Un bras portant une montre à retardement avec des gouttes de sang.

Animation par Marta Pucci

Règles

Qu'est-ce qui est "normal"? : durée et variation des cycles

*Traduction: Camille Josse

Les principales choses à savoir:

  • La durée de votre cycle est le nombre de jours entre les règles, du premier jour des règles jusqu'à la veille des règles suivantes

  • Pour les adultes n'utilisant aucune forme de contraception hormonale, la durée typique d'un cycle varie entre 24 et 38 jours

  • L'utilisation d'une contraception hormonale peut modifier la durée et la variation de votre cycle

Le cycle menstruel, c'est bien plus que les règles, ce sont également les changements périodiques du système reproductif. Les changements tout au long du cycle menstruel sont régis par les hormones, notamment les œstrogènes, la progestérone, l'hormone folliculo-stimulante et l'hormone lutéinisante (1). Ces hormones déclenchent la croissance puis la maturation des follicules (sacs remplis de liquide contenant des ovules) dans les ovaires, la libération d'un ovule (ovulation), ainsi que l'épaississement et l'élimination de la muqueuse utérine (également appelée règles) (1).

Le cycle menstruel être un bon indicateur et vous faire comprendre quand tout se déroule normalement, quand le corps subit un changement ou quand quelque chose n'est pas normal. Une certaine variation du cycle est courante, mais un cycle qui est constamment atypique peut être le premier symptôme visible que quelque chose ne va pas.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre la régularité de vos règles.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

plus de 2M+ évaluations

D'ailleurs, que signifie "normal" ?

En ce qui concerne la durée du cycle, il existe une terminologie très spécifique utilisée par les professionnels de la santé, qui peut sembler très froide, clinique et même effrayante dans certaines circonstances. Si vous vous intéressez aux variations de la durée du cycle, vous rencontrerez peut-être des termes tels que "saignement utérin anormal" ou "cycles irréguliers."

Il est important de savoir que chaque corps est différent et que même si le cycle menstruel suit un certain rythme, il ne sera pas toujours exactement le même chaque mois. Les changements ne sont pas nécessairement pathologiques et peuvent être considérés comme "normaux". Les prestataires de soins de santé utilisent des termes comme "saignement utérin anormal" et "irrégulier" pour décrire les variations par rapport à la normale sont en dehors certains paramètres (3). Une variation qui s'éloigne de la moyenne peut être normale et sans cause pathologique chez une personne, alors qu'elle peut indiquer un problème pour quelqu'un d'autre, et vice versa. La seule façon d'en être sûr est de consulter un professionnel de la santé si les cycles se situent en dehors de la "normale", afin de s'assurer qu'il n'y a pas de cause sous-jacente.

Étant donné que le mot "normal" peut donner l'impression d'être "anormal" et que la signification du mot "normal" varie dans le temps et selon les cultures, nous avons choisi d'utiliser d'autres mots comme "typique" et "commun".

Il faut cependant garder en tête que votre prestataire de soins peut utiliser des termes plus cliniques comme ceux que nous avons énumérés ci-dessus.

Quelle est la durée d'un cycle "typique" pour les personnes ne prenant pas de contraception hormonale ?

Durée du cycle à l'âge adulte

La durée du cycle menstruel typique chez l'adulte qui n'utilise aucune forme de contraception hormonale est généralement comprise entre 24 et 38 jours (3).

Les variations de la durée du cycle sont courantes (4). Au cours d'une même année, la durée entre le cycle le plus long et le cycle le plus court peut varier jusqu'à 9 jours tout en restant dans une fourchette standard (5). Par exemple, une variation courante peut être d'avoir un cycle dure 25 jours suivi d'un cycle de 33 jours.

Durée du cycle à l'adolescence

Les cycles menstruels des adolescentes au moment des ménarches (les premières règles) peuvent varier considérablement (6). Il est courant que les cycles soient irréguliers pendant quelques années après les premières règles (7). Cela signifie que les règles ne surviennent pas toujours au même moment à chaque cycle et qu'elles peuvent être un peu différentes d'un cycle à l'autre. Les cycles deviennent de plus en plus prévisibles au cours de l'adolescence et se rapproche du rythme de cycles adultes, mais elle peuvent encore être quelque peu variables (6-8).

Au cours des premières années suivant l'apparition de vos règles, la durée habituelle du cycle menstruel pendant l'adolescence se situe généralement entre 21 et 45 jours, mais peut parfois être plus longue ou plus courte (8).

Au début des ménarches, il se peut que l'on n'ovule pas à chaque cycle. Au fur et à mesure, l'ovulation se produira probablement au cours de la plupart des cycles (6).

Pourquoi les cycles varient-ils ?

La durée du cycle typique est déterminée par l'âge, les facteurs génétiques, la santé, l'indice de masse corporelle (IMC), le mode de vie et les méthodes de contraception (9,10).

Les cycles des personnes qui ont leurs règles depuis quelques années ont en général la même durée. Il se peut toutefois que vous remarquiez des changements de temps en temps. La durée de votre cycle dépend de vos hormones, qui peuvent fluctuer en raison de facteurs tels que l'alimentation, le stress, le décalage horaire, le travail de nuit, l'exercice physique ou la prise d'une pilule contraceptive d'urgence (pilule du lendemain) (11-18). La consommation importante de cigarettes, ainsi que la consommation chronique et excessive d'alcool peuvent également affecter la durée ou la variation du cycle (19-21).

Les cycles menstruels peuvent fluctuer lorsque l'ovulation n'est pas régulière. Cela peut être dû à des problèmes de santé comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou un trouble de la thyroïde (22,23). Une ovulation irrégulière et des règles variables sont également plus susceptibles de se produire pendant certaines phases de la vie, comme à l'adolescence, après la naissance, pendant l'allaitement et pendant la préménopause (la transition vers la ménopause) (1,24,25).

Quelle est la durée habituelle d'un cycle pour les personnes utilisant une contraception hormonale ?

Contraception hormonale combinée (par exemple, la pilule, l'anneau, le patch)

Les contraceptifs hormonaux combinés, comme la pilule, l'anneau vaginal ou le patch, libèrent des formes synthétiques d'œstrogènes et de progestérone dans votre organisme (26). Lorsqu'elles sont prises selon les indications, les hormones de ces types de contraceptifs empêchent les ovaires de préparer et de libérer les ovules (26). Cela interrompt le rythme habituel du cycle hormonal de votre corps, ce qui permet au contraceptif de réguler la croissance et l'élimination de la muqueuse utérine ou endomètre (1).

Les saignements observés avec la contraception hormonale combinée ne sont pas de vraies règles. On l'appelle hémorragie de privation car elle est causée par le retrait des hormones pendant les pilules placebo (pilules qui ne contiennent pas d'hormone) ou pendant la semaine où sans utilisation de pilules, de patch ou d’anneau.

La pilule

Les saignements de la pilule contraceptive surviennent pendant les jours de placebo (sans hormones), en raison du retrait des hormones. La date des saignements peut donc être prédite en fonction du nombre de pilules actives (contenant des hormones) prises avant une pause.

Les pilules contraceptives sont généralement dosées en paquets qui fournissent un "cycle" de 28 jours, dont 21 à 24 jours contiennent des hormones actives, et quatre à sept jours contiennent des pilules sans hormones ou ne prennent aucune pilule pendant ces jours (9). Parfois, les jours sans placebo ou sans pilule surviennent après 84 pilules actives, ce qui entraîne des saignements environ tous les trois mois (26). Certaines pilules n'ont aucune pause dans les pilules actives, ce qui signifie que les personnes peuvent ne pas avoir de saignement du tout lorsqu'elles prennent ce type de pilule (26). Au début de la prise de la pilule ou si l'on prend ses pilules de façon irrégulière, on peut avoir des saignements ponctuels ou des saignements intermittents (9,26).

L'anneau et le patch

L'anneau vaginal et le patch sont souvent dosés sur un cycle de quatre semaines (26). L'anneau vaginal contient à la fois des œstrogènes et des progestatifs et est inséré dans le vagin pendant 21 jours, puis retiré pendant sept jours, ce qui provoque alors des saignements (26). Le patch contraceptif est également utilisé selon un calendrier de quatre semaines, avec un changement de patch hebdomadaire pendant trois semaines consécutives, suivi d'une semaine sans patch, ce qui provoque des saignements de retrait (26). Ces deux méthodes entraînent des hémorragies de privation tous les 28 jours environ (26).

Certaines personnes décident également de ne pas avoir de saignements lorsqu'elles utilisent une méthode contraceptive, en sautant les jours sans hormones et en utilisant continuellement les pilules actives, le patch ou l'anneau (26). En utilisant la contraception de cette façon, les saignements surviendront chaque fois que l'on décide de faire une pause dans l'utilisation des hormones. Les saignements se produisent au moment de l'arrêt des pilules actives ou du retrait de l'anneau ou du patch (1). Les saignements intermittents ou les saignements ponctuels sont fréquents en cas d'utilisation prolongée et continue (27).

Contraception à progestatif seul (par exemple, la micro-pilule, la piqûre, l'implant, le DIU hormonal)

Il existe de nombreux types de contraceptifs hormonaux, contenant différents types et niveaux d'hormones. Certains types de contraceptifs ne contiennent pas d'œstrogènes et uniquement de la progestérone, une forme synthétique de progestérone (28). Ces méthodes comprennent les pilules progestatives (la micro-pilule), les injections intramusculaires de progestérone (la piqûre), les implants progestatifs ou les DIU hormonaux (28).

La micro-pilule

Lors de l'utilisation d'une pilule contraceptive progestative, il est possible d'avoir un cycle atypique. Les pilules progestatives affectent le cycle hormonal reproductif en empêchant souvent les ovaires de préparer et de libérer des ovules matures qui peuvent être fécondés par les spermatozoïdes (28-30). Elles diminuent et amincissent également la croissance typique de la muqueuse utérine (28).

Les personnes utilisant la micro-pilule peuvent avoir des saignements irréguliers, des saignements réduits ou ne pas avoir de saignements du tout (28).

L'injection et l'implant

La piqûre et l'implant agissent tous deux pour stopper l'ovulation, ce qui bloque le cycle hormonal (28,31). Ces deux méthodes contraceptives peuvent provoquer des saignements imprévisibles ou irréguliers (28,31). Le nombre de jours de saignement ou de saignement léger tend à diminuer avec le temps avec l'implant ou la piqûre et peut aboutir à l'absence totale de saignement, en particulier pour les personnes utilisant la piqûre (32-35). Tous ces changements sont typiques de ces formes de contraception.

Le DIU hormonal

Lorsque vous utilisez un stérilet hormonal, il se peut que les cycles ne soient pas typiques. La durée du cycle et les règles peuvent changer en fonction du stérilet hormonal et de la durée de son utilisation.

La plupart des personnes continuent à ovuler lorsqu'elles utilisent un DIU hormonal (36-38). L'ovulation est d'autant plus probable que la durée de port du DIU est longue et que les DIU contiennent des doses plus faibles de progestatif (36,38,39). Le rythme des saignements lors de l'utilisation d'un DIU hormonal n'indique pas nécessairement si l'ovulation a lieu au cours d'un cycle : il est possible de ne pas avoir de saignements et d'ovuler régulièrement (36,37).

Il est courant d'avoir des saignements légers irréguliers, surtout au cours des premiers mois suivant la pose d'un DIU hormonal (9). Les saignements s'atténuent généralement avec le temps et certaines personnes cessent complètement de saigner lorsqu'elles utilisent un DIU hormonal (9).

Qu'en est-il du DIU en cuivre ?

Le DIU en cuivre ne devrait pas affecter la longueur du cycle puisque les DIU en cuivre sont non hormonaux. Vous connaîtrez les mêmes fluctuations d'œstrogènes et de progestérone au cours de votre cycle que lorsque vous n'utilisiez pas de DIU au cuivre (40). Cela signifie que la majorité de vos cycles devraient durer de 24 à 38 jours, ce qui est la durée typique de la longueur du cycle chez les adultes (3). Certaines personnes utilisant un DIU au cuivre peuvent remarquer que leurs règles sont plus abondantes et plus longues, ou qu'elles ont des pertes imprévues, mais ces effets secondaires s'améliorent souvent avec le temps (9).

Téléchargez Clue pour suivre la durée de votre cycle menstruel.

L'article a été initialement publié le 17 mai 2018.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires