Illustration graphique d'un ovule, d'un follicule rompu et d'éclairs représentant la douleur de l'ovulation.

Illustration: Katrin Friedmann

Crampes & Douleurs

Qu'appelle-t-on une ovulation douloureuse et comment savoir si j'en souffre ?

Près de 40 % des personnes ayant un cycle ressentent des douleurs au moment où l'ovule est expulsé de leur ovaire.

*Traduction: Caroline Bocquet

Ce qu'il faut savoir sur l'ovulation douloureuse :

  • 1 personne sur 3 utilisant Clue indique avoir une ovulation douloureuse

  • Les douleurs ovulatoires sont généralement ressenties dans le bas de l'abdomen

  • Les douleurs ovulatoires peuvent être légères ou intenses

  • Ces douleurs sont très probablement dues à une augmentation de l'hormone lutéinisante (LH) avant l'ovulation

  • Le cycle menstruel et le moment de l'ovulation varient d'une personne à l'autre et d'un cycle à l'autre

  • Il convient de ne pas se baser sur une ovulation douloureuse comme moyen de contraception ou comme seule méthode pour essayer de concevoir

Où ressent-on précisément ces douleurs ovulatoires ?

Avez-vous déjà ressenti une douleur vive d'un côté du bas-ventre vers le milieu de votre cycle menstruel ? Il pourrait s'agir de douleurs ovulatoires également appelées mittelschmerz (1). Ces douleurs sont ressenties au milieu du bassin ou dans le bas de l'abdomen, du même côté que l'ovaire qui a expulsé un ovule (non fécondé) (1).

Téléchargez Clue pour suivre les douleurs liées à l'ovulation.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

À quoi sont dues les douleurs ovulatoires ?

Les douleurs ovulatoires sont très probablement dues à une augmentation rapide de l'hormone chimique appelée hormone lutéinisante (LH) dans l'organisme (1). La LH est l'hormone qui provoque la libération d'un ovule (non fécondé) par un follicule (sac rempli de liquide) dans l'ovaire (2). Cette hausse rapide entraîne une contraction des muscles de l'ovaire ou de ses environs (1). La LH connaît un pic environ 24 à 36 heures avant l'ovulation, et c'est à ce moment-là que les douleurs ovulatoires sont généralement perçues (1-3).

Les directives de soins que les professionnel·le·s de santé utilisent pour s'occuper des personnes ayant un cycle indiquent que l'ovulation a lieu généralement 14 jours avant le début des règles (2). Cependant, ce n'est pas le cas pour tout le monde et pour tous les cycles (4). L'ovulation varie d'un cycle à l'autre, même pour les personnes ayant un cycle régulier de 28 jours (4). Les recherches montrent que la période ovulatoire est plus large : de 7 à 19 jours environ avant les prochaines règles (4).

Illustration de la progression de la phase folliculaire dans les ovaires

Si les douleurs ovulatoires surviennent au moment du pic de la LH qui déclenche l'ovulation, il se peut que vous ressentiez des douleurs un jour ou deux avant que l'ovulation ne se produise réellement (1).

A quoi ressemble une ovulation douloureuse ?

La plupart des personnes qui ressentent des douleurs ovulatoires ne ressentent qu'un léger "pincement" ou une douleur sourde de courte durée (1, 3). Certaines personnes disent avoir des douleurs sévères et estiment que celles-ci perturbent leur vie quotidienne lorsqu'elles se produisent (1).

Suivre les douleurs ovulatoires dans l'application Clue peut vous permettre de savoir quand elles surviendront.

Comment soulager les douleurs ovulatoires 

Il n'existe pas de traitement officiel recommandé pour les douleurs ovulatoires. Pour les personnes qui ressentent une petite gêne, cela peut être rassurant et permet de rappeler à quoi servent les différentes fonctions de leur corps. Dans d'autres cas, la douleur peut être gérée de la même manière que les crampes menstruelles : par la chaleur, des massages ou des médicaments antidouleur en vente libre, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens. L'utilisation d'une contraception hormonale orale peut s'avérer bénéfique pour certaines personnes afin de diminuer les douleurs ovulatoires (1).

Si la douleur est très vive, parlez-en à votre médecin. Personne n'a à souffrir de douleurs constantes ou récurrentes qui perturbe la vie quotidienne.

Comment savoir si vous avez une ovulation douloureuse

Suivre le moment, l'endroit, la durée et l'intensité de la douleur que vous ressentez au moment de l'ovulation peut vous aider à détecter tout problème de santé et à prévoir éventuellement l'ovulation.

Détectez le moment de votre ovulation en suivant votre cycle

Les douleurs ovulatoires apparaissent généralement quelques années après le début des premières menstruations (1). Pour les personnes qui ressentent ces douleurs, elles n'apparaissent pas toujours à chaque cycle (1).

Vérifiez si vous la ressentez du côté gauche, du côté droit ou des deux

Les douleurs ovulatoires sont généralement ressenties du côté de l'ovaire qui libère un ovule pendant le cycle ; elles peuvent être ressenties au milieu ou du côté opposé de l'ovulation (5).

Chez la moitié des personnes environ, l’ovulation alterne entre l’ovaire gauche et l’ovaire droit (6), ce qui explique pourquoi la douleur change de côté selon les cycles (marinho).

Dans certains cas, l'ovule est relâché depuis un des deux ovaires de manière aléatoire à chaque cycle. Mais globalement, chaque ovaire libère un même nombre d'ovocytes que l'autre (6).

Surveillez-en la durée

Les douleurs ovulatoires durent généralement entre 6 et 12 heures (3). Clue a remarqué que la majorité des personnes qui suivent les douleurs ovulatoires ne le font que pendant une seule journée. D'autres les suivent pendant deux jours ou plus. Il est difficile de déterminer si d'autres facteurs jouent un rôle, comme dans le cas de douleurs ovulatoires dues à l'endométriose.

Notez-en la sensation ou la sévérité

La manière de ressentir les douleurs ovulatoires est aussi spécifique que la personne qui en fait l'expérience. Pour certaines, elle n’est pas douloureuse, juste inconfortable ; elle est parfois décrite comme un sentiment de satiété ou une tension (1). D’autres la comparent à une crampe, qui peut être vive, légère ou intermittente. Elle est plus souvent décrite comme légère, mais peut parfois être vive et intense (1).

En notant avec précision les douleurs ovulatoires que vous ressentez, vous serez plus à même de savoir si vous devez consulter un·e professionnel·le de santé.

Autres causes de douleur dans la zone de vos ovaires

Une appendicite, une grossesse extra-utérine ou des complications d’un kyste ovarien peuvent provoquer les mêmes symptômes que la douleur ovulatoire, mais ils sont en général plus sévères et soudains (1, 7, 8). Ces problèmes requièrent une attention médicale immédiate.

Une douleur pelvienne persistante peut être le signe d'une pathologie ou d'une infection telle qu'une maladie inflammatoire pelvienne ou une endométriose qui nécessitent également un traitement ou une prise en charge par un·e professionnel·le de santé (9, 10).

Clue a constaté qu'une personne sur trois suit régulièrement les douleurs ovulatoires dans l'application

Les recherches en cours effectuées par notre collaborateur, Ruben Arslan, à l’Institut Max Planck ont montré qu’environ une personne sur trois, plus précisément 36 %, suit régulièrement des douleurs au moment de l’ovulation sur Clue. (Il s'agit des personnes qui ne prennent pas de contraceptifs hormonaux et qui effectuent un suivi assez régulier sur Clue). Selon d'autres recherches, plus de 40 % des personnes en font l'expérience (1).

Les douleurs ressenties peuvent-elle prédire le moment de l’ovulation ?

Statistiquement, le moment où les douleurs ovulatoires sont suivies dans Clue semble être un bon indicateur de l'ovulation.

Les personnes utilisant Clue ont le plus souvent suivi les douleurs ovulatoires la veille de leur ovulation estimée. D'autres suivent leurs douleurs ovulatoires le même jour que leur date d'ovulation estimée dans Clue, ou en dehors de cette fenêtre.

Les douleurs ovulatoires permettent de suivre l'ovulation chez les personnes qui les ressentent régulièrement (1, 3). La plupart d'entre nous ne ressentent pas de douleur à l'ovulation (11). Pour celleux qui la ressentent, il se peut qu'elle ne soit pas systématique. Pour cette raison, il convient de ne pas se baser sur les douleurs ovulatoires comme moyen de contraception ou comme seule méthode pour essayer de concevoir.

Les tests d'ovulation détectent les pics de LH dans les urines et peuvent repérer l'ovulation avec une précision de 97% (12).

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires