Diagramme montrant les phases de la lune de la nouvelle lune à la pleine lune, et une goutte de sang menstruel.

Illustration: Marta Pucci

Règles

L'influence de la lune sur les règles : mythe ou réalité ?

*Traduction: Alexandra Simon

Les principales choses à savoir :

  • Le cycle menstruel n'est pas synchronisé avec le cycle lunaire, comme le révèle notre analyse portant sur plus de 7,5 millions de cycles.

  • Les cycles lunaire et menstruel peuvent être plus ou moins en phase chez certaines personnes, à condition que la durée moyenne de leur cycle coïncide avec le cycle lunaire et en fonction de la variabilité de la durée de leur cycle.

  • La durée du cycle lunaire et la durée moyenne du cycle menstruel est sensiblement égale.

  • Les termes "menstruation" et "menstrues" viennent de mots latins et grecs signifiant mois (mensis) et lune (mene).

Il nous est souvent demandé de faire figurer le calendrier lunaire dans Clue. Nous avons donc effectué des calculs pour vérifier scientifiquement cette hypothèse. Le cycle menstruel est-t-il synchronisé avec le cycle lunaire ? Non, selon une analyse portant sur plus de 7,5 millions de cycles.

Les recherches de Clue sur le cycle lunaire et les menstruations

Notre équipe de science des données a analysé 7,5 millions de cycles et n'a trouvé aucune corrélation entre les différentes phases de la lune et le cycle menstruel, ou le début des règles.

"On entend souvent dire que l'on ovule autour de la pleine lune et que l'on a ses règles autour de la nouvelle lune ", a déclaré la Dre Marija Vlajic Wheeler. Wheeler est une scientifique des données chez Clue et possède également un doctorat en astrophysique de l'université d'Oxford. Elle a travaillé pendant trois ans comme chercheuse postdoctorale à l'Institut Leibniz d'astrophysique de Potsdam, en Allemagne.

"En regardant les données, nous avons vu que les dates de début des règles tombent de manière aléatoire tout au long du mois, indépendamment du cycle lunaire." - Dre Marija Vlajic Wheeler

graphique de la lune et de la période indiquant les jours depuis la nouvelle lune et la fraction des cycles commençant ces jours-là en pourcentage

Wheeler a analysé les dates des règles de 1,5 million d'utilisateurices de Clue qui n'utilisaient pas de méthode de contraception hormonale. Sur les 7,5 millions de cycles, elle n'a constaté aucune évidence indiquant que les règles commenceraient essentiellement lors de la nouvelle lune, une hypothèse souvent avancée pour établir un lien entre les cycle lunaire et menstruel.

La durée moyenne mondiale du cycle menstruel est de 29 jours et le cycle lunaire dure 29,5 jours (bien qu'il soit courant d'avoir des cycles menstruels d'une durée comprise entre 24 et 38 jours). Statistiquement parlant, et en supposant que les règles commencent à des dates aléatoires, une personne sur deux en moyenne devrait donc avoir ses règles à ± 3 jours par rapport à la pleine lune ou à la nouvelle lune.

Ceci est logique, puisque ±3 jours par rapport à la pleine ou la nouvelle lune correspondent à environ 14 jours du cycle lunaire (la nouvelle lune + 6 jours, et la pleine lune + 6 jours), soit environ la moitié du cycle lunaire. On peut donc s'attendre à ce qu'environ la moitié des personnes aient leurs règles pendant l'une ou l'autre moitié du cycle lunaire.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre les changements de votre corps pendant votre cycle.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

La durée du cycle menstruel peut toutefois varier en fonction de l'âge et de l'origine ethnique (1), de sorte que ce phénomène peut ne pas se retrouver dans tous les groupes de personnes. Cela peut conduire à penser à tort que les règles commencent ou devraient commencer en même temps que la lune pour tout le monde.

Les cycles lunaire et menstruel peuvent être plus ou moins en phase chez certaines personnes, à condition que la durée moyenne de leur cycle coïncide avec le cycle lunaire et en fonction de la variabilité de la durée de leur cycle.

Recherches existantes sur les cycles lunaires et les cycles menstruels

L'analyse effectuée par la Dre Wheeler pour Clue est la plus grande analyse jamais réalisée portant sur le lien entre le cycle menstruel et le cycle lunaire, mais ce n'est pas la première.

D'autres études ont été menées sur le lien entre le cycle lunaire et le cycle menstruel, mais toutes ne cherchaient pas à répondre à la même question que Clue. Nous avons découvert huit études publiées entre 1937 et 2013 portant sur une éventuelle relation entre les cycles menstruel et lunaire, bien que d'autres études aient été réalisées avant 1937.

Études sur la lune et les menstruations de 1937 à 2013 : résumé

  • Trois études ont montré que les personnes ayant un cycle menstruel de 29,5 jours ont tendance à avoir leurs règles entre le premier et le dernier quart du cycle lunaire. Les auteur·e·s de ces études ont laissé entendre que les personnes dont la durée du cycle n'était pas de 29,5 jours auraient leurs règles au hasard du cycle lunaire.

  • Une étude a révélé que les personnes âgées de 14 à 18 ans avaient tendance à avoir leurs règles autour du premier et du troisième quartier lunaire, et ce, quelle que soit la durée de leur cycle.

  • Une étude a montré que les personnes étaient plus susceptibles d'avoir leurs règles pendant la nouvelle lune, ce qui est le contraire de ce que les autres études ont découvert.

  • Trois études n'ont trouvé aucune corrélation entre le cycle lunaire et le cycle menstruel.

Poursuivez votre lecture pour en savoir davantage.

Deux études ont été menées par la même personne (2,3). Dans ces études, la question principale était de savoir s'il existait un lien entre le cycle lunaire et le cycle menstruel chez les personnes dont la durée du cycle menstruel était de 29,5 jours environ (2,3).

La première de ces deux études datant de 1980 a révélé que 47 des 68 personnes participantes dont la durée du cycle était jugée admissible (69 %) avaient leurs règles entre le premier quart et le dernier quart du cycle lunaire (2). Il s'agit de la phase du cycle lunaire où il y a une pleine lune. Étant donné qu'il est statistiquement improbable que ce pourcentage de personnes ait ses règles pendant cette période, les chercheur·euse·s ont conclu qu'il existait un lien entre la phase lunaire et le cycle menstruel (2).

La deuxième étude menée par cette même personne, publiée en 1987, était plus importante : les données de quatre échantillons de personnes recueillies entre 1976 et 1983 ont été analysées (3). Comme dans la première étude, seules les personnes ayant un cycle menstruel d'environ 29,5 jours ont été utilisées pour réaliser ces analyses.

Les auteur·e·s ont utilisé ces données pour créer quatre histogrammes (type de graphique). Le jour du cycle lunaire est représenté sur l'axe des x (axe horizontal). Le pourcentage des personnes de cet échantillon dont les règles ont débuté un jour précis du cycle lunaire est représenté sur l'axe des y (axe vertical). La question "statistique" était de savoir si la répartition des dates de début des règles formait une ligne plate (ce qui signifie qu'il n'y a pas de lien avec le cycle lunaire) ou pas plate (ce qui suggère un lien possible avec le cycle lunaire). Si le graphique présente une ligne plate, cela signifie que le nombre de personnes qui commencent à avoir leurs règles est sensiblement égal pour tous les jours du cycle lunaire.

En général, les personnes participantes avaient tendance à avoir plutôt leurs règles entre les jours 10 à 20 du cycle lunaire qu'à d'autres moments - approximativement au moment de la pleine lune, mais seuls deux des quatre graphiques présentaient des tracés qui différaient considérablement d'une ligne plate (3).

Même parmi les tracés qui étaient "significatifs d'un point de vue statistique", la différence observée entre les jours était faible. Par exemple, selon les données recueillies à l'automne 1977, environ 2,2 % des personnes participantes avaient eu leurs règles à la nouvelle lune (premier jour du cycle), tandis qu'environ 4,4 % avaient eu leurs règles le lendemain de la pleine lune (16e jour) (3).

De plus, dans la première étude, l'auteur·e rapporte également que les personnes ayant des cycles irréguliers avaient tendance à avoir plutôt leurs règles pendant la "moitié claire" du cycle lunaire. Ils rapportent que 64 personnes ayant un cycle irrégulier ont eu leurs règles pendant la moitié claire, et 46 personnes ayant un cycle irrégulier ont eu leurs règles pendant la moitié sombre (2).

Une autre étude menée par une autre personne a montré des résultats similaires (4). Dans cette étude de 1981, les chercheur·euse·s ont à nouveau constaté que les personnes ayant des cycles d'environ 29,5 jours avaient tendance à avoir leurs règles pendant la moitié claire du cycle lunaire, en particulier dans les 3 jours suivant le premier quartier et les 3 jours suivant le troisième quartier (4). Près d'une personne sur trois dans l'étude avait un cycle de 29,5 jours environ (4).

Bien que ces résultats soient intéressants, ils ne prouvent pas que la majorité des gens ont un cycle synchrone avec la lune. En effet, entre 22 % et 32 % des personnes participant à ces études avaient des cycles de 29,5 jours (2-4), ce qui signifie que la plupart ovuleront aléatoirement tout au long du cycle lunaire. De plus, la différence dans la proportion de personnes ayant leurs premières règles était faible, et il aurait été instructif d'étudier ces personnes pendant quelques mois pour confirmer l'existence d'une tendance réelle et non d'un simple hasard.

Dans une autre étude datant de 1962, les chercheur·euse·s ont trouvé des résultats légèrement différents. Dans cette étude, les participantes, âgées de 14 à 18 ans, étaient plus susceptibles de commencer à avoir leurs règles pendant la moitié claire du cycle lunaire, mais plus précisément autour du premier et du troisième quartier (5). Ces personnes pouvaient avoir des cycles menstruels de durée variable. Ce résultat était inattendu, car les auteur·e·s des études précédentes (2-4) et de notre étude ont conclu qu'en moyenne, chez toutes les personnes ayant des cycles, le début des menstrues (le premier jour des règles) se produit de façon aléatoire au cours du cycle lunaire.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue pour suivre la régularité de vos règles.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Cependant, contrairement aux études précédentes, une étude de 1986 a révélé que les individus avaient tendance à avoir plutôt leurs règles pendant la nouvelle lune, la phase inverse de la pleine lune (6). Aucune restriction n'était imposée quant à la durée du cycle menstruel, mais les auteur·e·s n'ont pas indiqué la durée moyenne du cycle des personnes ayant participé à l'étude. Il est donc difficile de la comparer aux recherches antérieures.

Enfin, trois études datant de 2013, 1975 et 1937, n'ont trouvé aucune relation entre les cycles menstruel et lunaire (7-9). Ces études n'ont pas porté sur les personnes dont la durée du cycle est spécifiquement de 29,5 jours.

Comme l'a noté la Dre Wheeler dans notre étude, environ une personne sur deux aurait ses règles autour de la nouvelle lune ou de la pleine lune, à plus ou moins 3 jours près. Il est possible que les études qui ont mis en évidence un certain lien n'aient fait que refléter une variation aléatoire du modèle décrit par le Dr Wheeler.

Pourquoi les cycles lunaire et menstruel pourraient être en lien ?

C'est intéressant de constater que la durée du cycle lunaire et la durée moyenne du cycle menstruel soient quasiment identiques. Il est tout à fait possible que ces deux cycles n'aient aucun lien entre eux, mais qu'ils aient tout simplement une durée similaire.

Ceci étant dit, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le cycle lunaire pourrait être lié au cycle menstruel.

Il a été suggéré que la lumière de la lune, notamment en l'absence de lumière artificielle, pourrait avoir un impact sur certains de nos mécanismes biologiques. Cette idée n'est pas sans fondement, car il a été démontré que la lumière a un impact sur le corps et le système reproductif.

Nous savons que les personnes qui travaillent de nuit sont plus susceptibles d'avoir des cycles irréguliers (10,11), ce qui pourrait être dû en partie au manque d'exposition à la lumière naturelle. De plus, des études suggèrent que le fait d'imiter les rythmes lumineux lunaires peut améliorer la régularité du cycle (12,13). Les changements de lumière dus aux saisons peuvent également avoir un effet sur les hormones (13), comme le montrent des phénomènes tels que la dépression saisonnière (dont on pense qu'elle est liée à l'hormone du sommeil, la mélatonine).

D'autres théories ont également été envisagées. L'auteur·e des études portant sur des personnes ayant des cycles de 29,5 jours a suggéré que le rayonnement électromagnétique lunaire affecterait le cycle menstruel (2). Cependant, si nous sommes sensibles à ce rayonnement, il est surprenant de ne pas observer un plus grande nombre de personnes dont le cycle serait synchrone avec celui de la lune. Mais, la raison pour laquelle ces personnes sont plus sensibles reste inexpliquée.

La symbolique culturelle et personnelle autour de la lune et des menstruations

Il existe plusieurs théories de l'évolution qui expliquent pourquoi la durée du cycle menstruel humain a évolué pour être si proche de la durée du cycle lunaire. Des histoires et des croyances reliant les deux se retrouvent également dans diverses cultures et mythologies (14). Les termes "menstruation" et "menstrues" viennent même de mots latins et grecs signifiant mois (mensis) et lune (mene) (14).

Bien que les données recueillies auprès de 1,5 million d'utilisateurices de Clue n'utilisant aucune forme de contraception hormonale indiquent que les règles ne sont pas synchronisées avec la lune, l'observation du cycle lunaire et des règles a une signification personnelle pour de nombreuses personnes.

Téléchargez Clue pour suivre votre cycle menstruel unique.

Cet article a été initialement publié le 14 juillet 2016.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

illustration de jambes

Cycle Menstruel

Les règles se synchronisent-elles ?

Des couples lesbiens, queer et trans répondent à nos recherches sur la synchronisation menstruelle

par Jen Bell, Anciennement écrivaine chez Clue

Articles populaires