Quatre faces partielles sont représentées, avec différents types de peau.

Photos: Franz Grünewald

Peau & Cheveux

Peau et cycle menstruel : l'influence des hormones sur votre peau

*Traduction: Alexandra Simon

Les principales choses à savoir :

  • Votre peau change sous l'effet des hormones, telles que les œstrogènes et la testostérone

  • La peau du visage a tendance à produire plus de sébum avant et pendant les règles

  • Les poussées d'acné surviennent souvent pendant la phase prémenstruelle et les règles

La peau est l'organe le plus grand et l'un des plus importants du corps humain. Elle forme une barrière protectrice contre les agressions extérieures, régule la température et constitue une porte d'élimination pour la sueur et le sébum (1).

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre les changements de votre peau pendant votre cycle.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

La peau n'a pas d'état "normal type", car elle évolue avec l'âge et passe par différentes phases. Votre peau réagit aussi aux changements de temps, aux maladies ou problèmes de santé (12).

Vous avez sans doute remarqué des changements au niveau de votre peau, et notamment celle du visage, au moment de la puberté. Votre peau réagit à de nombreux facteurs, dont les hormones (3-6).

Pourquoi la peau devient-elle grasse sous l'effet des hormones

La plupart des changements cutanés qui apparaissent pendant la puberté et plus tard dans la vie sont dues à de petites glandes appelées glandes sébacées. Celles-ci produisent et sécrètent une substance huileuse appelée sébum. Au moment de la puberté, les glandes sébacées grossissent et commencent à produire du sébum, dont la plus grande quantité est sécrétée entre 15 et 35 ans (7). La séborrhée est le terme médical utilisé pour décrire une sécrétion excessive de sébum, dont les causes sont diverses.

Les glandes sébacées, comme de nombreuses autres zones de la peau, possèdent des récepteurs qui subissent l'influence des hormones sexuelles. Ces glandes sont particulièrement sensibles aux androgènes qui sont des hormones sexuelles mâles comme la testostérone, présentes dans les différents sexes (4,8,9). Les androgènes stimulent la production de sébum pendant la puberté (8,9). Plus il y a d'androgènes qui se fixent aux récepteurs des glandes sébacées, plus la production de sébum est importante. La peau devient alors nettement plus grasse et peut évoluer vers de l'acné.

La production de sébum varie tout au long du cycle menstruel. L'influence des œstrogènes sur la production de sébum n'est pas claire. Il est prouvé que les œstrogènes empêchent la production de sébum et la stimulation des glandes à des doses élevées (4,9-12). Mais il est plus difficile de comprendre de quelle manière les fluctuations naturelles des œstrogènes affectent la peau tout au long du cycle menstruel. Dans une étude menée sur des femmes ayant la peau grasse, une augmentation de la production de sébum a été observée pendant les règles et la semaine qui les précédait (13). La production de sébum est la moins importante au cours de la deuxième semaine du cycle menstruel (13). Chez les femmes qui n'ont pas la peau grasse, aucun changement significatif dans la production de sébum n'a été constaté (13). Mais comme les taux d'hormones n'ont pas été mesurés au cours de cette étude, les chercheurs n'ont pas pu affirmer de manière concluante que le caractère gras de la peau étaient dus à des variations de ces taux (13).

De nombreux autres facteurs jouent un rôle dans la quantité de sébum sécrétée : la génétique, les changements de saison, une exposition excessive au soleil ou une consommation trop fréquente ou inadaptée de soins cosmétiques sont autant d'éléments qui peuvent affecter le caractère gras de votre peau (2,4).

Les effets de l'œstrogène sur la santé de la peau

Même si l'on ne connaît pas encore très bien le rôle des œstrogènes sur les glandes sébacées, on sait que celles-ci ont une influence déterminante sur la santé de la peau en général. L'œstrogène favorise la production de collagène, l'épaisseur et l'hydratation de la peau, la cicatrisation des plaies et l'amélioration de la fonction barrière (5,6). Une étude a révélé que 2 femmes sur 5 disaient avoir la peau plus sensible au moment des règles, ce qui selon les chercheurs, pourrait être dû au fait que le taux d'œstrogènes est bas pendant cette phase (14).

Les chercheurs ont étudié l'impact des oestrogènes sur la peau en comparant deux groupes de femmes : celles qui sont en préménopause (avec un taux d'oestrogènes plus élevé) et celles qui sont ménopausées (avec un taux d'oestrogènes plus faible). Dans l'étude mentionnée ci-dessus, un tiers des femmes ménopausées ont également remarqué que leur peau était devenue plus sensible après la ménopause, soit au moment où les niveaux d'œstrogènes se mettent à baisser (14).

Acné et cycle menstruel

Un taux élevé d'androgènes favorise la production de sébum, qui en s'accumulant avec les cellules mortes, peuvent obstruer les pores de la peau (8,9). Ces pores bouchés retiennent l'excès de sébum sécrété qui se traduit par de l'acné (15,9,10). Ils constituent un lieu idéal pour la prolifération des bactéries, en particulier le P. acnes, à l'origine de l'acné inflammatoire (15,16).

L'acné (acne vulgaris) est l'une des affections cutanées les plus courantes en lien avec votre cycle (4,8). Les éruptions cutanées sont particulièrement fréquentes pendant la phase prémenstruelle et les règles (4,8).

Les causes de l'acné hormonale ne sont pas encore claires, mais il existe quelques théories. Certains chercheurs pensent que le taux d'œstrogènes est trop faible pour favoriser leur effet "anti-sébum" (4,9-12). Si le taux d'œstrogènes n'est pas assez élevé, les androgènes stimule la production de sébum, entraînant une obstruction plus importante des pores et créant un environnement propice au développement du P. acnes. D'autres théories suggèrent que l'acné hormonale pourrait être causée par une carence ou un déséquilibre du rapport progestérone / œstrogène (4). Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Les femmes et les personnes ayant des cycles qui présentent des niveaux plus élevés d'androgènes, comme les personnes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), sont plus susceptibles d'avoir de l'acné, ainsi qu'une pilosité excessive et une perte de cheveux (9). Les hommes trans peuvent voir leur acné augmenter au cours de la première année de prise de testostérone, mais elle diminue habituellement après une utilisation prolongée de cette hormone (17).

La contraception hormonale permet parfois de réduire les poussées d'acné. C'est pourquoi les contraceptifs oraux peuvent être utilisés pour traiter l'acné. La pilule combinée contient des œstrogènes synthétiques à des doses qui suppriment l'ovulation. En l'absence d'ovulation, les ovaires ne produisent pas d'androgènes (9). L'acné n'est pas toujours liée au cycle menstruel ou aux hormones. L'acné touche les personnes de tout sexe et de tout âge (18). La génétique, l'alimentation et les périodes de stress peuvent également favoriser l'acné. Cependant, il serait nécessaire de poursuivre les recherches dans ce domaine (9,19).

Traiter l'acné permet d'améliorer l'estime de soi et sa qualité de vie (20). Les poussées d'acné ne sont forcément dues à un problème d'hygiène, mais plutôt de soin apporté à votre peau au moment où elle est particulièrement sensible.

Transpiration et phases du cycle menstruel

Le processus de transpiration est également variable tout au long du cycle. La température corporelle a tendance à augmenter pendant la phase lutéale (deuxième moitié du cycle). Les chercheurs ont ainsi remarqué que les femmes transpiraient davantage lorsqu'elles étaient exposées à des températures élevées pendant la phase lutéale que pendant la phase folliculaire (la première moitié du cycle menstruel) (21). Cette transpiration excessive a été constatée non seulement sur le visage, mais aussi sur tout le corps (21). Si vous transpirez de façon plus ou moins importante au cours de votre cycle menstruel, suivez ces changements à l'aide des tags personnalisés dans Clue.

Peau sèche et cycle menstruel

Il est très normal d'avoir la peau plus sèche pendant les saisons froides ou sous un climat sec. La sécheresse de la peau dépend également de facteurs génétiques et peut s'accentuer avec l'âge (22). La dermatite, le psoriasis et d'autres affections ou maladies de peau peuvent s'aggraver pendant la phase prémenstruelle (45,23-25).

Utilisez Clue pour suivre les changements de votre peau tout au long de votre cycle

Votre peau change en réponse aux variations hormonales de votre cycle. Les poussées d'acné, l'hydratation, l'élasticité et la capacité de cicatrisation de votre peau diffèrent donc selon le moment de votre cycle.

En suivant les changements de votre peau, vous allez pouvoir repérer les patterns liés à votre cycle ou à d'autres facteurs du quotidien (comme le sommeil ou le stress). Ce suivi peut aussi vous aider à adopter la bonne stratégie pour traiter des problèmes de peau comme l'acné.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires