Parlez des ballons avec le sang menstruel et l'arc-en-ciel du mouvement LGBTQIA+

Illustrations: Marta Pucci

Égalité des Genres

Parler des règles au-delà du genre

Le langage que nous utilisons est important.

*Traduction: Sarah Idrissi

Il est important de parler des menstruations car cela permet de démanteler la culture de la honte et de la désinformation qui existe depuis des milliers d'années. Il peut être incroyablement puissant d'échanger des idées, des expériences et des informations sur les règles. Mais, cela peut être aliénant pour celleux qui sont exclu·e·s de la conversation.

Certaines femmes cisgenres (assignées femme à la naissance) n'ont pas de règles à cause de la ménopause, du stress, d'une maladie ou d'une hystérectomie. Il se peut qu'elles n'aient jamais eu de règles en raison de divers problèmes de santé ou qu'elles soient transgenres ou intersexe. En même temps, il y a des personnes qui ont leurs règles et qui ne sont pas des femmes cisgenres. Ces personnes peuvent être intersexe, genderqueer, non-binaire ou des hommes trans.

Les menstruations sont une fonction biologique ; ce n'est pas un "truc de femme". C'est une expérience qui peut être très variable et avoir une signification différente selon les personnes. Il n'est pas nécessaire de genrer les parties du corps ou les fonctions biologiques. Nous pouvons démystifier et déstigmatiser les menstruations sans exclure personne.

Par le passé, les féministes étaient ridiculisées lorsqu'elles demandaient la modification du langage sexiste, mais aujourd'hui, il est courant de dire personnel de bord au lieu d'hôtesse de l'air, agent·e d'entretien plutôt que femme de ménage, ou soignant·e plutôt qu'infirmier.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Clue utilise un langage neutre pour vous aider à suivre votre cycle et votre santé

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

plus de 2M+ évaluations

Il peut sembler bizarre, à l'heure actuelle, de dire "les personnes qui menstruent" ou "les personnes qui ont des cycles", mais c’est du même ressors que de vouloir faire évoluer les autres langages biaisés. C'est plus juste que de dire « femmes", et l'utilisation d'un terme non genré permet également de mettre des informations vitales sur la santé à la disposition de toutes les personnes qui en ont besoin, quel que soit leur sexe.

Même si elles se veulent plus inclusives, des expressions comme "organes génitaux féminins" ou "personne à corps féminin" sont aliénantes pour certaines personnes transgenres. Ces termes peuvent cataloguer le corps des personnes dans des catégories auxquelles elles ne s'identifient pas. Ces expressions peuvent être difficiles à remplacer, mais ce n'est pas impossible. Le choix du terme le plus approprié et le plus respectueux dépend du contexte.

Vous voulez peut-être dire quelque chose aux personnes qui ont une certaine anatomie, comme "les personnes avec une vulve" ou "les personnes avec un col de l'utérus". Ou bien parler des personnes dont le corps fonctionne d'une certaine façon : "les personnes qui peuvent tomber enceintes" ou "les personnes qui ont leurs règles". Puis il y a celles concernées par certaines procédures médicales : "les personnes qui ont besoin de mammographies".

Une autre option consiste à discuter du sujet sans faire référence à un certain groupe de personnes. Nous pouvons simplement dire " Il faut faire des frottis régulièrement " ou " Les éponges menstruelles peuvent être utilisées à la place des serviettes ou des tampons pour recueillir le sang des règles. " De cette façon, les gens peuvent lire la déclaration et l'accepter comme pertinente ou non pour eux, sans avoir à s'identifier à un certain genre ou groupe.

Le langage que nous utilisons est important.

Les personnes qui ne correspondent pas à la définition commune de "femme" peuvent facilement se retrouver isolées, marginalisées, stigmatisées et victimes de discrimination. Lorsque les maladies et les problèmes de santé sont genrés, il devient plus difficile pour les personnes trans et de genre non conforme d'accéder aux soins médicaux.

Nos corps ne déterminent pas nos identités, et nous sommes tellement plus que de simples enveloppes physiques. Il est important pour nous tous·tes d'avoir un contexte pour nos expériences et une façon d'en parler. Il est possible pour chacun·e d’entre nous de faire avancer le dialogue sur les menstruations et, par extension, sur la santé. Les personnes de tout sexe ont des règles, et l'accès sans entrave au soutien et aux informations est bénéfique pour tout le monde.

Clue est une application de santé qui met l'accent sur certains aspects de la santé, notamment les menstruations, la contraception, la grossesse et la ménopause. Nous étudions constamment de meilleures façons de décrire ce point, qui va au-delà de l'idée que femme = utérus.

Dans l'application Clue et dans nos échanges avec le service clientèle, nous veillons à rester neutres sur le plan du genre, mais dans certains de nos supports marketing en anglais, nous utilisons le terme "santé féminine" pour décrire ce que nous faisons. Clue est actuellement disponible en 14 langues et chacune d'entre elles offre des défis et des possibilités uniques. Pour le moment, nous estimons que l'utilisation du mot "femme" rend notre application et l'histoire de notre entreprise plus accessibles aux personnes qui ne sont pas familiarisées avec le langage évolutif relatif au genre.

Avez-vous des idées pour décrire de manière non genrée ce que nous faisons à Clue ?

Si vous vous reconnaissez dans ces questions, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse hi@helloclue.com pour nous faire part de vos commentaires. Nous aimerions entendre ce que vous avez à dire. Suivez-nous également sur Twitter, TikTok et Instagram pour en savoir plus sur la santé LGBTQIA+.

Téléchargez Clue aujourd'hui et apprenez-en davantage sur votre santé.

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Articles populaires