Photo: Franz Grünewald

Peau & Cheveux

Changements des cheveux et de la peau entre 20 et 30 ans

Les variations hormonales survenant au cours de la vingtaine et de la trentaine peuvent provoquer de l'acné de l'adulte ou un amincissement des cheveux.

Créé par Clue, avec le soutien des Laboratoires Vichy et de L'Oréal

Les variations hormonales survenant au cours de la vingtaine et de la trentaine peuvent entraîner des changements au niveau des cheveux et de la peau, et provoquer de l'acné de l'adulte ou un amincissement des cheveux. De tels changements peuvent être stressants. C'est pourquoi nous vous proposons ci-dessous des solutions pour en atténuer les symptômes.

Cela peut -être rassurant de savoir ce qui est normal et ce qui pourrait être le signe d'un trouble hormonal, quels que soient les changements de cheveux ou de peau que vous rencontrez. Les affections dermatologiques peuvent avoir plusieurs origines, et il est important de rechercher la cause avant de décider d'un traitement. Si vous êtes inquiet·e de l'apparition de nouveaux symptômes, parlez-en à votre médecin. 

L'acné pendant la vingtaine et la trentaine

De nombreux facteurs peuvent être à l'origine de l'acné. Toutefois, pendant la vingtaine et la trentaine, l'acné est généralement périodique et en lien avec les variations hormonales du cycle menstruel (comme les éruptions cutanées prémenstruelles). La production cyclique d'androgènes peut être l'une des explications de ces éruptions : la testostérone ainsi que d'autres androgènes sont sécrétés en petites quantités par les ovaires, les glandes surrénales et la peau (1). Les androgènes ont pour effet de rendre les parois des pores de la peau collantes, ce qui provoque une accumulation de kératine et l'apparition de boutons ou de pores obstrués (3). 

Suivez les changements de votre peau pendant votre cycle

  • Télécharger l'app Clue sur l'App Store
  • Télécharger l'app Clue sur Play Store
une image de 3 écrans mobiles de l'app Clue

L'acné de l'adulte (qui se manifeste après l'âge de 18 ans) s'exprime différemment de l'acné juvénile. L'acné de l'adulte apparaît généralement sur le tiers inférieur du visage, la mâchoire et le cou. (L'acné juvénile, quant à elle, touche généralement le front, le torse et le dos) (6).  

L'acné prémenstruelle avec éruptions est plus fréquente chez les femmes de plus de 33 ans que chez les femmes de 20 à 33 ans (1). Voici quelques moyens de soigner les éruptions cutanées :  

  • Il a été démontré que les contraceptifs oraux combinés et d'autres méthodes de contraception aident à traiter l'acné hormonale de l'adulte, et ce, en partie grâce à leur action sur les androgènes (2). Vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire une contraception contre l'acné.

  • Les préparations topiques contenant des rétinoïdes (substances chimiques dérivés de la vitamine A) peuvent également aider. Les rétinoïdes ont des propriétés anti-inflammatoires qui empêchent l'obstruction des pores et donc l'acné (2). Consultez votre médecin généraliste ou votre dermatologue pour qu'iel évalue votre état et vous prescrive un traitement sur ordonnance.

  • L'utilisation d'un produit nettoyant contenant de l'acide salicylique, du peroxyde de benzoyle, du soufre, du LHA ou de l'acide glycolique peut aider à lutter contre l'acné. N'oubliez pas de lire la notice du produit car une mauvaise utilisation de ces substances peut aggraver l'acné et/ou rendre votre peau plus sensible au soleil (15).

  • La photoprotection est essentielle pour prévenir les cicatrices d'acné (rouges ou brunes) sur la peau. Choisissez un Facteur de Protection Solaire (FPS) élevé, adapté aux peaux à tendance grasse (12).

Les changements des cheveux entre 20 et 40 ans

 La densité des cheveux diminue avec l'âge et ce phénomène est nettement plus prononcé chez les femmes à partir de 40 ans (7). De nombreuses raisons peuvent expliquer un amincissement des cheveux, comme la génétique, l'âge, les facteurs environnementaux et les variations hormonales.  

Certaines femmes sont plus exposées que d'autres à la perte de cheveux, que ce soit en raison d'une grossesse ou de troubles hormonaux. Même si l'alopécie androgénétique féminine ou la perte de cheveux ne sont pas fréquentes chez les femmes de 20 et 30 ans, certaines situations peuvent néanmoins affecter vos cheveux pendant cette période de la vie. 

La grossesse

L'augmentation des taux d'œstrogènes entraîne une augmentation du volume et de la densité des cheveux (9). Après la grossesse, les taux d'hormones se normalisent et les cheveux se mettent à tomber rapidement (9). 

L'alopécie androgénétique féminine

Cette condition, qui entraîne une augmentation des niveaux d'androgènes dans le corps, peut provoquer une diminution de la taille des follicules pileux. Il en résulte un amincissement des cheveux sur l'ensemble du cuir chevelu et sur la couronne de la tête (4,5). La densité capillaire commence généralement à diminuer vers la mi-trentaine (13).  

Les autres symptômes sont les suivants : augmentation de l'acné, hirsutisme (poils foncés et grossiers), irrégularités menstruelles et infertilité (5). Si vous remarquez de tels changements dans votre corps, parlez-en à votre médecin.   

L'alopécie de traction

L'alopécie de traction est causée par une coiffure traumatisante, lorsque les cheveux sont tirés pendant de longues périodes comme pour les tresses. La perte de cheveux est encore plus accentuée aux endroits où la tension est la plus forte selon le tressage. Les traitements chimiques et thermiques pour lisser les cheveux risquent de favoriser la chute des cheveux. Ce phénomène est plus fréquent chez les personnes de peau noire où le tressage est plus répandu. La meilleure façon de prévenir l'alopécie de traction est d'éviter les tensions sur les cheveux traités chimiquement : "pas de tresses sur des cheveux défrisés". Si l'alopécie est déjà présente, on la traite généralement avec du minoxidil (14). 

Troubles de la thyroïde 

Les troubles endocriniens entraînent des perturbations au niveau de certaines hormones dans l'organisme, ce qui peut provoquer une chute de cheveux et parfois même des cheveux blancs. L'augmentation comme la diminution des taux d'hormones thyroïdiennes sont à l'origine de l'amincissement et du grisonnement prématuré des cheveux (10). L'hypothyroïdie primaire est jusqu'à huit fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Aux États-Unis, ce trouble touche 4 % des femmes (environ 1,3 million de personnes) âgées de 18 à 24 ans. (16) Si vous remarquez ce type de changements, parlez-en à votre médecin.   

Le traitement de première intention recommandé pour la perte de cheveux chez la femme est généralement le minoxidil topique à 2% (ou rogaine). Il faut généralement 6 à 12 mois pour constater une amélioration notable, et votre médecin vous examinera pour en déterminer la cause. Ce médicament peut également être acheté sans ordonnance dans la plupart des pharmacies. 

Les éruptions cutanées à la vingtaine et à la trentaine peuvent être difficiles à gérer ; c'est pourquoi il peut être utile de vous préparer à de telles éruptions à l'approche de vos règles en utilisant une crème à base de rétinoïdes de qualité.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Crampes & Douleurs

Crampes menstruelles : leurs causes et les moyens de les soulager

Voici ce que dit la recherche au sujet des règles douloureuses.

Articles populaires