Illustration d'un DIU inséré

Illustration: Marta Pucci

Contraception Hormonale

Ce que ça fait d'avoir un DIU hormonal

*Traduction: Alexandra Simon

Chaque corps est unique et les expériences avec le stérilet sont donc très variables. Nous vous avons demandé de nous faire part de votre expérience personnelle à ce sujet et avons été submergé·e·s de réponses. Voici ce que vous aviez à partager.

"J'aime le fait que ce soit une solution à long terme et réversible"

J'ai un DIU Jaydess [appelé Skyla aux États-Unis] depuis mars 2018. J'ai toujours eu des effets indésirables avec la pilule et c'était encore pire avec l'impant (les deux ont aggravé mon état dépressif et mon anxiété). Maon médecin m'a recommandé le DIU parce qu'il contient une dose d'hormones nettement inférieure et que son action est localisée dans la zone concernée. Un DIU au cuivre n'était pas envisageable pour moi, car j'avais déjà des règles abondantes et douloureuses. J'aime le fait que ce soit une solution à long terme mais aussi réversible au cas où cela ne me conviendrait plus.

Honnêtement, la pose a été plus douloureuse que ce que j'avais pu imaginer. J'ai eu des saignements et des crampes très intenses pendant quelques jours après son insertion, mais tout est rentré dans l'ordre après une semaine. J'appréhende un peu de devoir le changer, mais vu comment je m'y suis bien habituée, mon inquiétude a considérablement diminué.

J'ai eu pas mal de sautes d'humeur et de maux de tête pendant les deux premiers mois. Mais cette période d'accoutumance passée, les effets secondaires ont été tout à fait gérables par la suite. Je ressens toujours les symptômes typiques du syndrome prémenstruel, comme les sautes d'humeur, les fringales, les seins douloureux ainsi que les douleurs d'ovulation, mais c'est loin d'être aussi important que lorsque je prenais la pilule et l'implant. Mes règles sont très peu abondantes et les crampes ont pratiquement disparu, ce qui est très positif ! Une chose à garder à l'esprit cependant : le fil du DIU hormonal est plus rigide que celui du DIU au cuivre. Si vous avez des rapports sexuels (avec pénétration), sachez qu'il est possible vous ayez parfois une sensation de "coup de poignard" ! Le fil finit par s'assouplir et s'enrouler derrière le col de l'utérus avec le temps, mais cela a posé problème au début. —Anonyme, femme, 20 ans, Allemagne

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre votre contraception

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

plus de 2M+ évaluations

"Le DIU n'a pas perturbé ma libido comme pouvait le faire la pilule."

J'ai un DIU Mirena depuis août 2018 car je ne souhaite pas à avoir d'enfants dans les prochaines années et je ne supporte pas bien la pilule. La pose n'a pas été aussi douloureuse que je le pensais. Ça a été comme d'avoir une vilaine crampe menstruelle. J'ai encore parfois quelques saignements et crampes, mais je n'ai pas eu de règles depuis et je trouve cela plutôt positif. Les saignements se produisent de temps en temps, mais ce n'est pas très grave. Le DIU n'a pas non plus perturbé ma libido comme le pouvait le faire la pilule. —Anonyme, non-binaire, 21 ans, Charleston, USA

"Une contraception sans stress à laquelle je n'ai pas à penser "

Je me suis fait poser un DIU Mirena en février 2014 car je cherchais une contraception sans contrainte à laquelle je n'avais à penser. L'action hormonale aide aussi à soulager les symptômes dus à l'endométriose.

Tout se passe très bien avec mon DIU hormonal. Le pire a été de loin le moment de la pose (j'ai vomi et eu la diarrhée dans les toilettes du cabinet médical). J'ai eu quelques crampes les premiers jours, mais ensuite, ça a été génial. On m'a diagnostiqué entre-temps une colite ulcéreuse et une endométriose. Le fait d'avoir un DIU évite que mes traitements puisse avoir un effet sur ma contraception.

J'ai un rendez-vous en février pour faire changer mon DIU - Je fais le choix de continuer à utiliser cette forme de contraception. [Le Mirena est approuvé pour une utilisation maximale de 5 ans.] —Jane, femme cis, 33 ans, Belgique (J'ai fait poser mon stérilet quand je vivais en Écosse)

"Si on aime être spontané·e en matière de sexe, alors c'est une excellente option"

J'ai un DIU Kyleena depuis septembre 2018. J'ai eu deux jours de crampes après la pose, puis 2 mois de spotting. Mais à part ça, je n'ai eu aucun problème. Informez-vous sur les effets secondaires possibles et posez-vous la question de savoir si cela peut vous convenir. Mais si on aime être spontané·e en matière de sexe et [si on ne veut pas] avoir à penser à sa contraception tous les jours, alors c'est une excellente option. —Annemette, femme, 27 ans, Danemark

"Je n'avais plus mes règles et je me sentais globalement très bien"

La pose du DIU Mirena a été un peu douloureuse, mais après, je ne l'ai plus jamais senti. En plus, je n'avais plus mes règles et je me sentais très bien dans l'ensemble. J'ai fait retirer le Mirena au bout de cinq ans, car je voulais avoir à nouveau mes règles et ne plus prendre de contraception, et me sentir à nouveau totalement "naturelle". C'est à ce moment-là que j'ai commencé à utiliser Clue. Après avoir fait retirer le Mirena, j'ai pris environ 6 kilos (que je n'ai pas jamais perdus) et j'ai également des poils qui ont poussé sur mon menton, ce qui est assez gênant. —Lena, femme, 29 ans, Leipzig, Allemagne

"Je voulais une méthode de contraception plus fiable"

On m'a posé un DIU Kyleena il y a 10 mois environ car ma pilule avait des effets sur mon humeur et je voulais un moyen de contraception plus fiable. La pose a été relativement simple, mais j'ai tout de même ressenti une légère douleur et une gêne pendant environ 20 à 24 heures ensuite. J'ai été agréablement surprise de la rapidité avec laquelle le DIU a été posé. Mon seul reproche est que mes règles ne sont plus régulières depuis la pose. —Anonyme, femme, 25 ans, Belgique

"Je le recommande, même si ça a été difficile au début"

J'ai un Mirena depuis environ un an. Mon petit ami voulait du sexe avec pénétration (pénis dans le vagin). Il ne supporte pas les préservatifs, alors j'ai choisi d'opter pour une méthode dont je n'aurais pas à me rappeler la prise (pilules) ou le remplacement (NuvaRing).

Globalement, je suis très satisfaite de mon Mirena, même s'il m'a fallu plusieurs mois pour m'y habituer. Les deux premières semaines ont été les pires. Douleurs et saignements constants (mais pas abondants). C'était gérable, mais vraiment pas agréable. C'est seulement au bout de trois mois que j'ai réalisé que je n'avais plus mal en permanence et que les saignements avaient pratiquement cessé. Après un an, j'ai toujours des crampes intenses qui durent à peu près une heure, mais qui disparaissent avec l'ibuprofène. Je ressens parfois une gêne au niveau du col de l'utérus. Mes règles sont quasiment inexistantes. Je n'ai pas à me soucier de tomber enceinte. Je le recommande, même si mon expérience a été difficile au début.

Je ne m'étais pas rendu compte du nombre de personnes que je connais qui en ont un et qui n'ont eu que de bonnes expériences, car on n'entend souvent que des histoires horribles. Mais n'oubliez pas de prendre beaucoup d'ibuprofène avant [de vous en faire poser un]. Vivre dans un État où la marijuana est légale m'a également beaucoup aidé. —Anonyme, femme, 37 ans, Oregon, USA

"Trouvez un·e médecin qui soit à votre écoute"

Je me suis fait poser un DIU au cuivre en 2014. Cela m'a fait un peu mal, mais il ne s'agissait que de quelques crampes diffuses. Début 2018, j'ai commencé à avoir des règles et des crampes horribles. Après une visite médicale, on a découvert que c'était le DIU qui provoquait cela. On me l'a alors retiré en août 2018 et on m'a posé un DIU Mirena à la place. Mes règles ont cessé presque immédiatement. Je n'ai eu aucun effet secondaire comme des sautes d'humeur, [baisse] de libido ou quoi que ce soit d'autre. Au contraire, j'ai plus d'énergie car je ne perds plus une quantité importante de fer chaque mois !

Quand j'avais le DIU au cuivre, la durée de mes règles est passée de 5-6 jours à 28-40 jours. Il fallait donc faire quelque chose, mais je voulais toujours avoir un DIU, car c'est l'option qui me semble la plus fiable. Je vous conseille de poser un maximum de questions et de trouver un·e médecin qui soit à l'écoute de vos besoins et de vos interrogations. C'est relativement facile de l'enlever et c'est parfait si vous n'êtes pas encore prêt·e à avoir des enfants. Vous n'avez surtout plus à vous rappeler de prendre la pilule ou de se faire une injection à un moment précis. —Anonyme, femme, 26 ans, Canada

"Il n'est pas concerné par les changements de politique de santé comme peut l'être la pilule"

Je me suis fait poser le Mirena il y a un an pour soulager les symptômes de l'endométriose. Mon expérience a été fantastique. Cela a considérablement réduit les effets de l'endo. Mes règles ont finalement cessé au bout d'un an. La pose a été une véritable torture, puisque j'en a profité pour effectuer en même temps une kystectomie ovarienne et une laparoscopie.

Je recommanderais fortement de faire un devis auprès de son assurance avant de faire la pose. Informez-vous sur les différentes options possibles pour le faire retirer. Adressez-vous à un·e professionnel·le de la santé mentale ainsi qu'à votre gynécologue. Prenez connaissance des effets secondaires possibles et tenez-en compte. Je le recommande vivement - si vos médecins pensent que c'est une bonne solution. Le coût initial est peut-être élevé, mais il ne peut pas vraiment être impacté par les changements politiques et pharmaceutiques, comme c'est le cas pour la pilule, le patch ou l'injection. —Anonyme, non-binaire, 28 ans, Missouri, USA.

"Demandez une anesthésie locale lors de la pose !"

J'ai un Mirena depuis 5 ou 6 ans. Je l'ai choisi car son action mono-hormonal et locale avait moins d'effets secondaires. Je voulais une contraception réversible à action prolongée (LARC), mais lorsque j'ai essayé l'implant, j'ai eu de légers saignements en continu. Le DIU m'a été recommandé par des proches qui en avaient un.

La pose s'est bien déroulée car on m'a fait une anesthésie locale. Cette solution n'est pas toujours proposée ! Je sentais parfois [le fil] et mon partenaire pouvait le sentir également pendant les rapports sexuels, mais ça n'a jamais été un problème. Pas de règles. J'en étais très satisfaite. Ça a été assez simple de le faire retirer.

Je l'ai fait enlever car j'ai décidé de fonder une famille. J'en ferai poser un nouveau quand nous nous ne souhaiterons plus avoir d'enfants. C'est parfait si vous êtes dans une relation stable et monogame, et que vous ne voulez pas d'enfants avant quelques années. C'est aussi une solution intéressante si vous n'êtes pas en couple et que vous ne voulez pas avoir à vous rappeler de prendre la pilule. Mais vous devez évidemment utiliser un autre moyen de protection contre les IST. Demandez une anesthésie locale lors de la pose ! —Anonyme, femme, 33 ans, Écosse

"J'en avais marre de prendre la pilule, mais je ne pouvais pas avoir de DIU au cuivre car mes règles sont trop abondantes"

J'ai un DIU Mirena depuis avril 2018. J'en avais marre de prendre la pilule, mais je ne pouvais pas avoir de DIU au cuivre car mes règles sont trop abondantes. La pose a été très, très douloureuse. Je me suis évanouie. Heureusement, ma médecin a parfaitement réagi et m'a expliqué ce qu'elle faisait étape par étape tout en me demandant régulièrement si elle devait s'arrêter. Le jour de la pose était censé être le premier jour de mes règles, ce qui est le moment le plus douloureux de mon cycle.

Après la pose, je me suis sentie très fatiguée mais je n'ai pas eu trop mal le reste de la journée. Au cours des premiers mois, j'ai eu de l'acné et de légères crampes et mes cheveux étaient plus gras. Ça s'est arrangé au bout de six mois. Je n'ai pratiquement plus mes règles, mais vu qu'elles étaient douloureuses, ça ne me dérange pas. Il arrive que j'aie des saignements semblables à ceux des règles pendant deux jours après un rapport sexuel. —Miyne, femme, 26 ans, Leiden, Pays-Bas

"Je recommande d'aller dans un centre spécialisé dans la santé des femmes ou la contraception"

Je me suis fait poser un Mirena en juillet 2015, car je recherchais quelque chose que je puisse poser et oublier ! J'avais utilisé la pilule et l'anneau, et j'avais du mal à respecter les horaires de prise pour les deux (particulièrement pour la pilule). J'ai fait des recherches et j'ai découvert que mon assurance maladie étudiante le prenait en charge.

Mon expérience a été très positive. Je me suis rendue dans une clinique spécialisée dans la santé des femmes, la pose a été très rapide et je n'ai ressenti qu'une légère gêne. J'ai eu de vives mais très courtes crampes à intervalles réguliers pendant un mois environ, mais ensuite, aucun problème. Mes règles n'ont pas changé pendant quelques mois, mais elles ont fini par devenir plus courtes et plus légères.

Si vous souhaitez vous faire poser un DIU, je vous recommande de vous rendre dans un centre spécialisé dans la santé des femmes ou la contraception. Ça n'a pas été toujours très agréable, mais se le faire poser par quelqu'un qui le fait dix par jour sera toujours plus mieux que de le faire faire par un·e généraliste. Le coût initial peut être très élevé, bien sûr. Je n'ai pu me le permettre que parce que ma assurance maladie étudiante prenait en charge la plupart des coûts, sinon j'aurais attendu ou je ne l'aurais jamais fait. — Anne Simonen, femme, 27 ans, Canada

"Je détestais la pilule"

J'avais un Paragard il y a quelques années et j'ai maintenant un Mirena (depuis 4 ans). Je détestais la pilule. Trop contraignante. Le Paragard a fait que mes règles sont devenues plus ABONDANTES et les crampes étaient horribles. Mirena a fait disparaître mes règles (youpi !) et ma peau s'est assainie. Je suis toujours aussi émotive pendant mon cycle, mais ça en vaut la peine.

Le Paragard s'est retiré accidentellement quand j'utilisais la coupe menstruelle. Pas de douleur en revanche, mais c'était stupide de ma part. J'ai eu le Mirena après.

Les DIU sont peu coûteux (compte tenu de leur durée d'utilisation) et très efficaces. Vous n'avez jamais à vous inquiéter des risques d'utilisation et vous êtes tranquille pendant des ANNÉES. —Anonyme, femme, 36 ans, Toronto, Canada

"J'adore mon DIU !"

J'ai un DIU hormonal Kyleena depuis un an et demi. La pilule ne me convenait pas et je voulais quelque chose de vraiment efficace et qui n'affecterait pas mon humeur comme le pouvait le faire la pilule.

J'adore mon DIU ! La pose me TERRIFIAIT, mais ça n'a pas été aussi terrible que je le pensais au final. Je conseille de prendre des antalgiques avant la pose pour soulager les crampes. La pose a été douloureuse, mais rapide. J'ai eu des crampes assez fortes avec mon DIU, mais elles se sont atténuées avec le temps. Je ne sais pas si les crampes sont pires qu'avant la pose du DIU ou si elles sont simplement différentes.

Mes partenaires ne l'ont pas du tout senti pendant les rapports sexuels. Lorsque je leur ai demandé s'ils le sentaient, ils étaient surpris de savoir que j'en aie un, car ils n'avaient rien remarqué ! —Anonyme, femme, 18 ans, Milwaukee, Wisconsin, États-Unis

"Une contraception sans la contrainte de la pilule à prendre tous les jours"

J'ai un Mirena depuis bientôt un an. La pose s'est bien passée, mais j'avais pris beaucoup d'ibuprofène avant. J'ai eu quelques douleurs les jours suivants, mais elles n'étaient pas trop fortes. Je le supporte très bien ; je ne le sens pas et il ne gène pas pendant les rapports sexuels. J'ai l'impression que les hormones ont des effets sur moi même s'il s'agit d'une dose beaucoup plus faible, mais j'apprends à gérer mes émotions. La tranquillité d'esprit d'une contraception sans le stress d'une pilule à prendre chaque jour ou d'un patch à mettre chaque semaine, qui dans mon cas se détachait régulièrement, est très appréciable. —Liz, femme cis, 43 ans, Seattle, WA

"Je revivrais volontiers ces 3 semaines d'enfer pour l'incroyable sentiment que j'éprouve maintenant."

J'ai un DIU Mirena depuis 2017. J'ai des problèmes avec mes règles depuis mon adolescence. Douleurs. Saignements abondants. SPM. Tout ce que vous voulez. J'ai essayé toutes les pilules possibles, ainsi que l'implant. Rien ne m'a convenu. Les douleurs surtout m'empêchaient parfois de fonctionner normalement pendant plusieurs jours. On m'a vanté le Mirena comme une alternative faiblement dosée en hormones qui concentre son action localement. Comme je n'avais rien à perdre, j'ai tenté le coup.

Le Mirena a CHANGÉ MA VIE. De règles douloureuses et irrégulières, je me retrouve maintenant sans règles et sans douleurs. C'est génial ! Cependant, avant d'en arriver là, il m'a fallu endurer la pose qui a été très douloureuse, et les trois semaines qui ont suivi ont été extrêmement pénibles. Je ne pouvais plus marcher. Je ne pouvais plus dormir. J'étais constamment en larmes à cause de la douleur, le temps que mon corps s'y habitue (la pose a été difficile car je n'ai pas eu d'enfants. De plus, si vous souffrez habituellement de douleurs menstruelles, la période d'accoutumance est apparemment pire). Heureusement que je travaille à la maison, sinon j'aurais dû me mettre en arrêt maladie. Ça été LE PIRE. Mais je serais prête à revivre sans problème ces 3 semaines d'enfer pour l'incroyable sentiment que j'éprouve maintenant. Et je n'ai pas besoin de changer ce DIU avant 5 ans ! C'est la meilleure décision que j'aie jamais prise !

Des personnes que je connais ayant essayé le Mirena m'ont dit qu'il ne leur avait pas convenu et qu'elles l'avaient retiré. Ce n'est donc pas garanti à 100 % qu'il puisse convenir à tout le monde, mais moi, j'en suis très satisfaite. Je peux fonctionner normalement pendant un mois entier sans douleurs, sans saignements ni troubles liés aux hormones. Ça a changé ma vie et je continuerai à l'utiliser tant que cela me conviendra. —Jennie, femme, 33 ans, Royaume-Uni

Nous vous recommandons chez Clue de consulter un·e professionnel·le de santé pour discuter de la contraception qui vous conviendrait le mieux et de lui signaler tout effet indésirable que vous pourriez ressentir.

Téléchargez Clue pour suivre les symptômes liés à votre contraception et à votre cycle.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires