icons

Illustration : Emma Günther

Sexe, fertilité et contraception après l'accouchement

De nombreux facteurs déterminent le moment où l'organisme retrouve sa fertilité après l'accouchement

Ce qu'il faut savoir sur le sexe après l'accouchement

  • Après un accouchement, vous pouvez avoir des rapports sexuels quand vous le souhaitez

  • Vous pouvez tomber enceint·e avant que vos règles ne reprennent

  • Certains moyens de contraception peuvent être utilisés juste après l'accouchement

Le postpartum c’est quoi exactement ? La période postpartum, parfois appelée "quatrième trimestre", est définies selon certaines directives comme les semaines qui suivent l'accouchement, six mois pour certaines études, et jusqu'à un an pour d'autres. Le sexe postpartum fait simplement référence à votre activité sexuelle pendant cette période.

Si vous ne savez pas combien de temps attendre avant d'avoir des rapports sexuels après un accouchement, quand reprendre un contraceptif ou quelles sont vos possibilités de contraception après l'accouchement, nous avons tout prévu dans cet article.

Combien de temps dois-je attendre pour avoir des rapports sexuels après un accouchement ?

Pendant la période qui suit un accouchement, les habitudes et les préférences sexuelles typiques peuvent changer (1). Certaines personnes se sentent tellement proche leur partenaire qu'elles désirent avoir des rapports sexuels tout de suite. Pour d'autres, les rapports sexuels postpartum peuvent être difficiles. Il est également fréquent que les relations sexuelles évoluent en fonction des hauts et des bas de la vie parentale (1). Après la naissance d’un·e nouveau-né·e, la plupart des professionnel·le·s de santé vous diront probablement d'attendre six semaines complètes avant d'essayer d'avoir des rapports vaginaux (2, 3). Cela est dû au fait que les tissus vaginaux, périnéaux et/ou abdominaux sont encore en cours de cicatrisation (2, 4).

Il y a également un risque d'infection dans l'utérus car, après l'accouchement, l'endroit où le placenta s'est attaché à l'utérus présente une plaie (2, 4). Cette plaie peut être sensible aux bactéries introduites dans le vagin lors des rapports sexuels (4). La plaie met environ six semaines à guérir complètement chez certaines personnes, mais elle peut guérir plus tôt ou plus tardivement (2, 4).

Décider du moment opportun pour avoir des rapports sexuels après un accouchement reste une décision personnelle, que ce soit à six semaines, plus tôt ou plus tard (3). Vous pouvez tenir compte de votre niveau de douleur actuel, de l'état de guérison de votre peau et de votre envie d'avoir des rapports sexuels (1, 3). Si vous avez subi une césarienne ou une intervention chirurgicale par voie vaginale, il peut être particulièrement important d'attendre les six semaines complètes afin que les tissus cicatrisent correctement et pour éviter les déchirures, les infections et la douleur (2).

Certaines personnes ont des rapports sexuels avant six semaines de post-partum sans complications (1). Une bonne règle générale est d'attendre l'arrêt des saignements vaginaux rouge vif (5). Si vous ne savez pas ce qui vous convient ou si vous pouvez avoir des rapports sexuels sans danger, demandez à votre professionnel·le de santé.

Téléchargez Clue et commencez le suivi de vos jours fertiles.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Quand dois-je commencer la contraception après l'accouchement ?

La chose la plus importante à savoir sur les rapports sexuels postpartum est que vous pouvez tomber enceint·e avant le retour de vos règles (1, 2, 6). Cela est dû au fait que l'ovulation a lieu avant les saignements menstruels (1, 2, 6). Après la grossesse, le corps reprend ses mécanismes typiques de reproduction (2, 6). De nombreux facteurs entrent en jeu pour ce qui est du moment du retour de l'organisme à la fertilité, notamment l'allaitement et les caractéristiques de votre cycle avant la grossesse (2, 6).

Si vous allaitez exclusivement, votre cycle peut être décalé de plusieurs mois, voire d'un an (6). Si vous nourrissez exclusivement au biberon avec du lait infantile (pas du tout d'allaitement ni de pompage), votre ovulation et vos menstruations reviendront probablement rapidement, parfois dès le mois suivant la naissance (6). Certaines personnes retrouvent leur ovulation et leur cycle menstruel habituels peu après la naissance, même si elles allaitent (6).

Quelles sont les options en matière de contraception après la grossesse et l'accouchement ?

Il existe plusieurs moyens de contraception pour éviter une grossesse après un accouchement. Cela peut être un des principaux points de discussion lors de vos visites postnatales, et votre professionnel·le de santé peut vous aider à en choisir un qui soit adapté à votre corps et à vos besoins (2, 3). Il existe des méthodes barrière (comme les préservatifs), des méthodes hormonales, des dispositifs intra-utérins (DIU) non hormonaux, l'aménorrhée lactationnelle (MAMA), des méthodes basées sur la sensibilisation à la fertilité et la stérilisation chirurgicale. Il est important de rappeler que seuls les préservatifs protègent contre les infections sexuellement transmissibles (IST) (6).

La contraception hormonale après la grossesse et l'accouchement

La contraception hormonale à progestatif seul est le moyen de contraception hormonal recommandé en cas d'allaitement (6, 7). Elles comprennent :

  • La pilule contraceptive orale (pas la pilule combinée)

  • Le stérilet hormonal (dispositif intra-utérin, DIU)

  • L'anneau vaginal progestatif (certaines marques d'anneaux contiennent des œstrogènes et ne sont généralement pas recommandées)

  • L'implant hormonal

  • Les injections de progestérone

Toutes ces méthodes sont des formes de contraception à progestatif seul, elles sont efficaces et à faible risque (6). Les effets de l'hormone œstrogène sur le lait maternel suscitent quelques inquiétudes, c'est pourquoi les professionnel·le·s de santé recommandent souvent la pilule progestative aux personnes qui allaitent (7, 8).

Les méthode à progestatif seul agissent principalement en épaississant la glaire cervicale, empêchant ainsi les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule (8). Chez certaines personnes, elles peuvent aussi parfois empêcher la libération des ovules de l'ovaire (comme dans le cas d'une contraception hormonale combinée typique) (10).

Si vous n'allaitez pas ou ne tirez pas votre lait, au-delà de six semaines de post-partum, vous pouvez utiliser n'importe quel type de contraception hormonale (6).

Le stérilet (DIU) au cuivre postpartum

Un stérilet au cuivre est un dispositif qui est inséré par un·e professionnel·le de la santé dans une clinique ou un cabinet médical. Il peut même être inséré dans les 48 heures suivant un accouchement et peut être maintenu en place pour une durée allant jusqu'à 10 ans (6). Il peut être facilement retiré à tout moment si vous ne vous y adaptez pas ou si vous décidez de tomber à nouveau enceint·e (6). Le fil de cuivre interfère avec la capacité des spermatozoïdes à remonter dans la trompe de Fallope jusqu'à l'ovule et la fécondation est alors empêchée (11). Si par hasard un spermatozoïde parvient jusqu'à l'ovule et le féconde, le stérilet empêche l'implantation de l'embryon (11). Ce type de DIU avait la réputation de provoquer davantage de saignements et des crampes, mais des études plus récentes montrent que la plupart des personnes sont satisfaites et ont moins de douleurs et de saignements 6 mois après la pose (11, 14).

La méthode de l'aménorrhée lactationnelle (MAMA) et l'allaitement

La méthode de l'aménorrhée lactationnelle supprime naturellement l'ovulation (2, 6). Cela se produit parce que les hormones qui favorisent l'ovulation sont remplacées par des hormones favorisant la lactation (2, 6) . Des recherches ont montré que cette méthode est efficace à plus de 98 % pendant les six premiers mois du post-partum - mais seulement si vous pratiquez l'allaitement exclusif, c'est-à-dire si vous donnez à votre enfant votre lait uniquement et si vous tirez votre lait toutes les quatre heures (12). Il est conseillé d'incorporer une séance de tirage de lait supplémentaire pour imiter la tétée d'un bébé si vous donnez le biberon - et il est recommandé de limiter les biberons de lait maternel si vous utilisez la méthode d'aménorrhée lactationnelle (2, 6, 7).

La stérilisation chirurgicale permanente après l'accouchement

La stérilisation chirurgicale pour les corps avec un utérus fait généralement référence à la procédure de ligature des trompes. Les trompes de Fallope ne sont pas réellement "ligaturées" mais plutôt coupées puis cautérisées ou suturées pour empêcher tout passage d'un ovule depuis l'ovaire (9). La ligature des trompes peut être effectuée directement après une césarienne, de sorte qu'après la naissance du nouveau-né, la personne peut immédiatement empêcher de futures grossesses si elle le souhaite (9).

Les corps avec des testicules peuvent aussi être stérilisés chirurgicalement, ce qu'on appelle une vasectomie (9). Le chirurgien coupe et cautérise et/ou suture un conduit dans le scrotum, appelé canal déférent, pour empêcher les spermatozoïdes de circuler avec le sperme (9). Un homme ou une personne avec des testicules qui a subi une vasectomie réussie aura du sperme qui ne contient pas de spermatozoïdes 12 semaines après l'opération (9). Utilisez une méthode barrière comme un préservatif jusqu'à ce que l'urologue confirme que le sperme ne contient plus de spermatozoïdes (9).

Méthodes barrières et rapports sexuels post-partum

Les méthodes dites barrières empêchent les spermatozoïdes de pénétrer dans le col de l'utérus. Il s'agit des préservatifs masculins ou féminins, du diaphragme et de la cape cervicale. La mousse spermicide, les éponges et les films sont aussi considérés comme des méthodes barrières. Les préservatifs, les diaphragmes et les capes cervicales sont encore plus efficaces contre la grossesse s'ils sont utilisés avec un spermicide (6). Il est prouvé que l'utilisation de spermicide avec un préservatif est aussi efficace que la prise de la pilule contraceptive (6).

Méthodes d'observation de la fertilité et sexe post-partum

Les Méthodes d'Observation du Cycle (MOC) reposent sur le fait de savoir où vous en êtes dans votre cycle pour éviter une grossesse. Il y a environ six jours par cycle où la conception est possible. Les MOC fonctionnent en évitant les rapports sexuels ou en utilisant des préservatifs les jours où le risque de grossesse est élevé - avant, pendant et après le moment du cycle où une grossesse peut survenir.

Vous pouvez employer les MOC pour la contraception post-partum après que votre cycle soit redevenu typique (13). Pour la plupart des gens, cela représente environ un mois si vous n'allaitez pas (13). Si vous allaitez, la durée nécessaire pour que votre cycle redevienne habituel est extrêmement variable (13). Il est préférable d'attendre d'avoir eu 4 ou 3 cycles et que ceux-ci soient prévisibles pour commencer à utiliser la MOC comme méthode de contraception post-partum.

Contraception d'urgence pendant le post-partum

Selon l'endroit où vous vivez, vous pouvez avoir accès à la contraception d'urgence si l'une de vos méthodes de contraception préférées échoue et que vous agissez rapidement. La contraception d'urgence peut être prise dans les 3 à 5 jours suivant un rapport sexuel non protégé, mais ne doit pas être utilisée comme méthode de contraception régulière car elle n'est pas aussi efficace que la contraception hormonale quotidienne ou le stérilet (5, 6).

Les pilules contraceptives d'urgence au lévonorgestrel/progestatif seul sont considérées comme les seules à pouvoir être prises sans danger en continu au cours de l'allaitement. La pilule appelée ella, contenant de l'acétate d'ulipristal, n'a pas fait l'objet de suffisamment de recherches pour être considérée comme sûre pendant l'allaitement (8).

La sexualité post-partum est différente pour tout le monde

Si vous vous demandez quand avoir des rapports sexuels après l'accouchement, évaluez d'abord ce que vous ressentez à ce sujet. L'arrivée d'un nouveau-né à la maison peut modifier la dynamique familiale. La grossesse et l'accouchement peuvent être sources de changement dans votre corps et la façon dont vous le percevez. Certaines personnes éprouvent des douleurs lors des rapports sexuels après l'accouchement et d'autres souffrent de sécheresse vaginale (1, 3). Si vous avez envie d'avoir des rapports sexuels, veillez à avoir accès à du lubrifiant. Il peut également être utile d'avoir une conversation ouverte avec votre partenaire sur la possibilité d'une douleur et sur ce que vous ferez si vous ne voulez plus poursuivre le rapport sexuel après avoir commencé (1, 3). N'oubliez pas que chaque corps est différent et qu'il n'y a pas de "bon" moment pour vouloir recommencer à avoir des relations sexuelles.

Faites le suivi de votre grossesse et du post-partum avec le mode Clue Grossesse en vous abonnant à Clue Plus.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.