Une balance avec des gouttes de sang coulant dans chaque assiette.

Animation: Marta Pucci

Saignements

Volume et flux des règles : qu'est-ce qui est "normal" ?

*Traduction: Alexandra Simon

Les principales choses à savoir :

  • Le volume des pertes menstruelles est généralement compris entre 5 ml et 80 ml pendant une menstruation

  • Certaines méthodes de contraception peuvent avoir une influence sur le flux de vos règles

  • On parle de règles abondantes si la perte de sang est supérieure à 80 ml pendant une menstruation

Les règles sont une composante naturelle et saine de votre cycle menstruel. Elles sont dues au détachement de l'endomètre (muqueuse de l'utérus) qui s'est formé afin de favoriser une éventuelle grossesse. Le premier jour de vos règles correspond au premier jour de votre cycle menstruel.

Les règles peuvent être un indicateur important de votre santé. Il est donc essentiel de savoir ce qui est "normal" ou typique dans votre cas. Cela implique de connaître la fréquence et la durée de vos règles, et de savoir si leur flux est léger ou abondant.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Vous utilisez Clue pour suivre votre flux menstruel ?

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Modifications de vos règles

Les règles peuvent être irrégulières pendant un certain temps après leur début (ménarche), avant leur arrêt (périménopause) et après une grossesse. Ne pas avoir d'ovulation (anovulation) systématiquement au cours de ces périodes est fréquent et cela entraine souvent une absence passagère des règles ou au contraire des règles abondantes (1, 2). Si vous n'ovulez pas à chacun de vos cycles, il se peut que vous n'ayez pas vos règles ou qu'elles aient du retard, qu'elles soient plus abondantes ou plus légères et/ou plus courtes ou plus longues que d'habitude (1).

En dehors de ces étapes de vie, vos règles devraient être d'une durée et d'un volume à peu près identiques à chaque cycle. Il se peut toutefois que vous remarquiez certains changements - le flux et la durée de vos règles dépendent également de vos hormones dont les taux peuvent fluctuer. Les taux hormonaux peuvent varier en fonction du stress, de l'exercice physique, de l'alimentation ou de la prise d'une contraception d'urgence (pilule du lendemain) (3-6). Tout comme chaque corps est unique, les règles sont différentes d'une personne à l'autre.

Des problèmes de santé comme les polypes utérins, les fibromes ou le SOPK peuvent également modifier les règles et saignements utérins. Certains troubles de la coagulation, médicaments ou infections peuvent également affecter le flux menstruel et provoquer un spotting (7).

Si vous utilisez une contraception hormonale, vos règles ou saignements peuvent être différents.

Estimer le volume de vos règles

Il est difficile de déterminer le volume de sang menstruel qui est évacué de votre corps à chaque cycle. Si vous utilisez une coupe menstruelle, celle-ci comporte souvent des lignes de mesure sur le côté (ex. 10 ml, 15 ml, 25 ml). Cela peut vous aider à estimer la quantité de sang perdu.

En général, la quantité de pertes menstruelles peut être estimée lors de l'utilisation de tampons ou de serviettes hygiéniques en fonction de leur taille ou leur capacité d'absorption. Un tampon léger peut absorber jusqu'à 3 ml de liquide et un tampon super jusqu'à 12 ml (3, 8). Une serviette hygiénique de jour peut absorber 5 ml de liquide environ et une serviette de nuit jusqu'à 15 ml (3, 8).

Si vous devez changer de tampon ou de serviette hygiénique toutes les deux heures, il s'agit de règles abondantes et vous devriez en parler à votre médecin.

Quel est le volume des règles sans contraception hormonale ?

Volume des règles (adultes)

Les règles d'une personne adulte peuvent durer jusqu'à 8 jours (9). Pendant toute la durée de vos règles, votre corps généralement évacue de 5 ml à 80 ml (soit jusqu'à 6 cuillères à soupe) de sang menstruel (10).

Les règles sont en général plus abondantes au tout début du cycle menstruel (autour du premier et du deuxième jour) (10). La présence de caillots de sang dans le flux menstruel est fréquente en début de règles. La couleur de votre flux menstruel va aussi évoluer tout au long de vos règles, allant du rouge claire ou vif lorsque le flux est abondant, au rouge foncé à mesure que les règles se terminent.

Volume des règles (adolescent·e·s)

La quantité, la durée et la fréquence des règles peuvent varier considérablement après la ménarche. Les cycles sont souvent irréguliers au cours des quelques années qui suivent vos premières règles. Les cycles et la durée des règles deviennent plus réguliers à mesure que l'on avance dans l'adolescence, mais ils peuvent encore être variables (2,11).

Tout comme chez les adultes, les règles des adolescent·e·s peuvent atteindre 80 ml pendant une menstruation, bien qu'elles soient généralement moins abondantes (2).

Quel est le volume des "règles" sous contraception hormonale (ex. pilule, anneau, patch) ?

Les contraceptifs hormonaux comme la pilule, l'anneau vaginal ou le patch contrôlent la libération et la régulation d'hormones comme l'œstrogène et la progestérone dans votre corps. S'ils sont utilisés correctement, les hormones contenues dans le contraceptif empêchent vos ovaires de fabriquer et de libérer un ovule (ovulation).

Votre règles vont changer en fonction du type de contraceptif que vous utilisez. Des saignements surviennent habituellement pendant les jours “sans hormone“ (quand vous prenez les comprimés placebo de votre plaquette ou quand vous changez d'anneau ou de patch). Les saignements que vous avez lorsque vous êtes sous contraception hormonale sont appelés "saignements de privation" et ne doivent pas être confondus avec les règles. Ils sont provoqués par la baisse des hormones de reproduction dans votre corps les jours où les taux d'hormones contenus dans votre pilule, patch ou anneau sont bas ou nuls (10,12).

La plupart des personnes ont de légers saignements, voire pas du tout quand ils utilisent un contraceptif hormonal (13). Cela est dû au fait que la muqueuse utérine ne s'épaissit pas autant que lorsque vous n'utilisez pas de contraception hormonale. Cela se traduit généralement par une absence de "règles" ou par un flux très léger, en particulier pour les personnes qui utilisent un contraceptif hormonal depuis plusieurs mois ou années.

Quel est le volume des "règles" quand on prend une contraception progestative (ex. micropilule, injection contraceptive, implant) ?

Il existe de nombreux contraceptifs hormonaux contenant chacun des types et des taux d'hormones différents. Certains types de contraception sont exempts d'oestrogènes et ne contiennent que de la progestine, une forme synthétique de progestérone (14). Parmi ces méthodes figurent les pilules à progestatif seul (la micropilule), les progestatifs injectables ou l'implant (14).

La micropilule

Si vous prenez une pilule progestative, votre cycle menstruel peut être différent. Certaines pilules progestatives suppriment l'ovulation, mais cela dépend du type (14). Les saignements peuvent varier considérablement avec la prise d'un contraceptif progestatif. Le volume des règles changent en fonction des changements hormonaux. Les hormones modifient l'épaisseur de la muqueuse utérine.

De nombreuses personnes qui utilisent une pilule progestative ont des saignements irréguliers ou moins abondants, des cycles plus courts ou une aménorrhée (absence de règles), notamment quand la pilule n'est pas prise à la même heure tous les jours (15).

L'injection et l'implant

Des méthodes contraceptives comme l'injection ou l'implant suppriment l'ovulation (16,17). La plupart des personnes n'ont pas d'ovulation sous l'effet de ces contraceptifs progestatifs, et ont peu ou pas de saignements (14).

Il est fréquent d'avoir des saignements irréguliers ou un spotting lorsque l'on utilise l'un de ces contraceptifs, surtout au cours des premiers mois d'utilisation (18). Ces symptômes disparaissent généralement avec le temps, mais peuvent persister dans certains cas.

Quel est le volume des règles avec un dispositif intra-utérin (DIU ou stérilet) ?

Le DIU hormonal

Il arrive souvent que les saignements soient irréguliers, légers voire absents lors de l'utilisation d'un DIU (14-19-20). Cela est dû au fait que l'endomètre ne s'épaissit pas autant que lorsque vous n'utilisez pas de contraception hormonale. Cela se traduit généralement par une absence de saignements ou par un flux très léger, en particulier chez les personnes qui utilisent un DIU hormonal depuis plusieurs mois ou années (14).

Le DIU au cuivre

Les DIU au cuivre ne contiennent pas d'hormones. Vous aurez donc les mêmes fluctuations d'oestrogène et de progestérone tout au long de votre cycle que lorsque vous n'utilisiez pas de DIU au cuivre.

De nombreuses personnes ont un flux menstruel plus abondant et des règles plus longues lorsqu'elles utilisent un stérilet au cuivre, surtout lors des 6 à 12 premiers mois (14, 21). Cela peut être dû à des changements vasculaires ou à des variations du flux sanguin dans l'utérus (20-22-24). Les saignements peuvent s'accompagner de gros caillots de sang et de crampes.

Spotting

Il est également important de suivre de près tout saignement pouvant survenir en dehors de vos règles. Ce phénomène est connu sous le nom de spotting et peut être dû notamment à la prise d'une contraception, à des raisons physiologiques ou des saignements d'implantation (3-25). Si vous avez souvent un spotting, parlez-en à votre professionnel de santé qui ajustera votre contraceptif hormonal ou cherchera la cause du problème. Le spotting est fréquent au cours des premières semaines de la grossesse. Cependant, il peut être dû à une infection ou à des changements physiologiques dont vous devriez discuter avec un professionnel de santé (7, 26, 27).

Règles abondantes : quand faut-il en parler à professionnels de santé ?

Si le volume de vos règles dépasse régulièrement 80 ml, si vos règles durent plus de 8 jours ou si votre flux menstruel est si important que vous devez changer de serviette ou de tampon toutes les deux heures, cela est considéré comme un saignement menstruel abondant et il est donc important d'en parler à professionnels de santé (9). Ces saignements abondants peuvent avoir un impact sur la qualité de votre vie au quotidien et peuvent également provoquer de l'anémie (28-30). Ils peuvent avoir des causes multiples : les fibromes (tumeurs bénignes (non cancéreuses) situées sur la paroi de l'utérus), l'adénomyose (présence de tissu endométrial dans la paroi de l'utérus), la formation de caillots sanguins (ex. Thrombocytopénie ou maladie de Von Willebrand), les polypes utérins (excroissances anormales à l'intérieur de l'utérus) et (rarement) les tumeurs (31,32).

Si vos règles ont cessé alors que vous ne prenez aucun contraceptif hormonal, vous devriez également en discuter avec votre médecin·e, car il se pourrait que vous soyez enceinte.

Même si vos règles se situent en dehors de la moyenne "officielle", il est important de savoir ce qui est "normal" pour vous. La majorité des recherches sur la santé sont menées sur des populations de pays occidentaux, lesquelles ne reflètent pas nécessairement votre propre bagage génétique ou votre environnement. Tout le monde est différent, tout comme les règles le sont. Si vous êtes préoccupé·e par le volume de vos règles, parlez-en à un professionnel de santé.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires