Des seins de différentes formes, couleurs et tailles de peau, certains avec des vergetures, des piercings ou des tatouages.

Illustrations: Marta Pucci

Reading time:6min

Les seins : différentes formes de seins et tailles de mamelons

*Traduction: Sarah Idrissi

Lorsque j'ai appris que les seins se développaient à l'adolescence, j'étais impatiente que les miens poussent. Il semblait que les seins étaient le trait par excellence de la "féminité".

« C'est pour bientôt !», je me disais joyeusement en jetant un coup d'oeil à ma poitrine presque tous les matins.

Mais ce jour n'est jamais vraiment arrivé.

J'ai la poitrine plate. Or, je ne m'attendais pas à avoir une petite poitrine pendant toute la puberté. Je pensais que les seins devaient être au minimum un bonnet B, ou du moins former une courbe assez importante, mais ce n’étais pas du tout le cas de ma poitrine.

Au départ, avoir de petits seins me semblait décevant et comme un truc dont je devais avoir honte. Passer de la brassière de sport à un soutien-gorge à armatures ne me semblait pas convenir pour moi. La plupart des soutiens-gorge que je trouvais étaient très rembourrés - j'avais l'impression qu'ils mentaient sur ma silhouette et en porter un me semblait inutile car je ne pensais pas avoir besoin de ce soutien pour ma poitrine. Mais j’avais l’impression qu’on voyait le fait de ne pas porter de soutien-gorge comme étant négligé.

Malgré ma conscience aiguë de mon absence de seins et ma frustration face aux soutiens-gorge existants - auxquelles s'ajoute la longue histoire de l'obsession et la préférence de la société pour les gros seins féminins - j'aimais bien ma petite poitrine.

Téléchargez Clue pour suivre la sensibilité des seins durant votre cycle.

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

Comme j'avais envie d'en savoir plus, j'ai décidé de me pencher sur la science des seins.

Anatomie des seins

Les seins sont plus que de simples bosses de graisse posées sur votre poitrine. Sous la peau du sein se trouve un ensemble de glandes appelées glandes mammaires, ainsi que du tissu adipeux. La fonction la plus évidente des seins est de produire du lait pour un·e nourrisson.

Le tissu mammaire a une période de maturation, qui commence par un développement alors que vous êtes encore un fœtus, et se termine par une maturité et une croissance maximales pendant la grossesse. Cela signifie que les seins des personnes qui ne tombent jamais enceint·e·s ne se sont jamais complètement développés (1).

Tout le monde a un peu de tissu mammaire

Ne pensez pas que seules les femmes ont des seins - tout le monde a un peu de tissu mammaire sur sa poitrine. La majorité des hommes ne présentent pas de seins "visibles" ou fonctionnels, mais dans de rares cas de déséquilibres hormonaux, les hommes peuvent développer un tissu mammaire important (et même une éventuelle production de lait), dans le cadre d'une affection appelée gynécomastie (1).

Mais les seins ne servent pas qu'à l'allaitement ! Les seins sont également un organe sexuel. Ils font partie des caractéristiques sexuelles secondaires (avec l'élargissement du bassin et la pousse des poils des aisselles/des organes génitaux) pour signaler qu'une personne a atteint la puberté (1).

Les seins et les tétons peuvent également servir de zones de stimulation sexuelle et d'excitation - pour les personnes de tous les sexes, car ces zones possèdent de nombreuses terminaisons nerveuses et peuvent même pointer lors de la stimulation. Près de 4 femmes sur 5 déclarent que la stimulation des tétons et des seins augmente leur excitation sexuelle (2).

Mamelons et aréoles - qu'est-ce qui est « normal » ?

L'aréole est la peau plus foncée qui entoure le mamelon. Vous remarquerez peut-être que vos aréoles présentent également de petites bosses. Il s'agit de glandes sécrétant de l'huile appelées tubercules de Montgomery ou glandes de Montgomery (1,3).

Les poils sur les seins et les mamelons sont fréquents

Il peut même y avoir quelques petits poils qui poussent sur le bord du tissu mammaire autour, ou sur l'aréole - c'est normal (3). S'il y a une croissance excessive de poils foncés, drus et épais autour des mamelons et sur les seins, il pourrait s'agir d'hirsutisme (croissance excessive des poils) dû à un déséquilibre hormonal, et vous devriez en discuter avec votre professionnel·le de santé.

Pendant la grossesse, la taille de l'aréole augmente, sa coloration devient plus foncée et les tubercules de Montgomery deviennent plus prononcés (3). L'huile produite par les tubercules de Montgomery aide à maintenir la souplesse et l'hydratation du mamelon, ce qui est particulièrement important pendant l'allaitement (3).

Les mamelons inversés sont une variation normale

Le téton se trouve au centre de l’aréole, il fait saillie vers l'extérieur et c'est par là que sort le lait maternel pendant la lactation. Certaines personnes (environ 3 %) présentent une variation normale, où l'un ou les deux mamelons sont rentrés vers l'intérieur ou ressemblent à une fente et ne dépassent pas autant - on parle alors d'inversion du mamelon (4).

Si votre mamelon change d'apparence et de forme de façon inattendue, parlez-en à un·e professionnel·le, car cela peut être le signe d'un problème de santé.

Il est normal d'avoir des seins de tailles différentes

Les seins existent dans toutes les formes et toutes les tailles. Comme les autres caractéristiques de notre corps, ils contribuent à nous rendre uniques. Avoir des seins dont la forme ou la taille est légèrement différente est tout à fait commun et normal.

Certaines personnes n'ont même pas conscience que leurs seins sont légèrement différents. Pour vous faire une idée, pensez à votre visage - est-il parfaitement symétrique ? Non, aucun visage ne l'est - alors pourquoi avoir des attentes aussi élevées pour vos seins ? (5)

Si vos seins changent d'apparence et de forme de façon inattendue, parlez-en à un·e professionnel·le, car cela peut être le signe d'un problème de santé.

Chaque poitrine est unique

Reconnaître la diversité de leurs caractéristiques est essentiel pour déconstruire la façon dont les seins féminins sont perçus et représentés.

La publicité et les médias grand public continuent d'hypersexualiser les femmes et leurs seins. Ils perpétuent une conception étriquée et idéalisée du sein que les femmes doivent s'efforcer de satisfaire pour se sentir "normales" ou "attirantes".

En réalité, le caractère attrayant des seins est bien plus subjectif. La poitrine a également une fonction qui va au-delà de l'esthétique - comme l'allaitement - mais les attitudes sociales relatives à ce sujet ont amené certaines personnes à se sentir mal à l'aise d'allaiter dans des lieux publics (6).

Les seins sont présentés comme des objets que l'on peut rendre plus attrayants par des modifications artificielles, alors que leur fonction potentielle naturelle est censée rester dans le domaine du privé.

Lorsque nous ancrons dans la société des notions de base sur la variété des seins, cela peut conduire à une plus grande acceptation de l'apparence inhérente des seins et à une normalisation de leurs fonctions.

Prenez soin de vos seins et consultez un·e professionnel·le de santé si vous remarquez des changements.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires