Les phases et les hormones du cycle menstruel.

Illustratio: Marta Pucci

Cycle Menstruel

Règles et cycle : quelle est la différence ?

Le cycle menstruel ne se limite pas aux règles.

*Traduction: Alexandra Simon

Les principales choses à savoir :

  • Un cycle menstruel commence le premier jour des règles et se termine avec le début des règles suivantes

  • Des messages hormonaux sont échangés entre le cerveau et les ovaires, ce qui entraîne des changements au niveau des "petits sacs" dans les ovaires contenant les ovules (follicules) et de l'utérus

  • La première phase du cycle correspond à la maturation d'un follicule ovarien et à l'épaississement de la muqueuse utérine

  • La deuxième partie du cycle consiste à préparer l'utérus et le corps à accueillir un ovule fécondé, ou à démarrer le cycle suivant si la grossesse n'a pas lieu

Le cycle menstruel ne se limite pas aux règles. Elles ne représentent que le début de la première phase du cycle. Le cycle menstruel est en fait constitué de deux phases qui se chevauchent, l'une se déroulant au niveau des ovaires et l'autre au niveau de l'utérus. Le cerveau, les ovaires et l'utérus travaillent ensemble et communiquent par le biais des hormones (signaux chimiques envoyés par le sang d'une partie du corps à une autre) pour assurer le déroulement du cycle.

Un cycle menstruel commence le premier jour des règles et se termine avec le début des règles suivantes. Il dure en général entre 24 et 38 jours (1), mais cette durée peut varier d'un cycle à l'autre et peut également évoluer au fil du temps. La durée du cycle varie entre le moment des premières règles à la puberté (ménarche) et celui où les règles s'arrêtent définitivement (ménopause) (2,3).

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Vous utilisez Clue pour suivre votre flux menstruel ?

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Il est important de bien comprendre son cycle menstruel, car il affecte le corps de la tête aux pieds.

Des changements peuvent être observés à différents moments du cycle menstruel au niveau des cheveux, de la peau, des selles, des symptômes liés à des maladies chroniques, de la santé mentale, des migraines ou encore de la sexualité. C'est aussi le moyen pour le corps de se préparer à une grossesse. Il est donc conseillé aux personnes qui ont des rapports sexuels avec pénétration du pénis dans le vagin (c'est-à-dire le type de rapport sexuel qui peut provoquer une grossesse) de prêter encore plus attention à leur cycle menstruel. Les méthodes de contraception hormonales empêchent certaines étapes du cycle de se produire afin d'éviter une grossesse.

Vous trouverez ci-dessous la décomposition de chaque phase du cycle et ce qui se passe dans l'utérus et dans les ovaires.

Aperçu :

  • Menstruation : les règles - le détachement de la muqueuse utérine. Les taux d'œstrogène et de progestérone sont bas.

  • La phase folliculaire : la période entre le premier jour des règles et l'ovulation. Le taux d'œstrogènes augmente au moment où l'ovule se prépare à être libéré.

  • La phase proliférative (ou préovulatoire) : après les règles, la muqueuse utérine se reconstitue.

  • Ovulation : l'ovule est libéré par l'ovaire au milieu du cycle. Le taux d'œstrogène est à son maximum juste avant, puis chute peu après.

  • La phase lutéale : la période entre l'ovulation et le début des règles, pendant laquelle le corps se prépare à une éventuelle grossesse. De la progestérone est produite, atteint un pic, puis diminue.

  • La phase sécrétoire : la muqueuse utérine sécrète des substances qui vont servir soit à l'implantation d'un embryon fécondé ou permettre à la muqueuse de se décomposer et d'être éliminée si la grossesse n'a pas lieu.

Acte 1 : la première partie du cycle

Utérus : Menstruation

Durée : du début des règles jusqu'à leur fin.

C'est quoi : du sang et des fragments de la muqueuse utérine sont évacués par le vagin.

Le cycle menstruel commence par la menstruation (les règles). Les règles désigne l'écoulement périodique composé de sang et de cellules endométriales de la paroi utérine, évacué par le col de l'utérus et le vagin. La durée habituelle des règles est en moyenne de 5 ou 6 jours (4) et peut aller jusqu'à 8 jours (1).

Ovaires : Phase folliculaire

Quand : du début des règles jusqu'à l'ovulation.

Quoi : le cerveau envoie des signaux aux ovaires pour préparer un ovule avant de le libérer.

Pendant cette période, l'hypophyse (une petite région située à la base du cerveau) sécrète une hormone appelée hormone folliculo-stimulante (FSH). La FSH stimule la maturation des follicules ovariens pour permettre l'ovulation (libération d'un ovocyte par l'ovaire). Chaque ovaire contient une multitude de follicules (petits sacs contenant des ovocytes) qui se trouvent à différents stades de développement (5-6). Vers le milieu de la phase folliculaire (au moment où les règles se terminent), le plus gros follicule contenu dans l'ovaire mesure environ 1 cm (6,7). Ce follicule devient le follicule dominant qui sera libéré au moment de l'ovulation. Il produit des œstrogènes au cours de sa croissance (8) dont le taux atteint son pic juste avant l'ovulation (7). La phase folliculaire dure généralement de 10 à 22 jours, mais cela peut varier d'un cycle à l'autre (4).

L'utérus : Phase proliférative

Durée : de la fin des règles jusqu'à l'ovulation.

Quoi : la paroi interne de l'utérus s'épaissit.

Pendant que les ovaires se chargent de la maturation des follicules contenant les ovocytes, l'utérus réagit aux œstrogènes produits par les follicules en reformant la muqueuse qui vient d'être éliminée pendant les dernières règles. Cette phase est appelée phase proliférative, car l'endomètre (la paroi de l'utérus) s'épaissit. L'endomètre est au plus fin pendant les règles et s'épaissit de nouveau pendant cette phase jusqu'à l'ovulation (9). L'utérus crée ainsi un milieu favorable à l'implantation et au développement d'un ovule éventuellement fécondé (10).

Interlude : Ovulation

Quand : vers le milieu du cycle, mais cela peut changer d'un cycle à l'autre. L'ovulation délimite les deux phases du cycle ovarien (la phase folliculaire et la phase lutéale).

C'est quoi : un ovule est libéré par l'ovaire dans la trompe de Fallope.

Le follicule dominant produit de plus en plus d'œstrogènes à mesure qu'il grossit. Il mesure environ 2 cm et peut atteindre un maximum de 3 cm juste avant l'ovulation (6,7). Lorsque le taux d'œstrogène est suffisamment important, un signal est envoyé au cerveau provoquant une augmentation significative de l'hormone lutéinisante (LH) (11). Ce pic hormonal déclenche l'ovulation (libération de l'ovule par l'ovaire). Elle se produit habituellement entre 13 et 15 jours avant le début des règles.

Acte 2 : la deuxième partie du cycle

Ovaire : Phase lutéale

Quand : de l'ovulation jusqu'aux prochaines règles.

Quoi : le follicule qui contenait l'ovule produit des œstrogènes et de la progestérone.

Une fois que l'ovulation a eu lieu, le follicule qui contenait l'ovule se transforme en un corps jaune et commence à sécréter de la progestérone ainsi que des œstrogènes (10,13). Le taux de progestérone atteint un pic au milieu de cette phase (14). Les changements hormonaux de la phase lutéale sont associés à des symptômes prémenstruels communs que beaucoup de personnes ressentent, tels que des changements d'humeur, des maux de tête, de l'acné, des ballonnements et des seins sensibles.

Si un ovocyte est fécondé, la progestérone du corps jaune participe au début de la grossesse (15). En absence de fécondation, le corps jaune se désagrège de 9 à 11 jours après l'ovulation (10). Cela se traduit par une baisse des niveaux d'œstrogène et de progestérone qui provoquent les règles. La phase lutéale dure généralement 14 jours, mais il arrive souvent qu'elle dure entre 9 et 16 jours (4,12).

L'utérus : Phase sécrétoire

Quand : de l'ovulation jusqu'au début des prochaines règles.

Quoi : la muqueuse utérine sécrète des substances qui vont servir soit à l'implantation d'un embryon fécondé ou permettre à la muqueuse de se décomposer et d'être éliminée si la grossesse n'a pas lieu.

Pendant cette phase, l'endomètre se prépare soit à accueillir une grossesse, soit à se désagréger pour permettre les menstruations. L'augmentation du taux de progestérone fait que l'endomètre cesse de s'épaissir pour accueillir l'implantation éventuelle d'un ovule fécondé. La phase sécrétoire doit son nom au fait que l'endomètre sécrète (produit et libère) de nombreux médiateurs chimiques. Les plus connus de ces médiateurs sont les prostaglandines, qui sont sécrétées par les cellules de l'endomètre et provoquent des changements dans les cellules voisines.

Les deux prostaglandines en question, appelées "PGF2α" et "PGE2", provoquent la contraction du muscle utérin (les crampes). Les taux de ces prostaglandines augmentent après l'ovulation et atteignent leur maximum pendant les menstruations (16,17). Les crampes provoquées par la prostaglandine contribuent à déclencher les règles. En cas de grossesse, la production de prostaglandine est inhibée (18) afin que ces contractions n'aient pas d'impact sur une grossesse précoce. Si aucune grossesse ne survient, le corps jaune cesse de produire des œstrogènes et de la progestérone. La chute des hormones associée aux actions des prostaglandines, provoquent la constriction (resserrement) des vaisseaux sanguins et la désagrégation du tissu endométrial (10).

Les règles se produisent et c'est tout un cycle qui recommence.

Le suivi des symptômes dans Clue tout au long de votre cycle menstruel peut vous permettre d'identifier des schémas et d'anticiper certains changements. Cela peut également vous aider à identifier si quelque chose vous semble anormal et à demander l'avis d'un professionnel de santé si nécessaire.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Articles populaires