Col de l'utérus avec décharge blanche

Illustration: Katrin Friedmann et Emma Günther

Votre vagin

Vaginose bactérienne : une cause fréquente de pertes vaginales irrégulières

*Traduction: Camille Josse

Les principales choses à savoir :

  • L'équilibre de la flore bactérienne du vagin est important pour la santé générale et celle de l'appareil génital

  • La vaginose, aussi appellée vaginose bactérienne (VB), est la cause la plus fréquente de pertes et d'odeurs inhabituelles des pertes chez les personnes qui consultent

  • Limitez vos facteurs de risque : Utilisez des préservatifs, ne faites pas de douche vaginale et ne mettez pas de savon sur votre vulve et dans votre vagin

  • Le traitement de la vaginose bactérienne peut aller des antibiotiques et antiseptiques aux probiotiques, en passant par les médicaments pour rétablir l'acidité

La composition de votre flore vaginale est en constante évolution. Elle change avec les phases de votre vie reproductive (puberté, ménarche, grossesse, ménopause) ainsi qu'avec votre cycle hormonal (1, 2). Mais votre flore vaginale œuvre continuellement pour maintenir un niveau d'homéostasie, protégeant et facilitant la fertilité avant et pendant vos années de reproduction, et contribuant à maintenir votre corps en bonne santé tout au long de votre vie.

Le plupart des bactéries dans un vagin sain typique sont les Lactobacillus, qui représentent plus de 70 % des bactéries vaginales (3, 4). Pendant les années de reproduction, il peut y avoir jusqu'à 10 millions de ces bactéries dans chaque gramme de fluide vaginal à certains moments du cycle (2). Ces bactéries (et d'autres) produisent du peroxyde d'hydrogène et de l'acide lactique comme produits de leur digestion, ce qui contribue à maintenir le faible pH d'un vagin sain (c'est-à-dire un environnement légèrement acide) et empêche les populations d'autres microbes de se développer ou de se surdévelopper (une minorité de vagins ont une variété d'autres bactéries productrices d'acide lactique dominantes) (5).

L'équilibre de la flore vaginale est important pour la santé de l'organisme et de l'appareil reproducteur.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Utilisez Clue pour suivre tout ce qui concerne votre vagin : saignements, pertes, sexualité et contraception.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Qu'est-ce que la vaginose bactérienne (VB) ?

Il est fréquent de ne pas avoir entendu parler de la vaginose bactérienne (VB) jusqu'à ce que vous remarquiez un problème avec vos propres pertes et vous lanciez dans vos propres recherches. La VB se produit lorsque l'équilibre normal des bactéries vaginales est menacé par un nombre élevé de germes anaérobies (bactéries qui n'ont pas besoin d'oxygène pour se développer). Le type le plus courant de bactérie responsable de la VB est appelé Gardnerella (ne le confondez pas avec l'IST gonorrhée si vous le voyez sur vos résultats de test clinique). Les processus de digestion de la nouvelle communauté bactérienne créent différents sous-produits et des changements environnementaux, qui peuvent entraîner des symptômes allant d'une odeur de poisson ou désagréable à des démangeaisons, une gêne et une inflammation (6). Une réponse immunitaire est également déclenchée dans le vagin et peut endommager la muqueuse qui protège naturellement le vagin. Cela peut rendre l'appareil reproducteur plus vulnérable aux infections sexuellement transmissibles (IST) comme le VIH et la chlamydia (7).

La vaginose bactérienne est la cause la plus fréquente de pertes et d'odeurs anormales chez les personnes qui consultent.

Dans la plupart des cas, les conséquences les plus graves d'une VB symptomatique sont d'ordre émotionnel et social. C'est particulièrement vrai pour les personnes dont la VB est récurrente (qui en souffrent à plusieurs reprises, malgré le traitement). Une étude a révélé que, selon la gravité et la fréquence des symptômes, la VB peut amener les personnes à se sentir "... gênées, honteuses, "sales" et très inquiètes que les autres puissent détecter leur mauvaise odeur et leurs pertes anormales" (8). Elle peut toucher l'estime de soi et la vie sexuelle d'une personne, et celle-ci peut éviter toute activité sexuelle (en particulier le sexe oral réceptif). La récurrence des symptômes, sans que l'on en comprenne la raison, peut être frustrante et donner l'impression que la personne ne maîtrise pas la situation.

Bien que la VB n'entraîne généralement pas de complications de santé, une VB non traitée peut parfois entraîner une maladie inflammatoire pelvienne, une infection après une chirurgie gynécologique et des complications lors de la grossesse, notamment des fausses couches et des naissances prématurées (7, 9, 10).

La VB se produit lorsque l'équilibre normal des bactéries est remplacé par un nombre élevé de germes anaérobies.

La vaginose bactérienne est-elle fréquente ?

Aux États-Unis, la VB est la cause la plus fréquente de pertes et d'odeurs anormales chez les personnes qui consultent. Des recherches ont montré qu'environ 3 personnes sur 10 aux Etats-Unis sont atteintes de VB à un moment donné (~2 sur 5 personnes blanches, ~3 sur 10 américains d'origine mexicaine, ~5 sur 10 Afro-américains), bien que beaucoup de ces cas soient asymptomatiques (~84% ne présentent aucun symptôme vaginal) (9). La nombre de personne touchées par la VB varie considérablement d'un groupe démographique à l'autre et est liée à des caractéristiques sociodémographiques telles que l'origine ethnique, l'éducation et le revenu (9, 11).

Quelles sont les causes de la vaginose bactérienne ?

Les causes exactes de la vaginose bactérienne sont toujours inexpliquées. L'homéostasie vaginale peut être perturbée par des facteurs internes (par exemple : antibiotiques, régime alimentaire) et externes (par exemple : savon, sperme), mais on ne comprend pas entièrement pourquoi une personne est atteinte de VB récurrente dans une situation donnée alors qu'une autre ne l'est pas. Il a été démontré que certains facteurs augmentent le risque. Les personnes qui ont fait des douches vaginales au cours des six derniers mois sont par exemple beaucoup plus susceptibles de souffrir de VB (9). Les saignements utérins prolongés ou irréguliers peuvent également être des facteurs de risque. Cela peut être dû au fait que ces saignements modifient le pH du vagin et le rendent légèrement moins acide (il y a moins de Lactobacillus au moment des règles) et/ou parce que les globules rouges donnent plus de possibilités aux lactobacilles d'être transportés hors du vagin (2, 11). Les personnes qui ont des saignements prolongés comme effet secondaire d'un nouveau stérilet, par exemple, peuvent être plus susceptibles d'avoir une VB, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires (11). La VB récurrente peut se produire au moment des règles pour la même raison (11). Il a été démontré que l'utilisation de contraceptifs hormonaux en général, y compris la pilule, a un effet protecteur contre la VB (9, 11, 12).

L'activité sexuelle est également associée à un risque plus élevé de VB. Aux États-Unis, environ 85 % des personnes touchées par la VB sont sexuellement actives (9). Parmi les facteurs de risque, on peut citer les partenaires sexuels nouveaux ou multiples, l'absence d'utilisation du préservatif, les rapports vaginaux et les rapports anaux précédant les rapports vaginaux sans changement de protection (13-15).

Les VB à répétition peuvent avoir tendance à apparaître au moment des règles.

Prévention et traitement

La flore vaginale peut parfois se déséquilibrer puis se rétablir d'elle-même. Afin de prévenir la VB, il est possible de limiter certains facteurs de risque. Utiliser des préservatifs, ne pas faire de douche vaginale et éloigner tout savon de la vulve et du vagin (certains experts affirment qu'un savon non moussant et non parfumé peut être utilisé sur la vulve, d'autres conseillent de s'en tenir à l'eau). Ne pas utiliser de produits parfumés dans cette zone et limiter les bains moussants est également conseillé.

Les symptômes persistent ou réapparaissent cependant assez souvent et doivent donc être traités. Il est souvent difficile de trouver la source du problème car on en sait très peu sur les causes de la VB.

Les traitements possibles de la VB peuvent aller des antibiotiques et antiseptiques aux probiotiques, en passant par les médicaments destinés à restaurer l'acidité. Certains traitements sont en vente libre, mais d'autres nécessitent une ordonnance. Le suivi de vos symptômes dès leur apparition peut vous aider, ainsi que votre prestataire de soins, à identifier les facteurs qui entraînent la VB (enregistrez la VB sous la catégorie "liquide atypique" ou créez une étiquette spécifique).

Malheureusement, il est fréquent que la VB revienne après un traitement. Le manque de compréhension des causes de la VB signifie qu’il y a encore beaucoup à faire pour que les traitements soient efficaces à long terme. L'institution américaine en charge des produits alimentaires et des médicaments (Food and Drug Administration ou FDA) estime que le "taux de guérison" après traitement est inférieur à 4 sur 10, avec entre 3 et 8 personnes présentant une récidive dans les mois qui suivent (16-18). Limiter les facteurs de risque après le traitement peut aider - discutez des options possibles avec votre prestataire de soins.

Enfin, si vous en avez envie, parlez de la VB avec vos partenaires et vos amis. Le fait que cette maladie soit aussi peu connue est surprenant compte tenu de sa fréquence. Sensibiliser le public à la VB permet d'éviter le stress qu'elle peut causer.

Connaissez vos pertes, gardez votre vagin en bonne santé et enregistrer tout changement dans Clue.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires