X icon button to close sales banner

Red Friday deals are about to flow…

Download the app and create a free account to save on your Clue Plus subscription.

Download on iOS App StoreDownload on Google Play

Photo : Franz Grünewald ; direction artistique : Marta Pucci.

Reading time:9min

Le suivi vous aide à prendre votre cycle en main

La Médecin-cheffe de Clue, Dre Lynae Brayboy, nous explique pourquoi suivre votre cycle avec Clue peut vraiment vous aider.

En médecine, il existe des principes éthiques qui encadrent les échanges entre les médecins et les personnes soignées. Le respect de la personne dans son autonomie est l'un de ces principes fondamentaux. Vous avez peut-être déjà entendu le terme d'autonomie corporelle, qui désigne la capacité de s'autogérer et de contrôler sa santé et ses soins de santé.

L'autonomie reproductive, ou la capacité de faire des choix concernant ses soins reproductifs, ne peut être véritablement atteinte qu'avec l'accès à l'éducation à la santé. Lorsque l'on comprend bien le fonctionnement de son corps et son cycle menstruel, ainsi que l'anatomie générale de son appareil génital, on parle de littéracie en santé. La littératie en matière de santé ET l'accès aux informations sur les caractéristiques uniques de votre corps peuvent vous aider à faire des choix éclairés et personnels qui correspondent à vos objectifs de vie en matière de reproduction.

En quoi le suivi des règles est-il utile à ma santé ?

Les chercheur·euse·s ont montré que le suivi des règles aide les femmes et les personnes ayant des cycles à comprendre leur corps, à se préparer à certains événements comme l'arrivée des règles et à la conception d'une grossesse (1). Fait important, ces informations sont un outil qui peut être partagé avec les professionnel·le·s de santé pour les aider à prodiguer des soins personnalisés et à vous conseiller sur les tendances et les changements que vous pouvez remarquer. Clue dispense cette éducation à la santé et offre des conseils personnalisés à notre communauté. Découvrons en quoi le fait de suivre votre cycle avec Clue peut vous aider.

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

Téléchargez Clue pour suivre vos règles.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

1. Déterminer son état de référence et repérer les changements

Les professionnel·le·s de santé voient dans le cycle menstruel un indicateur des fonctions du corps car pour avoir des règles, de nombreux éléments dont le cerveau (plus précisément une région appelée hypothalamus), l'hypophyse (une glande située à la base du cerveau qui contrôle le système endocrinien), les ovaires et l'utérus, doivent fonctionner conjointement.

Le cycle menstruel peut varier suivant l'état de santé général d'une personne et en fonction de ce qu'elle mange, boit et fait ; mais lorsque le cycle d'une personne change brutalement, cela signifie que quelque chose est différent. Un retard de règles dû à une grossesse ou à d'autres changements importants du corps doivent faire l'objet d'une consultation auprès d'un·e professionnel·le de santé.

Quels que soient les changements, comprendre l'état de référence de votre cycle ou ce qui est typique pour vous peut vous aider à repérer toute irrégularité. Vous pouvez ensuite discuter des prochaines étapes avec un·e professionnel·le de santé. En général, les médecins vous interrogent sur votre état de santé, ausculte votre corps, effectuent des analyses de sang, parfois une échographie ou d'autres examens d'imagerie.

2. Anticiper ses règles et les symptômes qui les accompagnent

Bien anticiper ses règles ne signifie pas simplement avoir une serviette, un tampon ou une coupe menstruelle à disposition. Pour 75 % des femmes et des personnes ayant des cycles, le cycle menstruel implique de gérer d'autres phénomènes qui peuvent être source d'inconfort et de douleur (2).

L'asthme, la polyarthrite rhumatoïde, l'épilepsie, le syndrome du côlon irritable, la dépression et la migraine (3) ne sont que quelques-unes des pathologies qui ont été étudiées et ont un lien avec le cycle menstruel. En effet, certaines de ces pathologies sont particulièrement sensibles aux modifications des hormones produites par les ovaires. Les modifications des taux d'hormones estradiol (une forme d'œstrogène) et progestérone peuvent avoir un impact sur les fonctions du système nerveux et du système immunitaire. Savoir où vous en êtes dans votre cycle ou quand vos règles vont commencer, peut vous aider à mieux anticiper et être plus à l'aise.

Prenons le cas de la migraine qui est 2 à 3 fois plus fréquente chez les femmes. Cela signifie qu'environ 28 millions de femmes américaines (4) souffrent de migraine, une affection neurologique qui provoque des maux de tête invalidants et qui a des effets sur d'autres parties du corps. La moitié des femmes qui connaissent des épisodes migraineux déclarent que ceux-ci sont liés à leur cycle menstruel. La migraine peut empêcher les personnes de fonctionner comme elles le souhaiteraient, ce qui a des répercussions sur leur travail et leurs relations. La prise de médicaments, soit pendant les épisodes, soit pour les prévenir, peut soulager la douleur(5) et améliorer la vie quotidienne de la personne. Le fait de savoir quand vos règles vont arriver permet de faire renouveler son ordonnance dans les temps et de poursuivre son quotidien.

3. Prévoir une grossesse

En tant que spécialiste en fertilité, j'ai rencontré de nombreuses personnes qui ne souffraient pas vraiment d'infertilité. Elles ne savaient tout simplement pas comment planifier des rapports sexuels ou des inséminations artisanales pour devenir enceintes. Malheureusement, l'éducation à la santé sexuelle fait souvent défaut au lycée (6), à l'université (7) et jusqu'à la faculté de médecine (8) dans de nombreux pays. Même en tant que médecin, je ne savais pas vraiment comment fonctionnait le cycle menstruel avant de me spécialiser en endocrinologie de la reproduction (qui traite de la fonction hormonale reproductive et de la fertilité).

Les articles scientifiques disponibles sur helloclue.com/fr ont été créés pour pallier à ce manque en matière d'éducation sexuelle.

Ce qui est génial dans le suivi de ses cycles lorsque l'on essaie de concevoir, c'est que l'on connait précisément le premier jour de ses dernières règles. La détermination de la date de conception (et donc la date d'accouchement) est ainsi plus précise, ce qui permet au médecin de planifier les soins de grossesse, d'interpréter les tests prénataux essentiels et de gérer l'accouchement (9). Si vous ne tombez pas enceint·e, vous saurez exactement pendant combien de cycles vous avez essayé. Ces informations sont importantes car elles vous permettront d'établir un diagnostic afin de pouvoir bénéficier d'une couverture d'assurance (qui varie selon les États et les pays) pour une éventuelle consultation auprès de votre médecin et une orientation vers un·e spécialiste en fertilité.

4. Avoir connaissance des différentes options en cas de grossesse non désirée

L'avortement est désormais illégal dans certains États des États-Unis. En raison de la menace de poursuites judiciaires en cas d'avortement, le suivi du cycle peut être un outil essentiel pour détecter un retard de règles. Le suivi des règles aide à repérer une absence de règles et à prendre des décisions plus rapidement, notamment si l'on doit recourir à l'avortement médicamenteux. Sinon, il peut être difficile de se souvenir du premier jour de ses dernières règles ; l'avortement médicamenteux est par ailleurs autorisé jusqu'à 70 jours ou 10 semaines d'âge gestationnel (10).

Ce point est important car les délais et les conditions d'accès à l'avortement sont désormais déterminés par l'État dans lequel vous vivez et peuvent être limités à six semaines de grossesse.

5. Plaider sa cause auprès d'une·e professionel·le de santé

Le plus important pour comprendre le schéma typique de votre cycle menstruel est sans doute d'être sensible aux changements qui vous sont propres. Cela vaut également pour le suivi de votre grossesse avec la fonction Clue Grossesse.

Si quelque chose vous semble différent, vous pouvez en parler avec votre médecin et lui montrer vos données si vous le souhaitez. Malheureusement, le gaslighting médical (le fait qu'une personne ne soit pas entendue ou crue) se produit parfois (11). Si vous avez l'impression de ne pas être pris·e au sérieux, l'accès à vos propres données vous permet de garder le contrôle. Vous pouvez vous en servir pour obtenir un deuxième avis.

L'autre avantage du suivi est que vous et votre médecin pouvez déterminer si votre traitement est efficace en observant l'amélioration ou la réduction des symptômes ou d'autres manifestations. Cela est particulièrement utile pour les changements légers qui se produisent sur une longue période, comme une diminution de l'acné, un regain d'intérêt sexuel après un traitement visant à améliorer la libido ou des saignements plus abondants après la pose d'un stérilet.

6. Faire avancer la recherche en matière de santé menstruelle et sexuelle

Enfin, la création d'un compte Clue et le suivi de votre cycle contribuent à la collecte d'un ensemble de données sans précédent qui fait avancer la recherche dans un domaine qui vous concerne directement. La santé des femmes et des personnes ayant un cycle a toujours été largement négligée et sous-financée, ce qui limite les connaissances en matière de santé menstruelle et reproductive, et, par conséquent, la qualité des soins de santé.

Deux exemples concrets illustrent parfaitement la nécessité de financer davantage ce domaine de recherche: le développement de la pilule contraceptive (12) et de la fécondation in vitro (FIV) (13) ont été financés non pas par l'argent des contribuables, mais par des fonds privés. Malheureusement, le financement public ou l'argent des impôts dédié à la recherche en santé féminine est encore très faible par rapport à celui accordé à la génétique, au vieillissement, à la pédiatrie et même aux maladies rares (14).

Un budget réduit signifie que les chercheur·euse·s bénéficieront de moins de subventions pour mener des recherches axées sur la santé des femmes. Qui dit moins de subventions dit moins d'articles publiés, ce qui signifie moins de connaissances et d'informations, et d'avancées en matière de soins de santé pour les femmes. Les questions autour de la santé féminine constituent un problème de santé publique qui touchent non seulement les femmes, mais aussi les générations futures.

Clue contribue activement à changer le statu quo en aidant les chercheur·euse·s universitaires à recruter des personnes pour leurs études et en collaborant avec des scientifiques sélectionnés au sein des meilleures institutions. Ces chercheur·euse·s et scientifiques peuvent utiliser les données de suivi de Clue anonymisées pour répondre à des questions importantes sur la santé reproductive et le cycle menstruel. Il y a encore tellement de choses à apprendre pour améliorer la vie des femmes et des personnes ayant un cycle.

Conclusion

Le suivi du cycle vous permet de prendre conscience de vos schémas uniques et de réagir sur la base de vos données personnelles. Notre objectif à Clue est de vous rendre autonome et de vous aider à améliorer vos connaissances et votre santé en matière de reproduction.

Toutes les informations contenues dans notre application sont rédigées, vérifiées et relues par des spécialistes en santé féminine, parmi lesquels des infirmières spécialisées dans la FIV, des sages-femmes diplômées, des médecins en soins infirmiers, des gynécologues et des endocrinologues de la reproduction, dans le but d'améliorer votre santé reproductive.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.