténuer les crampes menstruelles chez certaines personnes. Des recherches préliminaires ont révélé que les personnes présentant des niveaux élevés de stress étaient deux fois plus enclines à se plaindre de règles douloureuses (35). Un stress exercé pendant la phase folliculaire (la première partie du cycle) serait plus susceptible d'entraîner des menstruations douloureuses qu'un stress exercé pendant la phase lutéale (la deuxième partie du cycle, soit après l'ovulation) (35).

Tabagisme et crampes menstruelles

Les personnes qui fument présentent un plus grand risque de souffrir de crampes menstruelles (36). Ce risque augmente avec le temps, à mesure que la personne continue de fumer. Il a également été démontré que le tabagisme passif favorisait les crampes menstruelles (37).

Exercice et crampes menstruelles

L'exercice physique permettrait de soulager les crampes, du moins en partie puisqu'il stimule la circulation sanguine dans l'abdomen. Une méta-analyse récente regroupant 11 essais a révélé que l'exercice physique comme l'aérobique, les étirements et le yoga, contribuerait à réduire l'intensité des douleurs menstruelles et pourrait également en raccourcir la durée (38). L'exercice permet également de réduire le stress, lequel favorise la douleur. Si vous faites du yoga, vous pouvez essayer de vous concentrer sur des postures qui étirent et stimulent l'abdomen, comme les postures du cobra, du chat et du poisson (39).

Sexe et crampes menstruelles

Il existe des preuves anecdotiques selon lesquelles l'activité sexuelle et les orgasmes soulageraient les crampes menstruelles.

Les participants aux études de Masters et Johnson, pionniers en matière de sexologie, ont déclaré avoir recours à la masturbation pour soulager leurs crampes ; une enquête menée auprès de femmes américaines a révélé qu'une sur dix faisait de même (40). Si l'exercice et les appareils de TENS fonctionnent en partie grâce à la libération d'endorphines et à l'augmentation du flux sanguin, il est plausible que l'activité sexuelle puissent faire de même. Autres avantages d'une activité sexuelle pendant les règles : le risque de grossesse est moins élevé et la lubrification est plus naturelle (si vous n'avez pas mis de tampon juste avant).

Prendre soin de soi

Il semblerait que le fait de parler de ses crampes à un parent, un ami ou un professionnel de santé apporte un certain réconfort aux personnes concernées. Les autres moyens de faire face à la situation sont de rester au lit, de regarder la télé et de se distraire en consommant des aliments ou des boissons que l'on aime, ou de faire de l'exercice (41). Demander à un ami ou à votre partenaire de vous faire un massage du ventre ou du dos avec une huile qui sent bon (comme la lavande, par exemple) ; cela peut également soulager les douleurs tout en étant très agréable (42).

Quel type de douleur menstruelle est "normal" ? Quand dois-je consulter un professionnel de santé au sujet de mes crampes ?

Si ces douleurs ne sont pas soulagées par un anti-douleur classique, qu'elles vous empêchent de travailler, d'étudier ou d'effectuer vos activités quotidiennes, il est alors conseillé d'aller voir un professionnel de santé. Consultez aussi un médecin si vos crampes sont soudaines ou inhabituellement sévères, ou si elles durent plus longtemps que quelques jours.

Des crampes menstruelles sévères ou des douleurs pelviennes chroniques peuvent être le signe de maladies telles que l'endométriose ou l'adénomyose. La douleur ressentie par les personnes atteintes d'endométriose est différente des crampes menstruelles habituelles. Il est parfois difficile de parler de sa douleur, mais cela vous donnera le sentiment d'être entendu·e et de prendre le traitement adéquat.

Le suivi de la douleur avec Clue tout au long du cycle et pendant plusieurs cycles, vous permettra de déterminer les symptômes qui reviennent à des moments précis.

Cet article a été initialement publié le 18 mars 2018.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires