Illustration rouge d'un utérus

Illustration: Katrin Friedmann

Anatomie

Comment trouver (et sentir) votre col de l'utérus

*Traduction: Caroline Bocquet

Le col de l'utérus est la partie la plus basse de l'utérus. Il s’agit d’un petit canal d’entre 2,5 et 3,8 cm reliant le vagin à la cavité utérine (1), ce qui explique cette dénomination imagée, qui vient du latin cervix uteri. Vu du vagin, il prend une forme cylindrique charnue d’environ 2,5 cm de diamètre avec un orifice en son centre, évoquant une bouche formant un baiser.

Votre col de l’utérus vous rend de nombreux services : il empêche les bactéries nocives et les virus de pénétrer votre utérus, s’ouvre et se referme pour laisser entrer et échapper le sperme ou le sang menstruel, produit sa propre lubrification et fabrique une substance protégeant l’utérus pendant la grossesse (appelée le bouchon muqueux). Tout comme le vagin et le clitoris, le col de l’utérus possède ses propres voies nerveuses, qui jouent un rôle dans la réponse sexuelle (6).

Au cours de votre cycle menstruel, la texture de votre col de l’utérus peut évoluer et sa position dans l’abdomen peut également varier* (2-5). Ces changements surviennent au rythme des fluctuations hormonales qui favorisent l’ovulation. Par exemple, certains ligaments du pelvis peuvent rétrécir pendant la période d’ovulation, entraînant une modification de la consistance de la glaire cervicale. (7,8).

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Utilisez Clue pour suivre tout ce qui concerne votre vagin : saignements, pertes, sexualité et contraception.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

plus de 2M+ évaluations

Pendant la période d’ovulation, le col de l’utérus est plus mou (un peu comme le lobe de l’oreille), légèrement ouvert et peut être positionné légèrement plus haut dans l’abdomen. À d’autres moments du cycle, il est plus ferme (plutôt comme le bout du nez), bien fermé, et parfois un peu plus bas dans l’abdomen (2-5). Les variations de la position du col de l’utérus peuvent influencer ce que vous ressentez dans certaines positions sexuelles ou durant un examen gynécologique, selon le moment de votre cycle. Si vous n’avez jamais touché votre col de l’utérus, vous vous demandez peut-être où il se situe et comment sa texture évolue tout au long votre cycle.

Voici la marche à suivre pour trouver votre col de l’utérus :

  • Choisissez un moment où votre col de l’utérus est susceptible d’être bas et donc, plus facile à atteindre (avant ou après vos règles, par exemple).

  • Lavez-vous soigneusement les mains et le dessous des ongles.

  • Accroupissez-vous sur le sol ou posez une jambe sur la lunette des toilettes ou sur le bord de la baignoire.

  • La paume de la main vers vous, insérez délicatement votre majeur à l’intérieur de votre vagin (vous pouvez tout à fait utiliser un peu de lubrifiant).

  • Cherchez à sentir, au fond du vagin, un petit bout arrondi, avec une petite fossette en son centre. Il est plus probable que votre col se trouve vers la partie supérieure de la paroi vaginale (plus vers l’abdomen que vers que le dos) (1, 5).

Toucher votre col de l’utérus à différents stades de votre cycle vous permettra de mieux percevoir ses variations.

De nombreuses personnes ne prennent conscience de ces changements qu’au moment où elles essaient de procréer et qu’elles surveillent la position de leur col utérin pour détecter le début de leur période d’ovulation/de fertilité (cette méthode est parfois utilisée avec d’autres indicateurs, comme la température basale du corps, pour déterminer sa fenêtre de fertilité). Mais un bon suivi de l’évolution de votre col de l’utérus ne sert pas uniquement à favoriser une grossesse et vous permettra également de mieux connaître votre corps.

Une fois que vous aurez fait connaissance avec votre col de l’utérus, vous saurez mieux comment en prendre soin. Vous pouvez maintenir un col de l’utérus en bonne santé en :

  1. vous faisant vacciner contre le papillomavirus humain (PVH) si vous le pouvez,

  2. en effectuant des frottis vaginaux régulièrement,

  3. en utilisant des moyens de protections barrière lors de vos rapports sexuels (comme des préservatifs ou des digues dentaires).

Autrefois, le cancer du col de l’utérus était l’une des premières causes de mortalité chez les personnes en âge de procréer aux États-Unis. Son incidence a fortement baissé ces dernières décennies, en grande partie grâce à la démocratisation du dépistage et au renforcement de la prévention (9). La décision de vous faire dépister vous revient. La plupart des cas d’infection et de cancer du col de l’utérus sont causés par des infections mal traitées de deux souches du papillomavirus humain (de types 16 et 18). Le PVH est l’infection sexuellement transmissible la plus courante (10).

Avez-vous fait connaissance avec votre col de l'utérus ? Partagez-nous votre expérience et n'hésitez pas à nous poser des questions. Si vous souhaitez aller un peu plus loin dans l’exploration de votre col de l’utérus, n‘hésitez pas à demander à votre médecin de vous le montrer à l’aide d’un miroir lors de votre prochain examen gynécologique. Vous pouvez également, comme certaines femmes le faisaient dans les années 70, choisir d’explorer vous-même cette partie de votre corps en vous procurant un spéculum.

*Les variations de position du col de l’utérus dans l’abdomen au cours du cycle menstruel n’ont fait l’objet que de peu de recherches. Le phénomène de changement du poids du col de l’utérus a surtout été abordé dans les écrits concernant les méthodes d’observation du cycle (5). Les avis sur la question convergent, mais proviennent pour la plupart de données empiriques.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires