Votre confidentialité

En utilisant notre site web, vous consentez que Clue utilise des cookies et des services tiers, et recueille vos données d'utilisation sous un identifiant unique à des fins de suivi, d'analyse et d'amélioration de notre site web, ainsi qu'à des fins de personnalisation (par exemple en vous montrant des contenus Clue pertinents).

En savoir plus sur l'utilisation des cookies dans notre Politique de confidentialité.

A photograph of Co-CEOs, Audrey and Carrie.

Photographies de Franz Grünewald et Zoe McArthur. Direction artistique : Marta Pucci.

Temps de lecture : 5 min

Un an après Roe : ce que nous voulons que les utilisateurices de Clue sachent

Nous n'avons jamais divulgué de données de santé à des autorités et nous ne le ferons jamais. Voilà pourquoi.

by Audrey Tsang, MSc, et Carrie Walter
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur WhatsApp

Cela fait un an qu'aux États-Unis les citoyen·ne·s ont perdu le droit constitutionnel de mettre fin à une grossesse. Il est choquant de constater à quel point les droits reproductifs ont reculé dans certaines régions du pays, un an après la décision de la Cour suprême dans l'affaire Dobbs contre Jackson Women's Health Organization.

On nous rapporte aujourd'hui que des membres du corps médical hésitent à prendre en charge des patient·e·s confronté·e·s à des complications liées à la grossesse, par crainte de devoir leur donner un avis direct. Une victime de viol âgée de 10 ans a dû être emmenée hors de son État d'origine pour ne pas avoir à subir le traumatisme d'une grossesse et d'un accouchement. Les femmes s'inquiètent de la possibilité que leurs données de santé privées soient saisies et utilisées à leur encontre si elles accèdent à des soins de médecine reproductive. Certain·e·s préfèrent ignorer leur propre corps, dans l'espoir que cela les épargnera. L'ignorance ne nous a jamais protégé·e·s.

Il y a un an, nous avons promis de faire tout notre possible pour défendre les droits reproductifs en protégeant les données de santé de notre communauté, en continuant à veiller à ce que l'expérience de chaque utilisateurice de Clue soit la plus positive et la plus sûre. Nous le répétons :

Où que vous soyez dans le monde, nous ne permettrons jamais que vos données de santé confidentielles soient utilisées contre vous.

Aujourd'hui, il nous parait également important de vous informer qu'aucune autorité américaine (ni aucune aucune instance gouvernementale internationale) ne nous a demandé de fournir les données de santé de qui que ce soit. Nous n'avons jamais divulgué de telles informations à une quelconque autorité, et nous ne le ferons jamais.

Notre engagement envers vous

Pour rappel, nous pensons que les garanties légales allemandes et européennes en matière de protection de la vie privée et de respect des procédures constitueraient une protection effective contre toute tentative gouvernementale d'obtenir les données d'utilisateurices de Clue dans le but d'engager des poursuites relatives à un avortement présumé. Clue est une entreprise allemande et n'a qu'un seul bureau : à Berlin. Nous y développons une seule application— Clue — sans avoir recours à des structures organisationnelles complexes, ni à d'autres sociétés relevant de juridictions différentes. Pas de flou juridique. Et comme notre modèle économique consiste simplement à proposer des fonctionnalités payantes à nos utilisateurices, c’est indéniablement la confiance de notre communauté qui compte avant tout.

Telles sont les raisons juridiques et commerciales pour lesquelles nous ne permettrons jamais que les données de santé des utilisateurices de Clue soient utilisées à des fins de surveillance reproductive. Mais plus encore, chez Clue, ce sont les femmes qui prennent les décisions. Clue est une entreprise dirigée par des femmes, l’une des rares parmi les principales applications de suivi sur le marché. Clue a été créé pour permettre à chacun·e de mieux comprendre son corps, de se défendre et de faire des choix plus éclairés.

En tant que co-CEO, nous sommes aussi utilisatrices de Clue. Et en tant que femmes, il est impensable pour nous de contribuer à toute surveillance reproductive. Clue contient des données sur nos propres cycles et nos grossesses, qu'elles aient été menées à terme ou non. Posséder ces informations est important, parce qu'un bon avis médical dépend d'un historique précis et parce que, pour les femmes, la promesse de soins de santé de plus en plus personnalisés ne peut se concrétiser qu'avec l'aide de ces données.

Si vous utilisez une application de santé, ou toute technologie personnalisée basée sur des données, vous seul·e pouvez déterminer si vous faites confiance aux personnes qui l'ont conçue. Si vous avez des inquiétudes, cherchez à comprendre qui prend les décisions, ne vous fiez pas aux simples porte-paroles. Quelles sont leur motivations ?

Nous marquons donc ce triste anniversaire en renouvelant notre engagement et notre solidarité auprès des femmes, des filles et de toutes les personnes concernée par la possibilité d'une grossesse. Nous avons droit à l'autonomie reproductive et aux meilleurs soins de santé, sans jugement, sans honte et sans ingérence politique.

De Berlin, solidairement

C'est l'objet de la campagne que nous avons lancée cette semaine : "De Berlin, solidairement" (From Berlin, with solidarity). La surveillance reproductive n'a rien de drôle, mais parfois, l'humour est le meilleur moyen de défendre un propos très sérieux. Cette campagne est d'autant plus importante pour nous qu'elle a été conçue par un groupe d'utilisateurices américain·e·s de Clue passionné·e·s , qui nous ont fait part de leur idée.

A photograph of our recent campaign poster.

Ces personnes avaient suivi de près notre réaction à la décision Dobbs et voulaient que davantage de femmes sachent qu'il existe des endroits dans le monde qui protègent la confidentialité des données de santé, et qu'il existe des plateformes comme Clue, gérées par une équipe de femmes qui sont réellement prêtes à défendre leurs utilisateurices. En se saisissant de ce sujet qui suscite tant de douleur et de colère, elles l'ont transformé en un objet de réflexion, lumineux et véritablement persuasif.

Dobbs a été un signal d'alarme pour beaucoup, aux États-Unis et ailleurs. Nous devons protéger notre droit à la connaissance, à la santé et à la liberté par tous les moyens dont nous disposons.

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Live in sync with your cycle and download the Clue app today.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous aimeriez peut-être lire aussi

Articles populaires

une illustration de la fleur de Clue
une illustration de la fleur de Clue

Vivez en symbiose avec votre cycle en téléchargeant l'app Clue maintenant.