Votre confidentialité

En utilisant notre site web, vous consentez que Clue utilise des cookies et des services tiers, et recueille vos données d'utilisation sous un identifiant unique à des fins de suivi, d'analyse et d'amélioration de notre site web, ainsi qu'à des fins de personnalisation (par exemple en vous montrant des contenus Clue pertinents).

En savoir plus sur l'utilisation des cookies dans notre Politique de confidentialité.

Le meilleur de Clue pour 25% de moins :Utilisez le code HELLO25 pour profiter de votre offre exclusive sur le web.S'abonner

Photographie par Franz Grünewald. Direction artistique par Marta Pucci.

Temps de lecture : 9 min

Les douleurs ovulatoires : Symptômes, Causes et Traitement

À quoi ressemblent les douleurs de l'ovulation et comment savoir si j'en souffre ?

Ce qu'il faut savoir sur l'ovulation douloureuse :

  • Environ une femme sur cinq ressent des douleurs ovulatoires, qui peuvent durer de quelques minutes à 48 heures (1).  

  • Les douleurs ovulatoires sont généralement inoffensives, mais elles peuvent parfois être le signe d'une affection plus grave, comme l'endométriose (1). 

  • Consultez votre médecin si vous ressentez des douleurs d'ovulation inhabituelles.

Qu'est-ce que l'ovulation ?

L'ovulation est un événement majeur du cycle menstruel (2). Lors de l'ovulation, votre corps libère un ovule à partir d'un follicule situé dans l'un de vos deux ovaires. L'ovule est acheminé par les trompes de Fallope jusqu'à l'utérus pour y être préparé en vue d'une éventuelle fécondation (2). Si l'ovule n'est pas fécondé, la muqueuse utérine (votre endomètre) est éliminée pendant les règles (3). Si un spermatozoïde féconde l'ovule, celui-ci se fixe dans l'utérus par un processus appelé implantation (2). Vous naissez avec tous les œufs que vous aurez jamais (4). 

Téléchargez Clue pour suivre votre douleurs.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
Image par défaut

Quand l'ovulation se produit-elle ?

La durée des cycles varie d'une personne à l'autre, de sorte que le moment de l'ovulation peut varier d'une personne à l'autre (3). En tant qu'adulte, vous ovulez probablement pendant la plupart de vos cycles. Si votre cycle se situe dans une fourchette de 24 à 38 jours (ce qui est considéré comme « typique ») et que votre cycle ne varie pas de plus de 7 à 9 jours d'un cycle à l'autre, il y a de fortes chances que vous ovuliez pendant votre cycle. Cela s'applique généralement à une période menstruelle allant jusqu'à 8 jours (5). Des cycles en dehors de ces fourchettes peuvent être une indication d'anovulation et une raison de consulter votre médecin. 

Les personnes qui ont des cycles déclarent généralement que l'ovulation a lieu environ 14 jours avant le début de leurs règles (6). Cependant, ce n'est pas le cas pour tout le monde et pour tous les cycles (7). La date d'ovulation peut varier en fonction de la durée de votre cycle menstruel (7). Si votre cycle dure entre 27 et 34 jours, vous pouvez commencer à ovuler entre le 13e et le 20e jour (7). Certains médicaments ou conditions médicales peuvent interrompre l'ovulation ou la rendre irrégulière (7). 

Les contraceptifs hormonaux, comme les pilules contraceptives, peuvent arrêter l'ovulation en augmentant les niveaux de progestérone (8). L'augmentation de la progestérone diminue le niveau de l'hormone lutéinisante (LH) qui, à son tour, inhibe l'ovulation (6).

Comme la plupart des contraceptifs hormonaux, la grossesse interrompt l'ovulation (9). Après l'accouchement, la reprise de l'ovulation peut prendre un certain temps, surtout si vous allaitez exclusivement (9).

Lorsque vous atteignez la ménopause, vous cessez complètement d'ovuler (4). Vous naissez avec tous les ovules que vous aurez jamais, et chaque fois que vous ovulez, le nombre total d'ovules dans votre corps diminue (4). Avec le temps, il n'y aura plus d'ovules dans votre corps pour que l'ovulation se produise (4). Dans ce cas, l'ovulation s'arrête (4). 

Certaines conditions peuvent entraîner une irrégularité de l'ovulation. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est la cause la plus fréquente d'une ovulation irrégulière à long terme (4). Le SOPK peut entraîner des cycles menstruels irréguliers ou des cycles sans ovulation, en raison d'un excès d'hormones androgènes et d'un faible taux d'œstrogènes (4).

Les recherches de Clue ont révélé qu'au cours des six derniers mois, 10 % des utilisateurs de Clue ont suivi les douleurs d'ovulation au moins une fois.

A quoi ressemble une ovulation douloureuse ?

Les douleurs ovulatoires apparaissent généralement quelques années après le début des premières menstruations (1). Vous arrive-t-il de ressentir une douleur aiguë d'un côté du bas-ventre vers le milieu de votre cycle menstruel ? La plupart des personnes qui ressentent des douleurs ovulatoires ne ressentent qu'une douleur légère ou sourde de courte durée (1). Certaines personnes décrivent cette douleur comme une douleur intense (1). Une femme sur cinq éprouve une gêne pendant l'ovulation (1). Si vous souffrez de douleurs ovulatoires, vous les ressentez généralement à chaque cycle. Les douleurs d'ovulation peuvent ressembler à des crampes

Les douleurs ovulatoires apparaissent entre les jours 7 et 24 de votre cycle menstruel et disparaît généralement dans les 3 à 12 heures, mais peut durer jusqu'à 48 heures (1). Certaines personnes se sentent mal à l'aise pendant quelques minutes, d'autres pendant un jour ou deux (1). 

Les douleurs ovulatoires sont ressentie du même côté que l'ovaire qui libère un ovule (ovule immature, non fécondé) (1). En règle générale, les ovaires gauche et droit ovulent à tour de rôle chaque mois (6). Votre douleur peut changer de localisation d'un mois à l'autre, en fonction de l'ovaire qui ovule (1).

Illustration de la progression de la phase folliculaire dans les ovaires

À quoi sont dues les douleurs ovulatoires ?

Il est important de noter que la recherche dans ce domaine est très limitée. Les douleurs d'ovulation surviennent le plus souvent lorsque l'hormone chimique LH augmente rapidement dans le corps (1). La LH est l'hormone qui provoque la libération d'un ovule par un follicule (sac rempli de liquide) dans l'ovaire (6). Cette hausse rapide entraîne une contraction des muscles de l'ovaire ou de ses environs (1). La LH monte en flèche environ 36 heures avant l'ovulation, et c'est à ce moment-là que vous pouvez ressentir des douleurs ovulatoires (8).

Le suivi à l'aide de l'application Clue peut vous aider à distinguer des schémas dont vous pourrez discuter avec votre professionnel·le de santé.  

Comment gérer les douleurs ovulatoires ?

Il n'existe pas de traitement officiel recommandé pour ces douleurs. Chez la plupart des personnes, la douleur de milieu de cycle disparaît d'elle-même et ne nécessite aucun traitement (1). D'autres voudront peut-être gérer la douleur de la même manière que les crampes menstruelles. La chaleur directe, comme une bouillotte ou un bain chaud, ou les analgésiques en vente libre, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l'ibuprofène ou le naproxène, peuvent soulager la douleur (10). Si la douleur vous gêne, vous pouvez également vous reposer jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux. Certaines personnes peuvent bénéficier de l'utilisation d'une pilule contraceptive hormonale orale prescrite par leur professionnel·le de santé pour mettre fin aux douleurs d'ovulation (1). 

Téléchargez Clue pour suivre votre douleurs.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
Image par défaut

Comment suivre les douleurs ovulatoires avec votre cycle

Le suivi du moment, de l'endroit, de la durée et de l'intensité de la douleur que vous ressentez au moment de l'ovulation peut vous aider à détecter d'éventuels problèmes médicaux et à prédire l'ovulation. Vous pouvez apporter ces informations à votre professionnel·le de santé pour discuter d'un éventuel traitement. 

Vérifiez si vous la ressentez du côté gauche, du côté droit ou des deux

La douleur ovulatoire se ressent généralement du côté où l’ovaire libère un ovocyte pendant ce cycle. Vous pouvez utiliser des étiquettes personnalisées ou écrire des notes personnelles dans l'application Clue. La douleur n'est pas forcément présente tous les mois, c'est pourquoi le suivi vous aide à garder une trace et à remarquer des schémas. 

Surveillez-en la durée

Les douleurs ovulatoires peuvent durer de quelques minutes à quelques jours (1). Clue a remarqué que la majorité des personnes qui suivent les douleurs ovulatoires ne le font que pendant une seule journée. D'autres les suivent pendant deux jours ou plus. Il est difficile de savoir dans quelle mesure d'autres facteurs jouent un rôle, comme les douleurs ovulatoires dues à l'endométriose (11).

Suivez le ressenti ou la sévérité

Les sensations ou les douleurs de l'ovulation sont aussi uniques que la personne qui les ressent. Pour certains, ce n'est pas douloureux, juste inconfortable - certains l'ont décrit comme une légère douleur (1). Pour d'autres, il s'agit de crampes et de douleurs aiguës. Il peut s'agir d'une douleur légère pour certaines personnes et d'une douleur plus aiguë et plus grave pour d'autres (1).

Vous pouvez créer des étiquettes personnalisées dans Clue pour suivre tous les détails de votre douleur d'ovulation. Grâce à ce suivi, vous disposerez d'une meilleure trace de votre expérience, au cas où vous vous adresseriez à un prestataire de soins de santé. 

Ces douleurs ressenties peuvent-elles prédire le moment de l’ovulation ?

Statistiquement, le moment où les douleurs ovulatoires sont suivies dans Clue semble être un bon indicateur de l'ovulation. 

Cependant, la douleur d'ovulation n'est pas un moyen fiable de prédire l'ovulation, car elle peut également être confondue avec d'autres types de douleur. Pour cette raison, les douleurs ovulatoires ne doivent pas être utilisées pour prévenir une grossesse ou comme seule méthode pour essayer de concevoir un enfant. 

Les tests/kits de prédiction de l'ovulation détectent les poussées de LH par des tests d'urine et peuvent suivre l'ovulation avec une précision allant jusqu'à 95 % (8). 

Quelles sont les pathologies qui peuvent être confondues avec les douleurs ovulatoires ?

La plupart des douleurs d'ovulation sont inoffensives et disparaissent d'elles-mêmes, mais une douleur intense peut être le signe d'un problème de santé. 

Une appendicite, une grossesse extra-utérine ou des complications/ruptures d'un kyste ovarien peuvent présenter des symptômes similaires à la douleur d'ovulation, mais tendent à être plus sévères et inattendus (1, 12, 11). Ces problèmes requièrent une attention médicale immédiate. 

Une douleur pelvienne permanente peut être le signe d'un problème de santé ou d'une infection, comme les infections sexuellement transmissibles, les maladies inflammatoires de l'intestin ou l'endométriose, qui nécessitent également un traitement ou une prise en charge par un professionnel de la santé (13,14,15,16). Les tissus cicatriciels résultant de césariennes ou d'autres chirurgies abdominales peuvent également provoquer des douleurs similaires sur le côté de votre abdomen inférieur (1).

Quand dois-je consulter un·e médecin·e pour des douleurs ovulatoires ? Vous devez consulter un·e médecin·e si vous souffrez d'une douleur soudaine et intense qui ne disparaît pas sous l'effet des analgésiques ou si la douleur s'aggrave constamment (1). Le suivi de vos douleurs ovulatoires à l'aide de l'application Clue peut vous aider à orienter votre conversation avec votre fournisseur de soins de santé ou votre gynécologue-obstétricien. Vous n'avez pas besoin de vivre avec des douleurs constantes ou récurrentes qui entravent votre vie quotidienne. 

FAQ 

  • Comment soulager les douleurs ovulatoires ?

Vous pouvez prendre un bain chaud ou prendre des analgésiques en vente libre, comme le naproxène ou l'ibuprofène, pour soulager ces douleurs (9).

  • Combien de temps après la douleur de l'ovulation l'ovule est-il libéré ?

L'ovule est libéré de l'ovaire environ 36 heures après la douleur de l'ovulation. (8). La douleur ovulatoire ne doit pas être utilisée pour prédire l'ovulation. 

  • Les douleurs ovulatoires s'aggravent-elles avec l'âge ?

Les recherches dans ce domaine sont limitées. L'ovulation cesse après la ménopause (9). 

  • Des douleurs lors de l'ovulation signifient-elles que j'ai plus de chances de tomber enceinte ?

Tous les corps sont différents et les recherches sont limitées pour savoir si les douleurs liées à l'ovulation sont un signe d'augmentation de la fertilité. 

Une version antérieure de cet article a été publiée le 23 mai 2019.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Articles populaires

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.