Illustration: Marta Pucci

COVID-19

Puis-je tomber enceinte pendant la pandémie sans risques ?

Comment la pandémie de coronavirus affecte la planification familiale

*Traduction: Caroline Bocquet

Publié à l'origine le 29 avril 2020.

Nous en apprenons encore chaque jour davantage sur la Covid-19, qui reste une maladie nouvelle. Nous ne disposons pour le moment que de relativement peu d’informations sur la façon dont le virus affecte les personnes enceintes et leur grossesse. Bien sûr, c’est un sujet de préoccupation pour beaucoup. Pour beaucoup, cette pandémie est une première, et pour certains, il est parfois difficile de se procurer des produits de première nécessité.

Si vous êtes enceinte ou que vous essayez de concevoir un enfant, vous avez peut-être des inquiétudes quant à l’impact que pourrait avoir cette pandémie sur une éventuelle grossesse. Il est normal de ressentir une certaine appréhension, voire un peu de stress en cette période, dans la mesure ou fonder ou agrandir une famille soulève de nombreuses questions. Lorsqu’une pandémie survient, les recommandations invitant les individus à reporter une éventuelle grossesse dépendent de nombreux facteurs, sont complexes et souvent sources de controverses. Pour le moment, aucune indication n’a été faite en ce sens dans le cadre de la Covid-19 (12).

Les personnes enceintes courent-elles plus de risques de contracter la Covid-19 ?

La grossesse provoque des changements physiologiques qui rendent la personne enceinte plus susceptible de souffrir de maladies respiratoires en général (1). Les modifications des fonctions cardiaques et respiratoires ainsi que du système immunitaire les rendent notamment plus vulnérables à une infection (1). Si vous êtes enceinte ou espérez bientôt l’être, il vous faudra redoubler d’attention pour ne pas contracter la Covid-19.

Les personnes enceintes présentant des symptômes du coronavirus pourraient présenter un risque plus élevé de souffrir de formes graves de la maladie que les autres (2). Celles-ci peuvent requérir des soins intensifs et l’utilisation d’un respirateur ou entraîner la mort (2). Les personnes enceintes souffrant déjà d’autres conditions médicales pourraient courir un risque encore plus accru de souffrir d’une forme sévère de la maladie (2). La Covid-19 étant très récente, plus de recherches sont nécessaires pour connaître l’impact exact du virus sur les personnes enceintes.

une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Téléchargez Clue et commencez le suivi de vos jours fertiles.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store

4.8

Illustration d'une évaluation de cinq étoiles

2M+ évaluations

Comment rester en sécurité pendant la pandémie ?

Vous pouvez prendre certaines mesures pour limiter le risque de contracter le virus et rester en meilleure santé pendant votre grossesse. Vos consultations prénatales permettront à votre médecin de s’assurer que vous et votre fœtus êtes en bonne santé tout au long de la grossesse (2). Pour réduire les risques, veillez également à bien vous laver les mains, à respecter la distanciation sociale, à limiter les contacts avec d’autres personnes, à porter un masque au travail et dans les lieux publics et à garder un stock de ressources conséquent à la maison pour vous préparer à rester chez vous si nécessaire (2). Si vous présentez des symptômes de la Covid-19 durant votre grossesse, comme de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer, vous devriez faire un test de dépistage, car les personnes enceintes peuvent nécessiter plus de soins de santé (3).

L’ASMR (American Society for Reproductive Medicine, Société américaine pour la reproduction assistée) recommande aux personnes qui essaient de concevoir un enfant de se faire vacciner contre la grippe (4). L’association américaine de médecins spécialisés en obstétrique et gynécologie (ACOG) recommande à toute personne prévoyant une grossesse pendant la saison de la grippe de recevoir un vaccin contre celle-ci (5) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que les femmes enceintes sont prioritaires pour ces vaccins (6). Les centres pour le contrôle des maladies (CDC) conseillent à toute personne de plus de six mois de recevoir un vaccin contre la grippe à chaque saison grippale (7).

Que peut-il se passer si je contracte la Covid-19 pendant ma grossesse ?

Les symptômes de la Covid-19 présentés par les personnes enceintes semblent être similaires à celles qui ne le sont pas et incluent la fièvre, des difficultés à respirer et de la toux (et certaines n’en présentent aucun) (1). Avoir le souffle court peut être source de confusion pour une personne enceinte, car c'est un phénomène courant durant la grossesse. (2). Si vous avez du mal à respirer lorsque vous vous reposez ou que vous ressentez tout autre symptôme anormal, comme une douleur ou une pression dans la poitrine, de la confusion, une incapacité à rester en éveil ou avez le visage ou les lèvres violettes, consultez immédiatement un médecin. (8).

Il n’y a aucune preuve définitive que le virus de la Covid-19 puisse se transmettre au fœtus via le placenta par transmission verticale (1). L’effet secondaire le plus courant observé jusqu’ici pour le fœtus dont le parent était positif à la Covid-19 a été la naissance prématurée (1). Certains nourrissons sont nés avec une condition appelée retard de croissance intra-utérin ou RCIU (1), ce qui signifie qu’ils n’ont pas grandi comme attendu durant l’âge gestationnel ou par rapport à la durée de la grossesse. Jusqu’à présent, le pourcentage de fausses couches est faible (2 %) (1). Ces implications peuvent varier selon le moment de la grossesse auquel le virus a été contracté, et plus de recherches sont nécessaires sur les conséquences de l’infection, en début de grossesse notamment.

Si vous avez la Covid-19 au moment de l’accouchement, vous n’aurez pas à subir une césarienne, sauf indication médicale (3). L’ACOG recommande de ne pas séparer les parents et le nouveau-né après l’accouchement (2). Le maintien du contact entre le nourrisson et ses parents après la naissance permet de renforcer leur lien et peut faciliter l’allaitement (2). Par ailleurs, l’allaitement protège le nouveau-né des infections et favorise sa santé et son développement. (9).

Jusqu’à présent, les recherches indiquent que le risque d’infection d’un nouveau-né ne baisse pas s’il est séparé de sa mère positive à la Covid-19 (2). Dans certains cas, par exemple si un parent le décide ou est trop faible pour s’occuper du bébé, les parents et le nouveau-né peuvent être séparés (2). Si, pour une quelconque raison, un nouveau-né est séparé de son/ses parents, l’ACOG rappelle que cette décision doit être prise avec le médecin et le consentement libre et éclairé des parents (2). L’ACOG encourage également l’allaitement et recommande au parent allaitant de porter un masque durant l’alimentation du nourrisson (2). Le lait maternel peut également être tiré et donné à l’enfant par un autre membre de la famille négatif à la Covid-19.

Est-il dangereux de tomber enceinte après un diagnostic positif à la Covid-19 ?

Pour le moment la réponse de l’ASRM est non. Mais rappelez-vous que l’infection de Covid-19 peut durer plusieurs semaines (10) et que se remettre de la maladie durant le premier trimestre de la grossesse est loin d’être idéal. L’ASRM recommande d’essayer de concevoir un enfant 10 jours après le début des symptômes ou après un test à la Covid-19 positif (10). Consultez votre médecin en cas de symptômes persistants.

Comment la Covid-19 affecte-t-elle les cycles de fécondité ?

Si vous cherchez à recevoir un traitement contre l’infertilité pour concevoir un enfant, c’est certainement une procédure qui vous tient à cœur et vous avez peut-être eu à prendre des décisions difficiles durant la pandémie. Depuis le 17 novembre 2017, l’ARSM a autorisé la reprise de tous les soins génésiques dans la mesure où les médecins respectent de strictes règles d’hygiène, dont le port du masque, le lavage des mains régulier et la téléconsultation lorsqu’elle est possible (11).

Que faire si vous essayez de concevoir un enfant durant la pandémie de coronavirus

La conception d’un enfant est un choix profondément personnel. Il y aura toujours des facteurs environnementaux et psychologiques qui influeront sur le désir d’une personne de fonder ou d’agrandir sa famille. Bien sûr, la pandémie peut largement compliquer cette décision. Dans certains cas, elle obligera certaines personnes à repousser leurs projets de reproduction.

En cette période d’incertitude, les personnes les mieux placées pour prendre cette décision sont vous, votre partenaire ou une personne de confiance et le personnel de l’équipe de soins de santé génésique qui vous suit. Même si vos projets de conception sont temporairement repoussés à cause de la pandémie, les équipes soignantes surveillent la situation de près. En attendant, si vous espérez concevoir un enfant, continuez à suivre un régime équilibré et à prendre des vitamines prénatales contenant de l’acide folique (vitamine B9).

Si vous êtes enceinte, que votre grossesse se passe bien et que vous êtes en bonne santé, vous pouvez tout à fait pratiquer une activité physique. Le sport peut aider à réduire les douleurs dorsales ou la constipation et avoir des bienfaits sur d’autres désagréments majeurs liés à la grossesse (12). Le yoga permet par exemple de réduire l’anxiété durant la grossesse (13) et les différentes postures peuvent être adaptées à mesure que le ventre s’arrondit (12). Durant les périodes de stress, veillez à bien vous reposer et à vous détendre régulièrement. Les recherches indiquent que la méditation est une autre façon efficace de réduire l’anxiété (14).

Suivez votre cycle, vos symptômes et votre activité sexuelle sur Clue ; nous vous enverrons des informations à mesure que nous en découvrons davantage.

*Si vous êtes victime de violences domestiques et que vous vous trouvez dans l'un des pays suivants, n'hésitez pas à contacter un numéro d'urgence pour obtenir des ressources. Si votre pays n'apparaît pas dans la liste ci-dessous, vous pouvez trouver un organisme de confiance dans votre région.

Canada:

France: 

  • Violences femmes info 3919  

  • SOS Viols (rape) : 0 800 05 95 95

  • Domestic violence Victims : 08 842 846 37

An illustration of a hand pressing a button

Let's support one another.

and champion menstrual health together. Make an impact today in one click.

An illustration of a hand pressing a button

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires