Illustration: Marta Pucci

Contraception sans hormones

Préservatifs : les questions et idées reçues les plus fréquentes

Même si ce n'est pas vous qui le portez, il est bon d'avoir des réponses.

*Traduction: Sarah Idrissi

L’essentiel à savoir :

  • Le préservatif est un moyen efficace de contraception non hormonal

  • Utiliser un préservatif lors de chaque activité sexuelle est la solution la plus efficace pour prévenir les IST et la grossesse en un seul geste

  • Utilisez un lubrifiant à base d'eau ou de silicone avec les préservatifs en latex

  • Discutez avec votre partenaire de l'utilisation de préservatifs et ne vous sentez pas obligé d'accepter ce qui ne vous semble pas sûr

  • Les préservatifs ne sont pas réutilisables

Les préservatifs sont-ils efficaces ? Sont-ils toujours nécessaires ? Quelle est la manière correcte d'en mettre un ? Même si ce n'est pas vous qui le portez, il est bon d'avoir des réponses. Dans l'étude de 2018 menée par Clue et l'équipe de recherche du Kinsey Institute sur l'utilisation du préservatif (KI-CURT), 75 % des femmes déclarent que le recours au préservatif est décidé conjointement avec leur partenaire.

Lisez ce qui suit pour vous informer et savoir quelles sont les meilleures décisions à prendre en matière de sexualité, de protection et de grossesse.

Quelle est l'efficacité du préservatif ?

Le préservatif est-il un moyen efficace de contraception ?

Oui. Le préservatif est un moyen efficace de contraception. En cas d'utilisation "typique" (sans suivre les instructions à chaque fois ou en oubliant parfois d'en porter un), environ 13 personnes sur 100 tomberont enceintes sur une année d'utilisation (1).

S'il est utilisé "parfaitement" à chaque fois (en suivant les instructions figurant sur l'emballage), 1 à 2 personnes sur 100 tomberont enceintes en un an (2 %) (1). Les préservatifs internes "féminins" sont moins efficaces mais restent le bon choix pour certaines personnes. Avec une utilisation typique, 21 personnes sur 100 tomberont enceintes au cours d'une année d'utilisation et dans le cas d'une utilisation parfaite, 5 personnes sur 100 tomberont enceintes au cours d'une année d'utilisation (1). Il est très important de connaître l'efficacité de la contraception que vous choisissez d'utiliser.

S'ils sont utilisés correctement à chaque rapport sexuel, les préservatifs internes et externes réduisent considérablement les risques de contracter des infections sexuellement transmissibles (IST) (1).

Les préservatifs protègent-ils contre toutes les IST ?

Tout dépend. Ils sont plus efficaces contre les IST qui sont transmises par les fluides corporels. L'utilisation constante et correcte de préservatifs externes ou internes peut réduire les risques de transmission de la gonorrhée, de la chlamydia et de la syphilis, même si vous avez des rapports sexuels avec des partenaires multiples ou si vous travaillez dans l'industrie du sexe (2, 3, 4). Si vous avez des rapports sexuels pénis-vagin avec utilisation d'un préservatif externe, vous avez 80 % moins de risques de contracter le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), par rapport aux relations sexuelles sans préservatif (5).

Certaines IST, comme l'herpès, le papillomavirus humain (HPV), la syphilis et le chancre, se transmettent par contact de peau à peau. Si un ulcère ou une plaie ouverte liée à une IST n'est pas complètement couvert, l'IST peut toujours être transmise (6, 7).

Comment rendre les préservatifs plus confortables ?

Les préservatifs peuvent permettre d’être plus détendu lors des rapports sexuels et de réduire les inquiétudes concernant les IST et les grossesses non planifiées (8). Certains préservatifs ont des caractéristiques supplémentaires, comme une lubrification par picotement ou des nervures, qui peuvent rendre les rapports sexuels plus agréables pour les deux partenaires.

Si un préservatif est inconfortable, il existe différentes tailles et différents types qui peuvent offrir un meilleur ajustement. Il est important d'utiliser la bonne taille, car les préservatifs trop petits ou trop serrés peuvent se casser, et les préservatifs trop grands peuvent glisser. Les lubrifiants peuvent aider à rendre les rapports sexuels plus agréables pour tout le monde (1).

Le lubrifiant utilisé a-t-il de l'importance ?

Oui. Les meilleurs lubrifiants pour les relations sexuelles vaginales ou anales avec un préservatif sont ceux à base d'eau ou de silicone (1). Les lubrifiants à base d'huile (ou tout autre produit pétrolier comme la vaseline ou l'huile minérale) ne doivent pas être utilisés avec les préservatifs en latex, car ils peuvent entraîner leur déchirure (9). De plus, le sexe avec du lubrifiant est agréable ! Dans une étude de 2013, la plupart des femmes ont déclaré que le lubrifiant rendait les rapports sexuels "plus confortables", "plus agréables" et tout simplement "meilleurs" (10). De nombreux préservatifs sans latex (comme ceux en polyisoprène) sont également sensibles aux lubrifiants intimes à base d'huile, vérifiez donc la composition sur l'emballage (11).

Dois-je utiliser un préservatif si …

Dois-je utiliser un préservatif pour un rapport oral ou anal ?

Oui. Les IST telles que le VIH, la syphilis, l'herpès, la gonorrhée, le VPH, la trichomonase et la chlamydia, peuvent toutes être contractées lors de rapports sexuels oraux (12, 13). L'utilisation d'un préservatif ou d'une digue dentaire pendant les rapports sexuels oraux peut empêcher la transmission entre la bouche et les organes génitaux des partenaires (13). Les préservatifs aromatisés peuvent masquer le goût du latex.

Une étude américaine a révélé que les préservatifs avaient une efficacité de 70 % dans la prévention de la transmission du VIH lors de rapports sexuels anaux avec une personne porteuse du VIH (14). L'anus ne produit pas suffisamment de lubrification naturelle par lui-même. La diminution de la lubrification peut entraîner une déchirure de la peau et des saignements, ce qui permet au virus de passer plus facilement d'une personne à l'autre. Un lubrifiant personnel peut rendre le sexe anal plus sûr (15). L'utilisation d'un lubrifiant à base de silicone ou d'eau diminue les risques de déchirure du préservatif lors des relations sexuelles anales (1), cependant les lubrifiants à base d'huile affaiblissent le latex et ne doivent pas être utilisés(1). La salive ne fournit pas une lubrification suffisante (15).

Dois-je utiliser des préservatifs si je prends la pilule ? Et si je suis dans une relation monogame ?

Si vous voulez être protégé·e contre les IST, alors oui. La pilule ne vous protège pas, ni vous ni votre partenaire, des IST. Les préservatifs, si. Les préservatifs peuvent également être utilisés comme protection de secours au cas où vous oublieriez de prendre votre pilule contraceptive (1). Clue dispose d'une fonction de rappel utile pour ceux qui suivent leur contraception orale, qui vous rappellera d'utiliser une protection d'appoint si vous oubliez une prise.

Une relation monogame ne vous protège pas automatiquement des IST. À moins que vous ayez la certitude que vous et votre partenaire avez rapports sexuels exclusivement ensemble et que vous avez tous deux été récemment testés négatifs pour les IST, il est bien d'utiliser des préservatifs. Tout le monde peut contracter une infection sexuellement transmissible, parfois sans symptômes perceptibles (1). Bien que certaines IST produisent des écoulements ou d'autres signes visibles, il n'est pas toujours possible de déterminer par un simple regard si une personne est atteinte d'une IST (1).

Je n'ai pas de rapports sexuels impliquant un pénis. Ai-je quand même besoin de préservatifs ?

Pas de pénis, pas de problème? Pas tout à fait. Si vous partagez des jouets sexuels, les couvrir avec des préservatifs est un bon moyen d'empêcher la vaginose bactérienne (VB), une modification de l'équilibre bactérien. La VB n'est pas une IST (1). N'oubliez pas de changer le préservatif chaque fois que vous changez de partenaire, ou lorsque vous passez d'une utilisation anale à une utilisation vaginale (1).

Comment utiliser un préservatif

Le fait d'utiliser un préservatif comme indiqué sur l'emballage augmente réellement son efficacité. Comme les instructions sont parfois en petits caractères, voici quelques conseils.

Quelle est la manière correcte de mettre un préservatif (1) ?

1. Vérifiez la date d'expiration inscrite sur l'emballage ou la boîte et assurez-vous que le préservatif n'est pas périmé.

2. Ouvrez l'emballage avec précaution - utilisez uniquement vos mains pour l'ouvrir, pas d'outils ni les dents. Jetez un coup d'œil au préservatif pour vérifier qu'il n'est pas cassant, desséché ou endommagé.

3. Regardez le préservatif pour vous assurer qu'il se déroulera dans le "bon" sens. Le bord du préservatif doit former un cercle autour du dôme. Si l'anneau se trouve à l'intérieur du dôme, le préservatif sera alors à l'envers et ne se déroulera pas correctement. Si vous mettez accidentellement un préservatif à l'envers, ne le retournez pas pour le réutiliser - recommencez avec un nouveau.

4. Mettez le préservatif avant tout contact avec la bouche ou la zone génitale (vulve, vagin, anus, fesses et haut des cuisses) de votre partenaire. Les spermatozoïdes peuvent être présents dans le liquide pré-éjaculatoire (« pré-séminal").

5. Le lubrifiant (lube) peut rendre le rapport sexuel plus agréable, et il contribue à empêcher les préservatifs de se perforer. Vous pouvez mettre quelques gouttes de lubrifiant à base d'eau ou de silicone à l'intérieur de l'extrémité du préservatif avant de l'enfiler. Vous pouvez également ajouter du lubrifiant à l'extérieur du préservatif une fois qu'il est placé sur le pénis.

6. Pincez l'extrémité du préservatif et roulez-le sur un pénis en érection (dur), en laissant un peu d'espace en haut pour recueillir le sperme. Faites rouler le préservatif le long de la verge jusqu'à la base. Pour les personnes non circoncisées, il peut être plus confortable de tirer le prépuce en arrière avant de placer le préservatif sur le bout du pénis puis de dérouler le préservatif.

7. Portez le préservatif pendant toute la durée du rapport sexuel.

8. Après l'éjaculation, tenez le bord du préservatif pendant que vous retirez le pénis du corps de votre partenaire. Faites-le avant que le pénis ne devienne mou, afin que le préservatif ne se détache pas trop et ne laisse pas sortir le sperme. Retirez délicatement le préservatif pour éviter de faire couler du sperme.

9. Jetez le préservatif à la poubelle - ne le mettez pas dans les toilettes.

10. Les préservatifs ne sont pas réutilisables. Mettez un nouveau préservatif chaque fois que vous avez un rapport sexuel vaginal, oral ou anal. Vous devez également utiliser un nouveau préservatif si vous passez d'un type de sexe à un autre (comme le sexe anal au sexe vaginal).

Est-il préférable d'utiliser deux préservatifs plutôt qu'un ?

Non. Un seul préservatif utilisé comme indiqué suffit à vous protéger. Si vous mettez deux préservatifs à la fois, il y a plus de chances qu'ils se cassent (1). Cela s'applique également si vous utilisez un préservatif porté sur le pénis en même temps qu'un préservatif interne. Il est préférable de s'en tenir à un seul préservatif et d'utiliser un lubrifiant adapté aux préservatifs.

Puis-je quand même utiliser des préservatifs si je suis allergique au latex ?

Oui. Une allergie au latex ne signifie pas que vous devez cesser d'avoir des rapports sexuels, ou que votre seule solution est d'avoir des rapports non protégés. Il existe de nombreux préservatifs sans latex : ceux-ci peuvent être fabriqués en polyuréthane, en polyisoprène, en résine synthétique AT-10, en caoutchouc nitrile synthétique ou en peau d'agneau (1). Ils sont disponibles dans la plupart des pharmacies et peuvent être utilisés de la même manière qu'un préservatif en latex. Les préservatifs en peau d'agneau ne protègent pas contre les IST (1).

Les préservatifs internes sont souvent constitués de polyuréthane ou de nitrile, dont l'utilisation est sans danger pour les personnes allergiques au latex (1). Un autre avantage des préservatifs internes en polyuréthane ou en nitrile est qu'ils peuvent être utilisés avec tous les types de lubrifiants (y compris ceux à base d'huile) (1, 16).

Que dois-je faire si le préservatif se casse ?

Si vous sentez que le préservatif se casse à un moment quelconque de l'activité sexuelle, arrêtez immédiatement, retirez le pénis du vagin ou de l'anus, retirez le préservatif cassé et mettez-en un nouveau. Si le préservatif se déchire et que vous n'utilisez aucun autre moyen de contraception, vous pouvez vous rendre dans une pharmacie et acheter une contraception d'urgence si vous voulez éviter une grossesse (1).

Que faire si mon partenaire ne veut pas utiliser de préservatif ?

La pilule contraceptive et le port du préservatif sont sous la responsabilité de toutes les personnes qui ont des rapports sexuels dans le cadre d'une relation. Soyez ouvert·e avec votre partenaire sur ce que vous voulez et ce qui vous fait vous sentir en sécurité. Vous êtes peut-être la première personne à aborder la question de l'utilisation de préservatifs, mais un·e partenaire idéal·e respecte votre demande même s'iel n'en a jamais parlé auparavant. Ne vous sentez jamais obligé d'accepter quelque chose qui vous met en danger. Il peut être utile de préparer quelques réponses ou de penser à ce qu'il faut faire si votre partenaire vous oppose des excuses courantes contre le port du préservatif.

Le port d'un préservatif lorsqu'on le demande est une partie importante du consentement sexuel. Il arrive que les déséquilibres de pouvoir fassent que demander à votre partenaire de porter un préservatif soit une demande à risque. Le consentement sexuel n'est pas toujours une option. Certaines relations sont maltraitantes sur le plan verbal, émotionnel, physique, ou une association de ces éléments. Si le fait de demander à votre partenaire de porter un préservatif vous expose à un risque de violence ou de blessure, vous pouvez envisager des formes invisibles de contraception telles que l'injection.

Toute personne qui vous oblige ou fait pression sur vous pour participer à des activités sexuelles dont vous ne voulez pas est une personne dangereuse. Si un·e partenaire n'est pas disposé·e à entendre l’impact de ses actions sur votre état émotionnel, ou s'iel répond par la colère ou la violence, des solutions et des aides existent. S'il s'agit d'une urgence, appelez une personne de confiance qui pourra vous indiquer un endroit sûr où vous rendre. Tout le monde mérite de se sentir en sécurité dans une relation et pendant les rapports sexuels.

En résumé :

Maintenant que vous en savez plus sur les préservatifs, vous pouvez décider quel niveau de risque est acceptable pour vous, et opter pour un type de contraception ou de protection. La façon la plus efficace d'éviter une grossesse est d'utiliser des préservatifs ainsi qu'une autre forme de contraception. Si vous prenez la pilule, vous pouvez faire le suivi dans Clue et obtenir des conseils personnalisés sur ce qu'il faut faire en cas d'oubli.

Si, après avoir lu cet article, vous craignez d'être enceint·e, consultez notre guide sur la contraception d'urgence et, nos conseils sur la marche à suivre en cas de retard de règles et nos informations sur les symptômes d'un début de grossesse.

Comprendre votre corps peut améliorer l'utilisation de la contraception non hormonale.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires