Une illustration de la croissance d'un embryon.

Illustration: Marta Pucci

Grossesse, Naissance & Post-partum

Quelle est la différence entre un embryon, un fœtus et un bébé ?

Embryon, foetus, bébé : les stades de développement au cours de la grossesse.

*Traduction: Sarah Idrissi

Les principales choses à savoir :

  • Le stade embryonnaire commence à la fécondation et dure huit semaines

  • Le stade fœtal va de la 10e semaine de grossesse (si vous comptez à partir du début des dernières règles) jusqu'à la naissance

  • Une transition rapide et complexe se produit à la naissance, passant du fœtus dépendant au nouveau-né indépendant

Bien que l'on entende souvent parler du "bébé" lorsqu'une personne est enceinte, il existe des termes spécifiques pour décrire les différents stades de la grossesse. Lorsque l'ovule et le spermatozoïde se rencontrent, un zygote se forme et commence rapidement à se diviser pour devenir un embryon. À mesure que la grossesse avance, l'embryon devient un fœtus. Le fœtus devient un nouveau-né à la naissance. Il n'est peut-être pas courant d'entendre une personne enceinte parler de son embryon ou de son fœtus en ces termes, mais chacun·e à le choix d'utiliser les mots avec lesquels il/elle est le plus à l'aise. Une meilleure compréhension du développement embryonnaire et fœtal peut élargir notre choix linguistique.

Où en suis-je ?

Tout d'abord, une remarque sur la façon dont on mesure la chronologie de ces différents stades de la grossesse. L'âge gestationnel est l'âge (généralement en semaines) de l'embryon ou du fœtus. Lorsqu'une personne dit qu'elle est enceinte de 15 semaines, par exemple, il s'agit de l'âge gestationnel de son fœtus.

Dans un contexte clinique, comme lorsque vous consultez votre professionnel·le de santé, l'âge gestationnel est estimé à partir du premier jour de la dernière menstruation, car il s'agit généralement d'une date facile à déterminer pour la personne enceinte (1, 2). Pour les embryologistes (personnes qui étudient le développement des embryons), l'âge gestationnel est basé sur le moment de la fécondation (2).

La date exacte de la fécondation est généralement plus difficile à déterminer (sauf dans les cas de techniques de procréation médicalement assistée, comme la fécondation in vitro ou FIV). La fécondation se fait généralement dans les 12 heures suivant l'ovulation (2). Le moment de l'ovulation au cours du cycle menstruel peut varier, mais la méthode clinique de détermination de l'âge gestationnel part du principe qu'elle a lieu le 14e jour d'un cycle de 28 jours (1). Bien sûr, cette hypothèse peut être inexacte car la durée du cycle menstruel typique varie et le jour de l'ovulation peut fluctuer d'un cycle à l'autre, y compris pour une même personne.

Cela crée un écart de deux semaines environ entre l'âge réel d'un embryon ou d'un fœtus (qui commence avec la fécondation) et notre estimation basée sur les dernières règles d'une personne. Dans cet article, nous utiliserons l'âge gestationnel basé sur le temps écoulé depuis les dernières règles, ce qui signifie que vous êtes enceint·e de deux semaines le jour où vous tombez enceint·e, sauf indication contraire.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Télécharger Clue et activer le mode Grossesse avec Clue Plus

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Qu'est-ce qu'un embryon ?

La fécondation se produit lorsqu'un spermatozoïde pénètre dans un ovocyte (cellule œuf) mature (2). L'ADN de ces deux cellules se combine, formant un zygote (2). Le zygote se divise à plusieurs reprises en cellules embryonnaires plus petites.

Une fois que l'embryon contient 12 à 16 cellules, il est appelé morula (2). Environ quatre jours après la fécondation, la morula s'approche de la cavité utérine (à l'intérieur de l'utérus) et forme une poche de liquide appelée blastocèle, qui est entourée de cellules (3). L'embryon est maintenant appelé blastocyste (2). Environ six jours après la fécondation, le blastocyste se fixe généralement à l'endomètre (muqueuse utérine) et, au cours des jours suivants, se fraye un chemin à travers celui-ci afin de puiser des nutriments dans son environnement (2). Les grossesses menées à bien se développent ou s'implantent généralement pendant la période d'implantation, qui correspond à la phase réceptive de l'endomètre. Elle survient 5 à 6 jours après l'ovulation et se referme 3 ou 4 jours plus tard (3). À la fin de la troisième semaine de grossesse (en comptant à partir des dernières règles), l'embryon reçoit les nutriments du sang de la personne enceinte (2). L'embryon (et plus tard le fœtus) est dépendant du sang de la personne enceinte (qui transporte l'oxygène et les nutriments) à travers le placenta. Le placenta est un organe spécialement formé à partir de la couche cellulaire du blastocyste appelée trophectoderme (3). Le placenta est un organe important qui se forme à l'intérieur de l'utérus pendant la grossesse et qui a plusieurs fonctions, comme celle d'apporter des nutriments et de l'oxygène à l'embryon ou au fœtus et d'évacuer les déchets et le dioxyde de carbone par le cordon ombilical (2). Le placenta fabrique également des hormones essentielles à la grossesse, influence les changements dans l'organisme et fournit au fœtus ce dont il a besoin pour grandir et se développer (3). Le placenta doit normalement rester toute la grossesse et sera soit poussé hors de l'utérus lors d'un accouchement par voie vaginale, soit retiré lors d'une césarienne à la naissance du fœtus.

Le stade embryonnaire dure huit semaines après la fécondation (2). Cela revient à dire que le stade embryonnaire dure jusqu'à ce qu'une personne soit enceinte de dix semaines en comptant à partir du début de ses dernières règles.

Les grandes étapes du stade embryonnaire (2) :

  • Semaine 3 : l'implantation a lieu

  • Semaine 4 : début de la formation du système nerveux central

  • Semaine 5 : l'activité cardiaque commence dans ce qui deviendra le cœur, et les yeux, les oreilles et les bourgeons des membres supérieurs (bras) commencent à se former

  • Semaine 6 : les bourgeons des membres inférieurs (jambes) commencent à se former, de même que les mains et les pieds

  • Semaine 7 : les doigts apparaissent

  • Semaine 8 : les paupières se forment

  • Semaine 9 : les organes génitaux externes commencent à se différencier

Qu'est-ce qu'un fœtus ?

Le stade fœtal commence 10 semaines après les dernières règles et dure jusqu'à la naissance (2). Au début de ce stade, tous les systèmes organiques majeurs se sont formés, mais sont immatures (2). À partir de ce moment, le fœtus va principalement grandir et les tissus vont mûrir.

Il n'existe pas de moment exact pour établir la "viabilité" du fœtus (ou sa capacité à survivre en dehors de l'utérus), mais un fœtus d'au moins 24 semaines peut être viable s'il reçoit des soins intensifs après la naissance (2). Avant 30 semaines d'âge gestationnel, un fœtus a moins de chances de survivre qu'un fœtus plus âgé car ses poumons et son cerveau sont immatures (2).

Les grandes étapes du stade fœtal (2) :

  • Semaines 10-13 : le fœtus est en pleine croissance, les reins commencent à produire de l'urine

  • Semaines 14-17 : les organes génitaux externes sont constitués, les mouvements des membres se coordonnent, les os se durcissent, les mouvements des yeux commencent

  • Semaines 18-21 : les sourcils et les cheveux de la tête sont visibles, formation de l'utérus et du vagin du fœtus

  • Semaines 22-26 : le fœtus prend du poids, les ongles sont visibles

  • Semaines 27-30 : les poumons et le cerveau sont développés au point que le fœtus pourrait survivre s'il naissait à ce stade et recevait des soins intensifs ; les paupières sont ouvertes, les ongles des orteils sont visibles, le fœtus grossit

  • Semaines 31-35 : les pupilles réagissent à la lumière

  • Semaines 36-40 : Sa préhension est ferme, le fœtus prend 14 grammes de graisse par jour

Qu'est-ce qu'un nouveau-né ?

La transition du fœtus au nouveau-né qui se produit à la naissance est complexe et doit se produire rapidement pour que le nourrisson soit capable de survivre de manière autonome (4). Le fœtus se prépare à cette transition en produisant des hormones (telles que le cortisol, l'adrénaline et les hormones thyroïdiennes) qui augmenteront à la naissance, lui permettant ainsi de commencer rapidement à stabiliser sa glycémie, sa température corporelle et sa pression sanguine (5, 6).

Les systèmes cardiovasculaire et respiratoire du nouveau-né passent par une transition complexe. L'appareil circulatoire du fœtus possède des connexions supplémentaires qui permettent à une plus grande partie du sang oxygéné qu'il reçoit du placenta par le cordon ombilical d'atteindre le cerveau et le cœur en développement et de contourner en grande partie les poumons. Après la naissance, lorsque la·le nouveau-né commence à respirer seul, ces connexions cardiovasculaires supplémentaires se ferment (6). Le débit sanguin vers les poumons augmente lorsque le nouveau-né ou le nourrisson doit respirer pour aller chercher son propre oxygène dans les poumons (5).

Les étapes importantes de la première année de vie

Le développement se poursuit à un rythme rapide au cours de la première année de vie. Les nouveau-nés sont dotés de réflexes, dont certains contribuent à leur capacité à trouver le mamelon, à téter et à avaler, et à survivre (5). Au cours des deux premiers mois de sa vie, le nourrisson commence à sourire, à babiller et à gazouiller, à tourner la tête vers les bruits, à prêter attention aux visages et à relever la tête lorsqu'il est couché sur le ventre (6). Et d’ici la fin de la première année, un bébé peut avoir des objets et des personnes préférés, vous tendre un livre à lire, dire quelques mots et faire des pas (7).

Pourquoi les mots que nous employons sont importants

Le langage que nous utilisons pour décrire la grossesse et le développement de l'embryon ou du fœtus est important. Malheureusement, le langage fait désormais partie de la lutte pour l'accès à l'avortement. Les médias ont publié des directives à l'intention de leurs journalistes sur la manière d'utiliser certains termes lors de reportages sur l'avortement, en soulignant que le langage peut être manipulé à des fins politiques et non pour des raisons d'exactitude médicale (11, 12).

Le vocabulaire auquel nous sommes exposé·e·s peut avoir un impact sur notre attitude vis-à-vis de l'avortement. Dans une étude, des étudiant·e·s polonais·e·s ont répondu à un questionnaire sur le développement du fœtus. Environ la moitié du groupe s'est vu attribuer au hasard des questions utilisant le terme "fœtus" et l'autre moitié a répondu à des questions utilisant le terme "enfant". Le groupe soumis à des questions utilisant le terme "enfant" pour décrire un fœtus était moins susceptible de se dire favorable à l'avortement lorsqu'il était interrogé à la fin de l'étude (10).

Plusieurs projets de loi dits " battements de cœur du fœtus " ont été présentés dans certains États américains en 2019 (13). Bien qu'aucune de ces lois ne soit en vigueur au 1er mai 2021 (14), cette législation visait à interdire l'avortement dès la détection de l'activité cardiaque embryonnaire (qui apparaît au plus tôt sur une échographie vers 6 semaines de grossesse) (2). De nombreuses personnes peuvent ne pas savoir qu'elles sont enceintes à ce stade de la grossesse et leurs choix sont limités par de telles législations.

Certains pensent que les législateurs ont choisi l'expression "battements de cœur fœtal" non seulement pour susciter une réaction émotionnelle, mais aussi pour tenter de redéfinir la notion de viabilité en suggérant que l'activité cardiaque embryonnaire en constitue un signe (15). En réalité, la viabilité signifie qu'un fœtus est capable de survivre en dehors de l'utérus, ce qui n'est généralement pas possible avant 18 semaines après la détection d'une activité cardiaque embryonnaire (environ 24 semaines de grossesse) (2), et seulement avec des soins intensifs.

Le mode Grossesse de Clue suit une terminologie médicale précise pour désigner les embryons, les fœtus et les nourrissons, mais vous êtes libre d'utiliser le langage qui vous convient le mieux pour parler de votre grossesse. Certaines personnes choisissent d'appeler leur embryon ou leur fœtus "bébé" parce que cela les aide à se sentir plus proches, tandis que d'autres préfèrent un langage plus scientifique. N'hésitez pas à faire savoir aux autres quels termes vous aimeriez qu'ils utilisent pour parler de votre grossesse.

Passez à Clue Plus pour suivre votre grossesse de l'embryon au fœtus et au nouveau-né.

Si vous envisagez d'avorter et souhaitez en savoir plus, lisez notre article sur ce à quoi vous devez vous attendre, avant, pendant et après un avortement.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Torse d'une personne avec les deux mains sur son abdomen.

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires